• billets
    32
  • commentaires
    120
  • vues
    39 622

L'enfer

lastel

102 vues

tumblr_l2vknmf5y81qztk1wo1_400.jpg

Je déambule au milieu de ces meubles, témoins principaux de ce qui nous est arrivé, de nos premiers instants, premiers ébats, premiers hurlements... Mais aussi derniers.

Mes amis riaient je le sais, d'une joie sale, qui était celle d'enfin me voir traverser ce dont ils m'avaient parlé.

Oui, j'aurais dû savoir que ce n'était qu'éphémère. En étant aveuglé, on ne reconnait pas certaines choses.

En étant aveuglé, on ne peut voir l'autre s'éloigner, jusqu'à-ce que tout s'éteigne de façon brusque.

L'enfer, ce n'est pas les autres, l'enfer c'est de t'aimer, et de te voir en aimer d'autres.

Alors je noie le feu qui me consume. Mais l'alcool ravive parfois les flammes. Et je suis là, à hurler ton nom au fond de mon verre, comme pour lui reprocher l’amertume de ton départ.

Et quelque soient les chemins que j'emprunte, tous ne font que me mener à ma peine.

Et le fil des saisons me fait mal. Le soleil, le vent et la pluie sont emplis de ton souvenir qui m'est aussi douloureux que cher.

Je me meurs de toi.


1 personne aime ça


9 Commentaires


Toujours ces émotions, aussi nombreuses que douloureuses ...

Depuis le temps que je te lis, j'attends le jour où enfin ce seront des sourires que tu nous montreras à travers tes mots ...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Sans douleur, je n'aurais jamais trouvé l'inspiration pour la plupart des textes que j'ai écrit. Je lui dois au moins ça. Je n'irais pas jusqu'à le remercier, mais la douleur forge le caractère et rend plus fort. Mais si ça peut te rassurer, j'ai vécu le bonheur équivalent à ma peine :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Écrire quand on est mal c'est normal, la douleur nous pousse dans nos retranchements. Et écrire ça permet de relativiser quelque part... Prendre un peu de distance.

C'est beau en tout cas... Jolie approche du sujet, ça change !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Sans douleur, je n'aurais jamais trouvé l'inspiration pour la plupart des textes que j'ai écrit. Je lui dois au moins ça. Je n'irais pas jusqu'à le remercier, mais la douleur forge le caractère et rend plus fort. Mais si ça peut te rassurer, j'ai vécu le bonheur équivalent à ma peine :)

Je ne serai rassuré que lorsque tu écriras cette même phrase mais au présent. :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ce genre de bonheur ne se vit qu'une fois... Et il ne déclenche également ce genre de peine qu'une fois :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Malgré le fait que je ne te connaisses pas, de tes mots j'entre-lis quelque chose de différent, quelque chose qui ne tient pas tant du bonheur ou du malheur — mais plutôt des attentes tant gravées pour l'Autre qu'elles en sont devenues autant de tatouages trop lourds. La peine est toujours à la mesure de l'espoir!

Que vas-tu re-mesurer, la peine ou l'espoir?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant