• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 702

Vivisection

Tequila Moor

34 vues

Demain point, puis vient, sourire ou sermon.
Or, je suis toujours vivant !
Martèle l'excaveuse qui s'approche, tournevis.

J'observe des oiseaux sur une branche
Vertement discourir, sans s'arrêter.
Comme ce jouet est à jamais cassé !
Pour avancer, contendant, il me fallait son âme…
Consentant que l'artère s'étame.

Ils accourront plus tard, se serviront de beaux discours :
Un système pour une valeur –
Vouloir – la fuite dans la scission.

J'ai perdu mes amours embolies
Et j'ai perdu ma vie sous biopsie,
Circonscrites dans la chute
Du temps, ce calcul qui s'égrène.

Horloge atomique au mal mène :
Faire comme si – de rien – n'était
Fait.

La spirale de la démence m'insinue sa vrille :
Je ne peux boire ses paroles
Même, devant l'épreuve électrode.

Mais, patate rat ?
Comment fait un petit rat
Pour opérer un entrechat
Sans finir en mou, là-bas ?
Simple : il s’efface entre les aiguilles,
Car entre les chas, le rat passe…
Couic, fait l’anguille : technique des deux sabres.

Et ça, en moi, connaît le risque
Car ça, en soi, en est complice.
Pourtant, les jours s'écoulent tranquilles.
L'un doux-amer, l'autre relié à la masse, à la terre :
Des typhons alternatifs, sur une île.
Adorable somesthésie.

Les savants m'ont assigné en stade terminal,
M'ont conseillé de jeter le bébé avec les eaux de la mère :
Et si je me manquais ?

Allez, pour rire…

 

===========================================

Bande son :

PHOTEK – "Ni Ten Ichi Ryu" – ("Technique des 2 Sabres" en japonais)

http://www.youtube.com/watch?v=GMjq0fa4RbU


   Alerter


2 Commentaires


Commentaires recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant