• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 634

Pantomime

Tequila Moor

67 vues

Dans ces lits : chacun sa place,
Se replier face à face.
À vie, de notre liaison lasse
Sentir s'ouvrir l'espace.

On a manqué notre but :
Bonheur rapide mais lent uppercut.
Trop tôt fut stoppée la lutte,
– erreur livide –
Pour suspendre sa chute.

Pantomime des chagrins :
Teint terreux du matin,
Venin à vomir.
Pantomime des amants
Dont l'aveu se répand,
Néant à venir…

Rire en retour : freiner l'engrenage
S'il faut faire bon ménage.
Reproches et amour se naufragent –
Mutuelle prise d'otages.

Pesant est le passé :
Tout est joute et refrain obsédé.
Tout à recréer : reprendre la route,
Nos destins séparés.

Et partir au plus loin,
Traîner l'adieu un moment,
Sans inutiles sentiments.

Sans mentir, on est bien :
On est léger pour l'instant.
Ce sera hostile – cependant.

Eteints…

Pétrifiés au pourtour,
L'âge ricanant de nos beaux discours.
Du sel s'abreuve de nos croûtes :
Douleur rompant la digue de nos doutes.

Puis s'annoncent les pluies acides :
Deuil obsédant et nos yeux humides.
Alors rayer nos nostalgies,
L'éreintant de nos veilles manies ;

De nos imitations,
De nos mîmes,
De ces pantomimes :
Pantins dans l'abîme.


  • Like 1
   Alerter


9 Commentaires


Commentaires recommandés

J'ai d'abord imaginé un combat (de boxe) entre les deux protagonistes au lit, et c'est sans doute lié au champ lexical du combat qui traine par là.

Mais finalement, j'adore la dernière strophe. Elle se lit sans même l'avoir lu.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'ai commencé par te lire en me disant que c'est agréable et que c'est joli, mais que malheureusement ça ne me touche pas, c'est un peu loin de ce que je ressens... Puis, petit à petit, je me laisse prendre au jeu. J'aprécie, ça commence à me toucher. Puis, à la fin tombe le rideau. En une strophe :

"De nos imitations,

De nos mîmes,

De ces pantomimes :

Pantins dans l'abîme. "

Là, oui, ça me parle. Je vais reculer dans le temps. Merci de m'avoir trouvé en tout cas et de m'avoir invité ici.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Pour le début du texte, je comprends: y'a des trucs bien lourds. "Lent uppercut" ou "erreur livide", faut réussir à garder son sérieux quand on lit ça... Mais tant mieux si la fin a réussi à te plaire. :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant