• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 702

Poisson d’Avril

Tequila Moor

49 vues

Tel un héros des temps modernes
Tu seras enfin décidé
Oui ! Toutes ces vieilles badernes
Que tu vas risquer d’escroquer

Vont ressentir ce qu’il en coûte
D’abandonner l’autre au servage
Le salariat ? Rien qu’une joute
Ses soldats étant ses otages

Gladiateurs, qu’il faudra absoudre
Des influents marchands du temple
Idéologie à dissoudre ?
La propagande par l’exemple

« Management », dans leur novlangue
Que tu retourneras contre eux
Maîtrisant cet idiome : cangue
Pour piéger les ingénus, ceux

Qu’il faudra sauver de l’ASAP
Condamnés à rester aphones
À supporter le handicap
À rêver de TV, d’iPhone

S’il est vrai qu’il existerait
Des millions de voies pour mourir
Travailler, de nos jours, serait
La plus répandue ; voie du pire…

Poisson d’avril – Journée du fou & du mandrill
Poisson d’avril – Les requins préfèrent le krill
Poisson d’avril – Pas trop bon à passer au grill

X entra dans notre entreprise
Début août de l’an écoulé
Projets, sujets, malgré la crise
Dès le début furent confiés

À son expérience, puis mieux
On lui délégua les grands comptes
De son profil, le sérieux
Transparaissait, et nos gros pontes

Aimaient valider un process
Avec quelqu’un de proactif
Ou projeter des SOS
À pur titre spéculatif

On ne sait ce qui se passa
Le challenge était-il trop grand ?
Toujours est-il qu’il nous quitta
Sans être, du tout, transparent

1er Avril, il fut parti
La DRH, cette low-cost !
Le crut en arrêt maladie
Et non en abandon de poste

Or, pour engager des poursuites
Quand on comprit, il fut trop tard
Il fallait que rien ne s’ébruite
Faute grave ? Escroc ? Au revoir…

Poisson d’avril – Journée du fou & du mandrill
Poisson d’avril – Les requins préfèrent le krill
Poisson d’avril – Pas trop bon à passer au grill

Vrai que, bon… j’aime ne rien faire
Tous les jours, grasse matinée
Puis ce monde me désespère
Or, bon… c’est beau de rêvasser

Mais la révolte, j’en reviens !
Beaucoup veulent le paradis
Toujours repoussé à demain
Et se battre, ça ne leur dit

Rien qui vaille, liés à la glèbe
Soumis aux pouvoirs, durs ou doux
Les patriciens, aussi la plèbe
Sont deux faces d’un même sou

Surtout, raz-le-bol des rêveurs
Attendant la révolution
Quand je ne suis qu’un profiteur
Touchant sa bonification

Pas d’indemnités, cependant
Y’a du bon : palpant le chômage
En retard… « bien cordialement »
Pour mon talent, quel gaspillage

Car ça demande autant d’efforts
Qu’assurer un travail normal
Détourner les règles, c’est fort !
N’est s’en affranchir, au final…

Poisson d’avril – Journée du fou & du mandrill
Poisson d’avril – Les requins préfèrent le krill
Poisson d’avril – Pas trop bon à passer au grill


   Alerter


6 Commentaires


Commentaires recommandés

Me fait penser à ce trader qui a intelligemment (mais pas suffisamment pour ne pas se faire prendre) détourner des millions sur son compte :cool: C'est le jeu ma pauv' Lucette ! :p

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ah ouais, mais mon personnage ne va pas en prison, lui... Puis il est difficile de confondre un trader avec un Che Guevara post-moderne, à moins d'avoir beaucoup d'imagination...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Il est du même signe aspatrologique que ceux qui sont nés le 1er avril. Si tu t'y connaissais un minimum en cette science occuculte, tu saurais qu'il est forcément aussi concerné qu'eux. :sleep:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant