• billets
    155
  • commentaires
    1 273
  • vues
    154 026

Anti-Core

Tequila Moor

51 vues

… tagada tsoin tsoin, yo check ça !

Aujourd’hui sur Radio Absurdement Pêcheresse, nous allons… Hey ! Qu’est-ce qu’il se passe ? Nous avons une intrusion dans les studios, et je… Aïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïe !

(krouik, vrrrrrzzzzzz, boing…)

Salut les fans de rap ! Alors ça gaze ? Ou alors ça ronronne, comme d’hab ? On va vous défourailler les cages à miel avec du bon gros rock qui nique tout : faut refaire toute votre inculture, vous en avez grand besoin… Considérez ceci comme une prise d’otages hertzienne !

Alors on branche amplis, micros, samplers et sans reproches, et c’est parti : façon torture auditive à Guantanamo ! Et ne vous inquiétez pas pour votre présentateur fétiche, le bâtard n’est que bâillonné !

1 – 2 – 3 – go !

 

Ceux pour qui rock ne serait pas synonyme de musique
Ceux qui en font dans la rue chaque 21 Juin tous les ans
Ceux pour qui rock est synonyme de coma éthylique
Ceux qui en font dans la cave pour déplaire à papa-maman
Ceux se la jouant cynique ; ceux se la jouant mélancolique
Ceux qui vont s'auto-produire & rester maîtres de leurs erreurs
Ceux – incompris par le public – soudain reniant leur éthique
Les mêmes feront de la soupe pour plaire à leur manageur…

Ceux laissant choir sans compromis : dégoût au ventre ou rage au cœur
Ceux qui imitaient Saez pour plaire à sa jeunesse française
Ceux qui imitaient Noir Dèz pour les groupies ou pour le pèze
Ceux dont on vole les idées ; ceux qui savent jouer aux poseurs
Ceux qui, sans concessions, arrivent à vivre de leur passion
Ceux qui, avec concessions, restent loyaux à leurs convictions
Ceux se plaignant par mollesse qu’un existant disparaisse
Les mêmes ne bougeant leurs fesses – qu’un excitant paraisse…

Et certains sont présidents de l’arrêt public
Pendant que leur sale son, à pic, coule au fond
Où d’autres sont résidents de l’après public
En pole position de la zik de salon

Ceux ne sachant pourquoi le succès les prit sans crier gare
Ceux qui – les écoutant avant – dirent « ça devient commercial »
Ceux qui, tels des génies incompris, ne joueront que dans des bars
Ceux qui n'écoutent que l'underground pour se montrer marginal
Ceux vendant du rêve aux ados en imitant les porno-stars
Ceux voulant être adorés, se croyant dieux de la guitare
Ceux n’allant jamais en concert tant leur bon goût est sûr et fier
Les mêmes ne pourraient rien braire s’ils tentaient de le faire…

Ceux qui se font distribuer ou ceux qui se font licencier
Ceux que j'eus l'honneur d'observer, qui m'ont gardé à leurs côtés
Ceux se plaignant de la télé, continuant à la regarder
Ceux donnant envie de foncer d’une parole bien placée
Ceux citant « ni dieu ni maître » : de l’anarchie, ils sont prêtres
Ceux pour qui « do it yourself » est divinité désuète
Ceux ne voyant pas l'intérêt de discuter sur internet
Les mêmes, dans leur propre vie, qui ne font jamais la fête…

Et certains sont présidents de l’arrêt public
S’agitant, à foison, dans le pathétique
Pendant que leur sale son, à pic, coule au fond

Où d’autres sont résidents de l’après public
Devisant d’émotions, leur air ironique
En pole position de la zik de salon

Ceux clonant les anglo-saxons ; la vile veule vermine !
Ceux voulant être originaux qui alors souvent s'échinent
Ceux connaissant du rock les groupes qui passent à la radio
Ceux connaissant du rock les groupes grâce à leur clip vidéo
Ceux travaillant dans les fanzines, webzines, magazines
Ceux s’y comportant tels de petits chefs : de bureau, d’usine
Ceux qui, patrons de labels, sur-jouent le rôle du rebelle
Les mêmes prenant les artistes pour : vaches à lait… poubelles…

Ceux inventant le son de demain, rendant la vie plus belle
Ceux diffusant des décibels issus d’enjouées tours de Babel
Ceux n'apportant aucun son neuf, se foutant de le faire ou pas
Ceux pour qui le rock, c’est neuf, car ils connaissent depuis 3 mois
Ceux qui soutiennent leurs idoles en gravant leurs MP3
Ceux qui se la jouent le plus punk – noise – pop indie – blablabla
Ceux disant que les artistes doivent faire : ceci… cela…
Les mêmes n'agissant jamais ainsi… ni com’ci, ni com’ça !

Et certains sont présidents de l’arrêt public
S’agitant, à foison, dans le pathétique
Pendant que leur sale son, à pic, coule au fond
À défaut, ils s’en repartent arrivistes

Où d’autres sont résidents de l’après public
Devisant d’émotions, leur air ironique
En pole position de la zik de salon
En un mot, comme en 1000 – en sang sur ma liste !

 

(boing, vrrrrrzzzzzz, krouik…)

Poursuivez-les, ces chiens ! Rattrapez-les ! Dispatchez-moi ces boloss en patchwork !

Ça y est, chers auditeurs : nous avons repris le contrôle de la radio ! J’annonce déjà qu’il y aura une forte récompense pour toute personne qui retrouvera la trace de Fêtard Zan, que l’on avait programmé ici il y a quelques jours : c’était lui le chanteur de ce groupe de sous-punk immonde, sauf qu’il ne portait aucun postiche aujourd’hui !

Pour désinfecter l’air ambiant, voici tout de suite…


2 personnes aiment ça


8 Commentaires


shok.gif Les salopards de rockeurs !

J'ai tout compris cette fois. :cool:

À moins qu'il y ait une contrepèterie dans "Pendant que leur sale son, à pic, coule au fond", auquel cas elle m'échappe encore.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

@ konvicted : comment ça la contrepèterie t'échappe ? C'est le surmenage.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Comme c'est violent! :o

Ouai, le punk hardcore, qui est une réaction au punk (rock commercial) lui-même. Notre Tequila est un révolutionnaire de révolutionnaire.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Oui, anti-core est une moquerie envers hard-core, qui est une expression un peu concon : un "core" est presque toujours "hard", où et quand peut-on donc voir un noyau mou ?

Et tel monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir, je fais des contrepets dans les mêmes conditions... C'est la classe, quand même. Merci à vous ! :cool:

Non, les jeunes, les rockeurs ne sont pas des salopards, ce sont les rappeurs qui ont commencé ! La preuve, avec ce document d'époque (mais alors vraiment d'époque, ce morceau étant incroyablement mauvais) :

Ouai, le punk hardcore, qui est une réaction au punk (rock commercial) lui-même.

C'est sacrément raccourci, mais bon... De la part d'un fan de rap, je n'en attends pas plus. :p

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Raccourci, raccourci! C'est wikipédia qui l'a dit!

Puis j'préfère le punk hardcore, si tu veux tout savoir! Au moins, t'as de la musique, et pas une espèce de soupe pour grand-mère déjà sourde!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Si tu veux parler de l'article de Wikipédia en français concernant le punk hardcore, qui est un copier-coller de l'article anglo-saxon, passé à la moulinette Google Trad et non relu ensuite, peut-être... Mais je me demande bien ce qu'il est possible d'apprendre d'à peu près vrai avec un tel article.

Pour le reste, tu as bien raison... Pour ma part, je préfère les framboises aux fraises, comme quoi nous sommes vraiment d'une incroyable originalité dans nos goûts...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

L'originalité, c'est le truc pour les faibles! J'préfère le banal!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant