Aller au contenu
  • billets
    183
  • commentaires
    1 482
  • vues
    188 356

À propos de ce blog

La fatuité est le privilège des ratés

Billets dans ce blog

 

Serre-Moi Fort

Les jolis mots, ce soir, m'abandonnent. En sangsues, d’autres sons m’arraisonnent : Taillés pour le pire, ils savent nuire, Ceux que le suicide aide à produire. Pour les conjurer, je t’évoque, enfant. Car tu es le sens, l’intuition, la foi, Un « parce que » : or je ne sais pourquoi – Arbre sans fruits – je ne sais que comment. Je nous souhaite, espérant ton arrivée, Ces belles choses dont j’ai profité ; Ces plats que je te préparerai Auront le goût du bonheur… J’en ju

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Pilules

Pour être en forme le matin Hop ! Pilule du lendemain Pour le teint frais, la bonne mine Vive un plein bol de vitamines Pour me filer de l’appétit J’ai foi en l’homéopathie Pour me filer de la chance Plein d’espoir dans les neurosciences Et si j’ai du mal à dormir Un cacheton du Cachemire Et si j’ai du mal à sourire Direct : pilules qui font rire Jusqu’ici, certes, tout va bien La chimie est mon amie Mais ne plus ressentir rien Serait salvatrice accalmie

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Orgasme Volé

[au vu de son thème et du vocabulaire employé, ce texte est interdit aux moins de 18 ans selon les lois de notre beau pays... et selon mon expérience, sa lecture en est aussi déconseillée aux personnes prudes] Ils n'auront pas beaucoup de moments pour eux, chaque fois, les amants pliables, pour voguer d'hôtel en hôtel, de monde perdu en orgasme volé. Elle aimera ses mains de bébé, lui aimera ses expressions infantiles : deux immatures pliés dans l'espace-temps. Se seront-ils aimés ? Il la dési

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Cadavres Exquis

[ texte interdit aux moins de 18 ans, mais non pornographique ; ou disons pas vraiment... ]     Poivre-sel, ongle et poil, pour les sauces à la poêle Salive et langue accompagnées de mangues Ou cervelle bouillie pour mettre en appétit Peau marinée, avec sueur citronnée Vos cuisines s'enlisent, la mienne vous stérilise Cuisine mystique, hérétique ou bien pratique Ma cuisine expérimente Les épices et la tourmente Pustules pleines de pus rendent u

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Katel

Matin ravin. Du fond de celui-ci, les pieds dans la mauvaise herbe et ma langue léchant les cailloux, j'écoute une musique racée, douce ou dissonante – même des chœurs archanges s'y retrouvent – qui me lacère le corps d'âme. Encore dame, encore toi à qui je pense : mais tu t'es mise à ma place, patate douce, et la note bleue m'enfle peu à peu. À quand : la rupture des digues, le largage des amarres, être quitte du rivage ? Alors court et court dans la sorgue, cette autre méprise à

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Gus ! Gus !

Allô ? Allô ? Ici, Radio Absurdement Pêcheresse, nous avons quelques problèmes d’antenne, j’espère que vous nous captez ! Ce soir dans le studio, un rappeur senior aux cheveux d’or qui nous vient du Nord voire même au delà… Hip-hop non stop pour vos oreilles ! Place à Bémol Dave !   Voici venir Gustave, De condition choux-rave : D’origine Mohave, Se cache en une cave… Ce qu’il aime ? Bédave Bien entendu, bouillave, Puis aussi la pillave. Mais son

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Belle-île

Sur des eaux houleuses avoir quitté le port, être porté en bateau, sentir les vent, froid, crachin s'abattre sur le visage, emplir les narines d'un air sauvage, faire trembler les paupières, l'île déjà loin derrière. Pourtant rester droit, en équilibre sur le pont, combattre le mal de mer, rafales s'engouffrant dans les artères, sang qui les déserte ; la main près d'un garde-fou auquel se raccrocher, la confiance en ses réflexes pour aux flots ne pas tomber. Malgré l'amplitude des vagues, la fat

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Dysboulique

Mon aimance, Il existe des écrivains – ou autoproclamés tels – qui causent de l’absurdité (et) de la vie, ou l’inverse ou les deux, de leur vision de l’existence qu’ils espèrent élevée au rang d’art, d’un vomir intrabiliaire quoique intrinsèque qu’ils désirent éternel, d’une chierie vocabulaire qui leur appartient en propre (sic) mais qu’ils veulent partagée par d’autres, ayant encore besoin d’un lectorat pour être raccord avec eux. Ils ont tout loisir de parler, dans une société comme la nôt

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Goulamour

C’est arrivé, au dernier jour : tu manquas me changer en sourd, Vampirisant par ton discours mon chaud, mon cœur & mes mamours. Transformation ! Ancien amant = âme damnée se lamentant. Tu fis ça… Sadiquement… Lentement… Sûrement…. Invisible, un péché – ton dard – me décharna de mes égards. J’en mourus à corps et à cris, flagellé hors mes rêveries. Je plongeai dans un cauchemar, délice du Père Fouettard, Tripes suintant en mélodie ; idem pour ma santé d’esprit. M’as-tu t

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Bredouillis, Ronny

De la viande à contraindre & sans saine raison, J’étais habitué à geindre : Ma seule motivation. Une merde affligée, Depuis longtemps mégot. Morte vivante, figée Sous forme de sale égo. Le dernier De mes jours premiers Pleure de jeune avidité. (Barres aux T)   Ne point vouloir s’éprendre Du même vieux jeu : Brandir des scolopendres Et s’en dire heureux. De mes sœurs, mes amis, Pensées à découvrir – De mes

Tequila Moor

Tequila Moor

 

SMS

Le bus coincé dans les bouchons. Ça rend tout le monde ronchon : Les p'tits bébés, puis les adultes Ou les autres, dans le tumulte   Des klaxons, des bruits de voiture. C'est ça Paris, c'est l'aventure Du bus qui entre doucement Par la Porte Ménilmontant.   Bonheur des transports en commun : Pour la transe, on verra demain... Mais qui donc me transporte ? Toi, Comme un air qui met en émoi.   Donc, je t'envoie un SMS :

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Alchimie

Voilà, c’est dit C’est le foyer suprême Beau comme des éphémères Qui viennent flamber en ton lit Ou la gemme de ce désir ; désert Improvisé incendie C’est toi qui resplendit Comme un cristal de bohème Et ensuite, atomique Voici que ça ruisselle Pilote automatique Ce liquide qui t’ensorcelle Cette eau-de-vie, paradoxale N’éteint pas le feu allumé C’est une houle sentimentale Humide animalité Mais qui est donc cet être – ou c’est Eve ou c’est Adam – Que tu v

Tequila Moor

Tequila Moor

 

N'heureux

J'écris une chanson à propos de nous deux Pour affirmer l'effet que me font tes yeux Mais je ne découvre pas les bons mots Pour raconter ça comme il le faut Tous les mots sont peureux Quand on est un n'homme n'heureux   J'aimerais pouvoir dire mon amour tout de même Qu'avec toi, je voudrais faire du tandem Mais j'ai peur qu'on cherche à te séduire Que d'autres hommes veuillent te ravir Tous les mots sont dangereux Quand on est un n'homme n'heureux  

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Tonnerre d'Applaudissements

Quand j'ai levé les yeux Le monde s'est écroulé Au milieu du ciel bleu Un oiseau est tombé Puis un autre a suivi Puis 10 l'ont imité Cela donnant une pluie Il fallut s'abriter Et on n'y pouvait rien Et on n'en a rien fait Et on n'en croyait rien Et pourtant ce fut vrai Est-ce à cause de la crise ? Est-ce qu'il fait trop frais ? C'est ce que les gens disent Car on ne sait jamais On s'attend donc à plus On implore le chaos C'est bon d'avoir connu Une belle plu

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Caïssa

Par message privé, ouvrant la partie, tu lui auras proposé de coucher avec toi. Elle sera restée stupéfaite, bouche bée devant son écran, hésitant entre te dénoncer à la modération ou te faire comprendre que ces choses ne vont pas être à lui dire. Pas ainsi, du moins : avec tact, au mieux. Devant son silence virtuel, tu avanceras un autre pion : attention, ce ne sera pas ce qu’elle aura imaginé, cette proposition sera à entendre au sens propre. Coucher : s'allonger dans un lit, ensemble. Sa

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Racaille Le Rouge (journal d'un sociopathe, partie 3)

En tant que pauvre, dans ma jeunesse, j’eus recours au racket, au vol, à la resquille généralisée pour espérer vivre un peu mieux : en majorité, j’usai de ces techniques envers d’autres pauvres, et on en usa aussi envers moi. D’un point de vue cynique, ce fût légitime. Plus âgé, je jouai même le gigolo de pacotille, car gigolo conjugal : habiter chez des femmes que l’on n’aime pas mais qui ont de l’argent, en faisant croire à notre amour, blabla, à la solidité de notre couple. Guère plus légitim

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Nos Tables

Nous aimons dire « merci monsieur » C’est important, la politesse Moins pour être révérencieux Que pour être vu comme altesse Nous allons nous voir pour dîner Y parlerons d’idem façon Nos femmes savent nous aimer Que nous aimons d’idem façon Quels autres choix aurions-nous eu ? On mena le bétail aux champs Il fut acheté… revendu… Il fallait gagner de l’argent Nos tables seront réservables Comme d’habitude : notables Sommes, qui plus est, r

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Demain est idem

Je ne me souviens que peu d'hier Rances relents, pissotière Tout souci a sa solution Un flash de détermination Suffit pour finir en beauté Joyeux air frais à barjoter Pour supporter l'ennui ultime De mon spectre nommé intime   Demain n'est ni loin ni trop tard Demain est idem, monotone Jusqu'au libre instant du départ Le reste appartient au carbone M'en voici donc extra-lucide Mon futur, ça le génocide Ça me gêne aussi : mon présent Ne s'en trouve pas

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Vilaine

Vilaine est de retour sur le net. Elle est promesse de galipettes : Va s'offrir à tous, la midinette – Va s'ouvrir à toutes, la nénette. Elle pourrait être ta promise Ou pourrait faire ton analyse. Elle pourrait être ta soumise ; Choisis ! Car l'apparence est de mise. Dites, les garçons ? C'est bon d'être de retour... Avez-vous serré vos oreillers dans vos lits Quand j'étais partie ? Frustrés, m'aimiez-vous d'amour ? Etais-je citée dans vos insultes, vos cris ?

Tequila Moor

Tequila Moor

 

L'Orphelinat

Je veux être orpheline Être là, arrachant les bulbes Qui poussent sur ce que je suis devenu : un tertre Avant que les jours ne deviennent pauvres Que ces murs blafards ne veuillent sourdre Que même les remords se veuillent humbles Orpheline Je connus des moments de triomphe Que même le roi des Belges Troquerait contre son sceptre Je vis mon corps combattre, les sylphes Ou l'effet du girofle Une rime qui se cherche, simple Venue avec amis et quelques Mais pers

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Ne Pas Déranger

Sur son affichette « Ne pas déranger » Il y avait Et sur son assiette Du yabon manger On lui servait Aux matins drolatiques Guettaient les domestiques Car il n’y touchait pas N’en voulait pas N’ouvrit jamais Plus ne lui était rien Rien ne lui était plus Hormis la paix Son plateau, apparu Intouché, disparut… À la fin c’est mortel En Rolex, c’est la classe La mort dans un hôtel De luxe, pas de passe Séjour de 5 mois Est réservée Une suite D

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Spasme

L'oubli un jour s'en est venu Rien dans les mains puis les pieds nus Ce famélique et vermoulu Aura rongé l'autre goulue   Ma mémoire ? Bien entendu ! Elle qui m'avait descendu Etait-ce une autre ? Je n'sais plus... Mais lui, oui, m'était dévolu   Voilà pourquoi c'est bien bizarre Je m'sens à côté d'mon falzar Tel un collabo maquisard Ou un eunuque partouzard   J'ai rigolé tant que j'ai pu Cherchant à ? Bin qu'il soit r

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Enfoui Hors l'Abri de Tes Nuits

En quête de l'antique esprit de discorde, aidé de mains maladroites et d'un couteau rouillé, j'ai besoin de trouver quoi viander, afin que ce vieux maître puisse me reconnaître, j'ai soif de mon propre sang, pour qu'en un baiser il m'envahisse et l'épaississe. Au loin, impérial, impérieux, j'entends son chant hurler : « esclave, ne prends pas peur, évanouis-toi en moi, je n'ai que ton souffle à perdre mais j'ai au moins cela, plus l'éternité pour t'étreindre, froideur de l'éther en promotio

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Secondes

La pluie s'effondre solitaire, en un désert de gris, un océan de vert. Mon âme se referme, coquillage mourant : Les terres promises n'ont pas tenu leur serment. Et les clameurs de la marée humaine Remontent, déferlantes Comme la tempête, en automne. La beauté est en chute, oisillon en liberté. L'abandon discute, debout à tes côtés. Le vide peut se lire dans la vague, corail de fatigues atrophiées, Telles ces artères exsangues où s'époumone mon coeur. Un mot est sur t

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Interim-Bidule

MEPHISTO FAUST 666 avenue d'Enfer 75000 LUTECE SUR SEINE via INTERIM-BIDULE Impasse de la Petite Truanderie 75000 PANAME « Société internationale recherche secrétaire de direction bilingue. Sens de l'organisation et bon sens indispensables. » À l'Internationale, Votre annonce publicitaire placardée dans le métropolitain parisien a retenu toute mon attention : vous recherchez en effet une ou un, je cite, "secrétaire de direction bili

Tequila Moor

Tequila Moor

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité