• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 615

Schizes Aliens

Tequila Moor

50 vues

Et de nouveau
Mon cerveau veut te remercier
De m’avoir offert ta nervose
De m’avoir fait l’héritier
De cette belle psychose
Qui sait si bien
Me conseiller

Car, en dedans

C’est si facile à faire
Mais pas vraiment à exprimer
Que me vient de tes ovaires
Cette envie de laisser aller
L’amour
D’une mère
C’est atterrant, en dedans

Rester vivant

Avec tant de pertes dans cette vie
De dettes que j’ai gagnées
Cela chatouille mon ironie
Que mon principal créancier
Soit toi, dont l’agonie
De notre fusion
Fût l’alliée

Car, en dedans

Depuis peu, je découvris
Que nous nous étions rapprochés
Mon crime n’a pas suffit
À me débarrasser
De toi, dont le sang
À jamais
Se répand, en dedans

Rester vivant

Et de nouveau
Mon ego veut te remercier
De m’avoir offert ta narcose
D’avoir su m’aliéner
Injectant cette schizose
Dans nos esprits
Unifiés    

Car, en dedans

C’est si facile à faire
Mais pas vraiment à exprimer
Que je chéris cette chimère
Il n’est rien d’autre qui me tente
En souvenirs de tes artères
Les schizes aliens hantent
En dedans

Schizes Aliens
En dedans : restez vivants


   Alerter


5 Commentaires


Commentaires recommandés

Moi je trouve que c'est bien exprimé, même si ce n'est pas facile, en effet. Toutefois j'espère que ce n'est pour toi que poésie et fiction, la réalité est si douloureuse...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci -z'à-vous !

Non, je ne pense pas que la maladie psychologique soit obligatoirement héréditaire, mais elle peut l'être, ça dépend de laquelle on parle : il existe par exemple un gène de la vulnérabilité à la schizophrénie, cela ne voulant pas dire que les individus porteurs de ce gène vont forcément devenir schizophrènes. Et de nombreuses autres maladies psychologiques sont déclenchées par d'autres facteurs.

Mais oui, ce texte est une fiction : ça cause d'un individu, apparemment mâle, qui tue sa mère, celle-ci étant folle, même si on ne sait pas très bien quelle folie. Il se trouve qu'après ce crime il se sent devenir fou à son tour, ayant l'impression que sa mère revit en lui, mais ça peut simplement être la culpabilité qui l'emmène sur cette frontière, pas nécessairement un gène.

Puis c'était l'ocassion de replacer un jeu de mots que j'aime bien : l'exquise aliénante...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant