Aller au contenu
  • billets
    3
  • commentaires
    39
  • vues
    312

Billets dans ce blog

 

Agacements.

Le plan, c'était d'attendre et de tout faire pour que ça reste doux.  C'est foutu.  C'est foutu pour pas grand chose mais c'est plus fort que moi. J'ai basculé dans un mélange nauséabond de dégoût/mépris/rancœur, comme ça, pour une histoire assez pathétique de pâtes que j'ai vraiment honte de raconter mais que j'ai besoin de mettre hors de moi, parce que pour l'instant c'est cette histoire qui me met hors de moi. Je dois épancher cela. Vite et bien.  Le carnet d'ordures a toujours

Isadora.

Isadora.

 

La bougie et la suie

C'est la fin, et déjà le début d'autre chose. Ça n'aura finalement duré que quelques mois, contrairement à ce que je m'étais imaginé. Imaginé, le mot est difficile à choisir, mais il semblerait que ce soit le bon. Nous nous étions rencontrés en août, et nous nous séparons. L'autre, dont la présence avait été si désirée, si recherchée, si gracieusement trouvée n'est déjà plus que le souvenir de son idée. S'il était une bougie, j'en aurais vu la lumière et je n'en verrais aujourd'hui plus que la s

Isadora.

Isadora.

 

#90 -- l'histoire d'une passion éphémère

J'ai rencontré le #90 dans un bar de nuit, vers 5h du matin. J'avais le nez plein de poudre, je buvais comme un trou — en vain, sérieusement, la coke ne sert à rien, ça coûte cher et ça augmente considérablement le prix d'une cuite… —, j'étais d'humeur sociable et j'avais envie de parler à tout le monde. Il jouait aux fléchettes. Je voulais jouer, moi aussi. Je l'ai étonné en gagnant — on étonne toujours les hommes en gagnant. Il a voulu la belle. Il a eu la belle et la bonne, puisque c'est ains

Isadora.

Isadora.

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité