• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 693

Je est un nôtre, adjectival

Tequila Moor

70 vues

J’étais tel le Dormeur du Val
Assassiné par son rival,
Sur la pente que l’on dévale :
La piste noire du manque.

Maintenant, ton visage anvale
D’étranges cauchemars ovales
Et ma fierté, je la ravale…
Redevenu saltimbanque.

Dans mon crâne, c’est carnaval ;
De tes masques, le festival ;
Et ton symbole : le cheval
Galope dans mes calanques.

Je calanche quand tu cavales :
Lors, ma nature de serval
Fait des ronrons... Mode estivale :
Billard, baby-foot, pétanque !

Si on allait en teknival ?
Musiques aéronavales
Pour bouger façon médiévale :
Pour sûr, oublier la banque.

Si ta beauté, qui se dévoile,
Eveille un désir ogival –
Il n’attendra que ton aval
Pour aimer ton âme franque.

Je t’invite, dans l’intervalle,
Dans un paysage nival
Pour, sur une route hivernale,
Voyager en super-tank…

Rimbaud ? Je le nie, ce branque !
Juste un nom pour mon pagerank :
Ô, que ses rimes se planquent…
« Je » est un nôtre, adjectival.


   Alerter


12 Commentaires


Commentaires recommandés

heart.gif

Le hic, c'est que je ne peux jamais te lire sans un dico et internet. blush.gif

Et puis j'ai souvent l'impression d'être totalement hors d'usage, (technival, pagerank..). :(

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Et oui, avec moi on apprend du vocabulaire, bande de chenapans ! :rtfm:

"Anvaler" est effectivement comme "avaler" : en version censurée, je ne crois pas, mais un peu viellotte pour des français, oui. Peut-être encore utilisé au Québec, je n'ai pas trouvé de source sûre sur le sujet de ce verbe en complément de mon post...

Je vois que vous n'avez rien contre mon anti-rimbaudisme primaire : voilà qui est bien malheureux, ça ne va pas m'incinter à lui casser plus de sucre sur le dos, pfff. :hu:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je vois que vous n'avez rien contre mon anti-rimbaudisme primaire : voilà qui est bien malheureux, ça ne va pas m'incinter à lui casser plus de sucre sur le dos, pfff. :hu:

Rimbaud, très peu pour moi. Je ne suis pas fan des films de Stallone en général.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Pauvre dormeur du Val mort pour la patrie et ramené à un zozo pris dans un règlement de comptes à cause d'une nenette... Dommage de se moquer de ce poème, c'est tout de même l'un des rares de Rimbaud qu'on comprend.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Pauvre dormeur du Val mort pour la patrie et ramené à un zozo pris dans un règlement de comptes à cause d'une nenette...

Oui mais moi, la patrie, ça me gave - malgré que certains soient assez cons pour la féminiser, l'humaniser... De plus, j'ai pris l'exemple de ce poème de Rimbaud comme j'ai détourné "je est un autre" : en tant que clichés, considérant que c'est ce qui est le plus connu de l'Arthur, pas pour leurs qualités intrinsèques.

Dommage de se moquer de ce poème, c'est tout de même l'un des rares de Rimbaud qu'on comprend.

:smile2: Non mais t'es encore plus méchante avec ce pauvre Arthur que je ne le suis, en fait... Puis, toute critique a tendance à renforcer ce qui est mort et canonisé depuis longtemps dans le formol de la Culture : l'oeuvre rimbaldienne ne risque rien avec mon texte. Au mieux, on me dira que je n'ai rien compris, au pire que je suis jaloux, et puis voilà.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant