• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 686

Clasher Sur Vos Tombes

Tequila Moor

58 vues

Yo les kidz ! Voici le retour de la vengeance de Radio Absurdement Pêcheresse !

On vient juste de rattraper Fêtard Zan, qui croyait nous échapper : quelques fiers anciens membres de l’Horrible Organisation du Rapolitiquement Correct nous l'ont ramené, pieds et poings liés, dans un sale état...

Contrit (et un peu contraint) ce brave petit nous a demandé de faire des excuses publiques au micro de notre radio : nous allons donc lui faire cette joie, sans artifices, sans musique.... A cappella !

 

Seigneurs du hip-hop, d'éclatante renommée,
Au verbe fécond, de faconde non aphone !
Entretenons-nous du ridicule avéré
Que transmettent rimes et rythmes monotones :
Résultats de vos flows pour publics sonotones...
Car vous n'êtes pas princes mais vils parvenus,
Vos discours se pavanent dans le convenu :
Panoplie du gangster ou crevard en l'impasse,
Quand des quartiers chics vous fréquentez les palaces,
Demandant du respect, pour vous, blanches colombes...
Heureux, que vous et votre hypocrisie merdassent,
Sera le jour où j’irai clasher sur vos tombes.

Saigneurs du hip-hop, qui jouez les garçons bouchers,
Les dangereux zonards, les vrais qui se la donnent,
Ou les heureux queutards aux gonades d'acier :
Vides vos phrases sont, en radio ça résonne ;
Blêmes vos phases sont ! Or, de là le glas sonne :
Vous vous testez – réputation entretenue –
Par vidéos interposées... C'est saugrenu
De voir vos ego-trips couler sous la surface :
Noyés en clownerie, ce même à marée basse.
Vous vous rêviez faucons mais n'êtes que palombes !
Heureux, plein d'espoir en la saison de la chasse,
Sera le jour où j’irai clasher sur vos tombes.

C’est nieurs du hip-hop qu’il faut vous renommer.
Vous êtes – malgré vos punchlines mégatonnes –
Incapables de freestyle... Alors vous clashez :
Les fans lancent des « heil ! » et au game s'abonnent ;
Les rappeurs font les durs, à la guerre s'adonnent.
L'entente entre labels – oui, le fait est connu –
Changent ces pitreries en marketing de rue.
Ce jour, le label Z pousse DJ Darass,
Demain le label X placera MC Krass :
Lançons un clash entre les deux, comme une bombe !
Heureux, que vos deals publicitaires s'effacent,
Sera le jour où j’irai clasher sur vos tombes.

Ô vous les inconnus ; Ô vous les reconnus :
Suivez l'idem chemin, de mensonge et de chiasse
Verbale. Avenir tracé en mortelle nasse :
Clashs se suivant... Raps... Mutuelle hécatombe...
Heureux – car enfin, de l'espace, de la place –
Sera le jour où j’irai clasher sur vos tombes.    

 

Hein ?

C'est ça tes excuses, sale porc ? C'est quoi ton problème ? Tu n'as pas pris assez de coups, c'est ça ton délire ?

Si t'es masochiste, on va t'en donner encore plus, tu vas voir... Ramenez-le à la cave !

Toutes nos plates excuses à nos annonceurs, du plus petit au plus grand label de rap français, ainsi qu'à tous les artistes qui auraient pu se senti visés par cet étron. Nous rappelons d'ailleurs être partenaires de la chaîne web de vidéos TousVosClashs, consultable sur TonTube...


  • Like 1
   Alerter


7 Commentaires


Commentaires recommandés

Tchin Tequiiiiiiiila !

Ok... bon pas facile de se plonger à fond dans ce morceau en écoutant Otis Redding... mais à force de concentration, Yo ! j'y suis arrivée ! :smile2:

J'en profite pour avouer (presque sans honte :blush: ) que j'ai adoré ce "chef d'oeuvre" de la littérature su(s)(brepticement) mentionné dans le titre et refrain... euh oui en plein début d'adolescence ça marque ! Les hormones aidant, tout ça tout ça ! :D

Tu vas finir par me réconcilier avec le rap toi ! :o° Euh... non faut pas déconner quand même :p

Donc moi je ne clashe pas, je clappe des 2 mains [en mode groupie] :bo:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

@ Fidelia :

Oui, j'ai aussi beaucoup aimé ce roman de "Vernon Sullivan", la dédicace est faite exprès : mais si je le relis maintenant, ça me sape le moral. De toute manière, tout Boris Vian me file le bourdon maintenant que j'ai vieilli : sa façon de cacher le tragique de ses histoires derrière l'élégance de ses pritreries rend ses écrits poignants. :)

Bon, et j'espère bien ne SURTOUT pas te réconcilier avec le rap, beurk ! Continue d'écouter Otis Redding !

Puis merci pour le clap groupiesque. :sleep:

@ les 2 zigotos :

C'est une ballade. Une sorte de ballade, on va dire... Une tentative. :smile2: Disons que j'ai extrapolé ce que pourrait être une immeeeeeeense ballade, de façon mathématique : la ballade courte est basée sur le chiffre 4, avec 3 rimes (4-1) et des strophes faisant 8 vers de 8 pieds (2x4) sauf l'envoi. La ballade longue est basée sur le chiffre 5 : 4 rimes (5-1) et des strophes faisant 10 vers de 10 pieds (2x5) sauf l'envoi. Donc ma ballade est basée sur le chiffre 6, avec 5 rimes et des strophes de 12 alexandrins. Bon puis y'a aussi un envoi, un refrain en chaque fin de strophe, une sorte d'apostrophe aux seigneurs à qui le texte est dédié... tout ça.

@ Tous :

Modifications effectuées dans le texte. Après relecture, il y avait quelques petites choses qui ne me plaisaient pas.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

En fait, je viens seulement de piger le jeu de mots dans le titre. Mon dieu, j'ai honte. Mais mieux vaut tard que jamais.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant