• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 634

Lignes

Tequila Moor

62 vues

Temps incertains, personne ne veut le voir :
Nous aurions perdu de la guerre, le but.
Ne jamais trouver de voie – sans y croire,
Sans tenir compte de ces si nombreux « chut ».

Brouillard,
Dans l’atmosphère du matin :
Je te sens
(rien ne m’est plus à dire)
Collée à mes gerçures.

Il est tard.
Nous redécouvrons ce chemin
D’avant,
(plus ne m’est rien à vivre)
Gênés aux entournures.

Irons-nous, s’en décider de le suivre ?
Mains dans la fange, doigts sur la gâchette ?
De ce moment, à partir, qui délivre
Nos mains dans la fange, nos doigts sur la gâchette.

À partir d’un rien…

Libres et normaux,
Peur pendue aux côtés :
Avec d’autres, je n’en voulais plus.

Sexes et cerveaux :
Victoires égarées.
Amour – avec toi, j’en veux plus.


  • Like 2
   Alerter


11 Commentaires


Commentaires recommandés

@ Ocytocine :

Exact, puis ça fait des commentaires sous mes textes... Sinon j'suis tout triste : un texte sans commentaires, c'est comme un sandwich sans pain. :sleep:

@ Winona :

Merci !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'avais plutôt dans l'idée de jouer sur les 2 façons d'utiliser "plus", comme un rappel de ce qui est fait précédemment dans les 2 phrases entre parenthèses. Dans ma tête, "avec toi, j'en veux plus" est affirmatif, puisque dans la strophe précédente j'avais déjà utilisé "plus" dans sa forme négative.<br>

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Désormais on va t'appeler Monsieur Plus ! :p ( réf aux plussoiements anonymes - ou pas - de tes textes, et à tes négations affirmatives :smile2: )

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant