Aller au contenu

Page 1 sur 1


Note : - - - - - Les viols pendant la guerre d'Algérie

13 mai 2012 - 09:25 #1

0

Les viols pendant la guerre d'Algérie



Un reportage de France 2 sur les viols commis durant la guerre d'Algérie par les soldats de l'armée française.

[ Lire la suite de l'Article.. ]

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


À l'Instant

13 mai 2012 - 09:31 #2

0
A quand une émission TV sur les atrocités commises par le FLN ??? Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne cocoy   XBannisX
ONE SHOT ,ONE KILL !!!, 38 ans


13 mai 2012 - 09:52 #3

3
Le viol des femmes a été utilisé de manière systématique et comme arme de guerre et de propagande, dès la Première Guerre mondiale. En dépit de l’établissement des faits, les récits de viols furent étouffés après la guerre. Après la Seconde Guerre mondiale, le viol, absent dans la Charte de Nuremberg le 8 octobre 1945, fut cependant établi par le tribunal de Tokyo comme crime de guerre le 19 janvier 1946.

Enfin, depuis l’utilisation du viol contre les femmes bosniaques comme arme du nettoyage ethnique en 1992, le Conseil de sécurité de l’ONU a qualifié le viol systématique comme crime contre l’humanité par la résolution 808, le 3 mai 1993.

En 1995, le rapporteur spécial chargé de la question de la violence à l‘égard des femmes y compris ses causes et ses conséquences souligne dans son rapport: "Bien que ce soit l’une des formes les plus répandues de violence à l’égard des femmes, le viol reste le crime de guerre le moins condamné".

Dans le cas de conflits armés, les femmes sont utilisées soit afin d’humilier l’ennemi soit comme "champ de bataille" des conflits entre parties adverses, les deux étant souvent combinés dans la réalité, de facon planifiée, à l’intérieur d’une stratégie militaire, ou spontanée selon la logique de la guerre. Etant depuis des siècles considérées comme propriété de l’homme, garantes de la vertu de la famille, les femmes représentent une cible de choix pour quiconque souhaite porter atteinte à l’honneur et la paix d’une communauté ou d’un peuple.

Enfin, les femmes ont de tout temps servi de butin de guerre et ont été utilisées pour le "délassement" des troupes. Les violations massives les plus répandues ont par conséquent un lien direct avec la sexualité et avec la capacité reproductive des femmes.

L'utilisateur est hors-ligne January   Animatrice
©


13 mai 2012 - 09:56 #4

0
Merci pour toutes ces précisions et je rajouterais que femmes ne veut pas dire adultes, de nombreuses jeunes filles pubères sont également violées pendant les guerres, comme ça a été également le cas au Rwanda, là encore à la fois pour humilier et pour "nettoyage ethnique". Il faut savoir que de nombreuses femmes suite à ces viols atroces, mutiples, ont également été contaminées par le sida. Ces femmes ont été gravement traumatisées et je trouve aussi que c'est un fait encore insuffisamment condamné.

L'utilisateur est hors-ligne Fuel4Life
Forumeur alchimiste


13 mai 2012 - 10:16 #5

3

Voir le messagecocoy, le 13 mai 2012 - 09:31, dit :

A quand une émission TV sur les atrocités commises par le FLN ??? Image IPB



HS, trollage et provocation.

L'armée française a commis des atrocités immondes en Algérie, alors que les Algériens étaient censés être leurs compatriotes :mef:

Les atrocités du FLN ne sauraient justifier le fait que des soldats Français ont pensé avec leur queue plutôt qu'avec leur cerveau sur le terrain, avec l'intention d'humilier l'adversaire (censé être un compatriote).

Merci de rester dans le sujet.



Voir le messageJanuary, le 13 mai 2012 - 09:52, dit :

Le viol des femmes a été utilisé de manière systématique et comme arme de guerre et de propagande, dès la Première Guerre mondiale.



Le viol des femmes du camp adverse est un phénomène plurimillénaire.

ex_Long Nao*


13 mai 2012 - 10:18 #6

0

Voir le messageUS_eyes, le 13 mai 2012 - 10:06, dit :

Pitoyable... Si tu sais pas te tenir sur un forum retourne t'éduquer et reviens après...

Ce qui est pitoyable ce sont vos mensonges. Il y a eu des émissions sur les crimes du FLN, cessez de nier.

Mais bon, je ne m'étonne pas que vous soyez du côté des criminels. Ce qui aurait été étonnant, c'est que vous soyez du côté des honnêtes gens. L'extrême droite à toujours soutenu les délinquants-terroristes de son camp.

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


13 mai 2012 - 10:42 #7

1

Voir le messageUS_eyes, le 13 mai 2012 - 10:06, dit :


Voir le messageHamourabi, le 13 mai 2012 - 09:41, dit :

Il existe des dizaines d'émission là dessus, surtout sur les Harkis. Alors ferme ta grande gueule au lieu de venir raconter des conneries.


Pitoyable... Si tu sais pas te tenir sur un forum retourne t'éduquer et reviens après...




Et paf ! Je me prend un -3 parce que je ne cautionne pas ses insultes ! Je savais pas qu'il fallait insulter pour se faire entendre...

J'avoue ne pas comprendre. Moi qui pense être depuis un an sur un forum respectueux...

Voir le messageHamourabi, le 13 mai 2012 - 10:18, dit :

Ce qui est pitoyable ce sont vos mensonges. Il y a eu des émissions sur les crimes du FLN, cessez de nier.

Mais bon, je ne m'étonne pas que vous soyez du côté des criminels.


Il n'y a pas les criminels d'un coté et les bisounours de l'autre... à un moment faut arreter.
Je ne cautionne absolument pas les crimes commis, mais dire qu'il y en a eu des 2 cotés c'est juste ne pas faire preuve de mauvaise foi. D'autant que tu dis toi même qu'il y a eu "des crimes du FLN".

Voir le messageHamourabi, le 13 mai 2012 - 10:18, dit :

Ce qui aurait été étonnant, c'est que vous soyez du côté des honnêtes gens. L'extrême droite à toujours soutenu les délinquants-terroristes de son camp.


Ben voyons... le FLN étaient des honnêtes gens qui n'ont jamais fait de mal...

Et d'ou tiens tu que je suis de l'extrême droite ? Manque de pot, c'est faux...

L'utilisateur est hors-ligne US_eyes
Budweiser addict, 25 ans


13 mai 2012 - 11:26 #8

0

Le sujet ne fait même pas une page et je suis déjà obligé de supprimer des messages...
Si vous n'êtes pas capable de débattre avec un minimum de courtoisie, éteignez l'ordi et faites un sudoku.
Ce qui m'évitera de vous offrir du temps libre.
Merci.

Edition : Idem pour les hors-sujets provocateurs.


ex_lobotomie_*


13 mai 2012 - 11:36 #9

0
Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne US_eyes
Budweiser addict, 25 ans


13 mai 2012 - 12:02 #10

4
bonjour
ayant fait la guerre d'algérie , je dirai que ,partout , dans toutes les guerres , il y à des gens qui profitent des circonstances pour assouvir leurs penchant cruel

ou instinctifs .
les crimes de quelques uns ne remet pas en cause l'honneur des autres soldats qui restère humains dans certaines circonstances .

bonne soirée

L'utilisateur est hors-ligne le merle
Forumeur alchimiste


13 mai 2012 - 12:05 #11

0
Certainement, mais ce n'est pas parce que tous les soldats ne sont pas des monstres qu'il faut oublier de parler des violences faites aux femmes pendant les guerres. Ce n'étaient pas une ou deux exceptions. Le viol est devenu une "arme" pendant les guerres et ce sont les femmes qui en sont les victimes.

L'utilisateur est hors-ligne Fuel4Life
Forumeur alchimiste


13 mai 2012 - 12:15 #12

0

Voir le messagele merle, le 13 mai 2012 - 12:02, dit :

bonjour
ayant fait la guerre d'algérie , je dirai que ,partout , dans toutes les guerres , il y à des gens qui profitent des circonstances pour assouvir leurs penchant cruel

ou instinctifs .
les crimes de quelques uns ne remet pas en cause l'honneur des autres soldats qui restère humains dans certaines circonstances .

bonne soirée


Bien dit !!! Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne cocoy   XBannisX
ONE SHOT ,ONE KILL !!!, 38 ans


13 mai 2012 - 12:19 #13

0

Voir le messagele merle, le 13 mai 2012 - 12:02, dit :

les crimes de quelques uns ne remet pas en cause l'honneur des autres soldats qui restère humains dans certaines circonstances .




Oui, supprimons TPI, puisque l'honneur passe avant :mef:

C'est l'honneur qui ne doit pas effacer les crimes commis, pas le contraire.

Le viol sur les femmes va bien au-delà de l'agression sexuelle, c'est une attaque militaire contre des CIVILS, et même en temps de guerre, il n'y a aucun honneur pour une armée qui s'en prend aux civils ! C'est un acte dégradant, gratuit, offensant et, surtout, qui discrédite l'action de l'armée qui commet cela.

ex_Long Nao*


13 mai 2012 - 16:13 #14

2
bonjour
je pensais ètre clair ,si il y à un assassin dans un immeuble , les autres habitants ne sont pas coupable pour autent .

une guerre n'est pas un jeu pour boys-scouts , les horreurs ne peuvent-ètre évitée .
tous les combattants ne peuvent ètres entièrement controlés sur le terrain .

il faut aussi l'avoir vécu pour voir une réalité que beaucoup ne peuvent soupçonner et comprendre .

dans toutes les armées et les guerres , ils y à des assassins , des violeurs , mais aussi des gens des gens qui arrivent à se controler et parviennent à éviter le pire dans certaines situations tragiques ou les innocents sont les victimes des circonstances et des évènements .

une guerre est une tempète parfois incontrolable ou le pire peut arriver à tout instant .
bonne journée

L'utilisateur est hors-ligne le merle
Forumeur alchimiste


13 mai 2012 - 16:19 #15

0
Nous sommes d'accord.

Il n'empêche qu'une fois la guerre terminée, il est inconcevable de laisser impuni les actes immondes commis par certains soldats, gloire ou pas. De toute façon, l'idée de gloire est complètement idiote : si des méfaits ont été commis, ils entâcheront tôt ou tard cette "gloire".

ex_Long Nao*


13 mai 2012 - 16:25 #16

-1
dans toutes les armées et les guerres , ils y à des assassins , des violeurs , mais aussi des gens des gens qui arrivent à se controler et parviennent à éviter le pire dans certaines situations tragiques ou les innocents sont les victimes des circonstances et des évènements .d'Hommes qui savent parfaitement ce qu'ils font.




Et il faut avoir écouté les témoignages et vu les cicatrices physiques et psychologiques de ces femmes et de ces jeunes filles pour savoir que des Hommes s'en sont donnés à coeur joie et qu'ils doivent être puni sévèrement.

L'utilisateur est hors-ligne Fuel4Life
Forumeur alchimiste


13 mai 2012 - 16:45 #17

0
Ce que reconnaît le TPI en les condamnant, c’est que le viol contribue au massacre. L’agression sexuelle terrorise la population, mais elle «mélange» aussi les sangs. C’est une manière de dire à la femme violée «il y a du sang x en toi, tes enfants seront x».

Arme de la terreur, le viol a également servi à vider les villages que les Serbes cherchaient à occuper. Des hommes forcés par les soldats à violer leurs voisines, pistolet sur la tempe: la seule réponse à ce type de torture est la fuite. Les ethnies, dispersées, disparaissent petit à petit.

Pendant le génocide au Rwanda, le viol est «la règle générale, son absence, l’exception". Le nombre de femmes violées n’est pas certain: les différentes associations d’aide humanitaire comptent entre 250.000 et 500.000 victimes, surtout Tutsies. Le Tribunal pénal international pour le Rwanda a jugé que le viol perpétré au Rwanda a participé d’une volonté concrète d’exterminer l’ethnie Tutsi (arrêt Akayesu, 1998). Les violences sexuelles entrent alors dans la définition juridique de «génocide».


L'extermination des différents peuples pourrait également passer par l’infection des femmes violées par le virus du sida. On soupçonne les gouvernements rwandais et ougandais d’envoyer des porteurs du virus dans leurs troupes pour attaquer les femmes. Le viol homosexuel est pratiqué comme une torture, bien qu’il soit plus rare. Dans tous les cas, la justice –corrompue– n’agit que rarement, bien que le colonel Kifaru accusé d’avoir violé plus de 200 femmes avec ses troupes ait récemment été arrêté. En février, un colonel a été condamné à 20 ans de prison, notamment pour viol. Il avait attaqué un village où 35 femmes avaient été abusées.

La lybie
Le viol ferait partie de l’arsenal des pro-Kadhafi. Selon le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno Ocampo, le dirigeant libyen aurait commandité des viols en masse afin de terroriser les rebelles.

Preuve avancée par la CPI: des «containers entiers» de stimulants sexuels «du type Viagra» auraient été commandés par la Libye pour «augmenter la possibilité de violer les femmes». La politique officielle serait donc d’encourager les violences sexuelles systématiques. Le clan Kadhafi dément: le porte-parole du gouvernement Moussa Ibrahim avait parlé d’une «histoire insensée» et invité les associations humanitaires à «faire enquête». Aucun chiffre définitif n’a encore été communiqué par les organisations non gouvernementales.

Tous ces cas sont une stratégie de guerre où les soldats doivent obéir (épuration ethnique). Est ce que cela a toujours été comme ça ? Qu'en était-il en Algérie ? Est ce que cette dimension a existé là bas ?







L'utilisateur est hors-ligne January   Animatrice
©


13 mai 2012 - 16:49 #18

0
Des viols étaient également commis pendant la guerre du vietman, pourquoi en aurait-il été autrement pendant la guerre d'Algérie ? parce qu'il s'agit de notre pays ?

L'utilisateur est hors-ligne Fuel4Life
Forumeur alchimiste


13 mai 2012 - 16:59 #19

0
Bien sur, toutes les guerres.

Puisqu'il y a ici des vétérans de la guerre d'Algérie, le viol a-t-il été utilisé là bas comme stratégie d'exclusion ou était-il le fait de soldats déséquilibrés ?

Qu'est ce que ça peut faire qu'il s'agisse de notre pays ? Je ne suis pas dans cette considération là.

L'utilisateur est hors-ligne January   Animatrice
©


13 mai 2012 - 18:03 #20

1
bonjour
je pense avoir été mal compris .je condamne le viol et les atrocitées des guerres.il est normal de juger et de punir les coupables .
je voulais dire que dans une guerre , toutes les situations ne peuvent ètres controlées et que ces actes arrivent fréquaments .

le viol est le fait d'hommes qui assouvissent leurs instincts sexuel lorsque les circonstances le leurs permet mais , je ne croit pas que cela est une arme .

mais , cela est peut-ètre arrivé ?
bonne soirée

L'utilisateur est hors-ligne le merle
Forumeur alchimiste


13 mai 2012 - 18:06 #21

0
Merci le merle pour ta réponse.

Bonne soirée.

L'utilisateur est hors-ligne January   Animatrice
©


14 mai 2012 - 10:42 #22

0
Malheureusement, les guerres ont toutes eu leurs lots d'exactions...et ça ne changera pas.

L'utilisateur est hors-ligne robin dubois
Forumeur accro, 34 ans


14 mai 2012 - 23:05 #23

-1

Voir le messageUS_eyes, le 13 mai 2012 - 10:42, dit :

Je ne cautionne absolument pas les crimes commis

La première réponse est un mensonge de Cocoy que vous soutenez. Pourquoi mentez-vous si ce n'est pas pour relativiser les crimes de la guerre d'Algérie ?

Enfin, je constate que la faction "extrême droite" du forum continue sa petite propagande. C'est quoi votre principe ? En répétant assez souvent les mêmes mensonges vous les ferez passer pour des vérités ?

Je trouve l'attitude de Covoy répugnante. Mentir sur des faits aussi graves :mef:

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


14 mai 2012 - 23:25 #24

0
Bon, apparemment il faut éclaircir certains points.

  • Je ne me considère pas dans la faction "extreme droite". Je suis loin de voter Marine. Si tu lisais mes messages dans la section politique, tu le saurais... Et l'échiquier politique n'a rien à faire ici.
  • Dire que celui qui ne pense pas comme toi est un menteur ne fera pas de toi le détenteur de la vérité.
  • Enfin, après ces futilités malheureusement necessaires, sache que dans une guerre, il n'y a jamais les gentils d'un coté et les méchants de l'autre. Tu ne peux le nier, sauf si tu ne tiens pas à être objectif.
  • Dire qu'il y a eu des atrocités des 2 cotés, c'est relativiser ces crimes? Je ne pense pas.

L'utilisateur est hors-ligne US_eyes
Budweiser addict, 25 ans


14 mai 2012 - 23:29 #25

-1

Voir le messageUS_Liar_eyes, le 14 mai 2012 - 23:25, dit :

Dire que celui qui ne pense pas comme toi est un menteur ne fera pas de toi le détenteur de la vérité.

Ce n'est pas un problème d'opinion, mais de faits. Cocoy ment (voir son premier message) et vous le soutenez, vous êtes un menteur. POINT.

Ce message a été modifié par Hamourabi - 14 mai 2012 - 23:34.

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


14 mai 2012 - 23:41 #26

0
Tu me rappelle quelqu'un : "menteur", petit calomniateur"... (ah oui, et finir une phrase par "POINT" me donne plutôt l'impression que tu es borné et qu'un débat ne t'interesse pas.)
M'enfin... Me reprendre sur ce point prouve au moins que tu es d'accord avec moi sur les 3 autres Image IPB

L'utilisateur est hors-ligne US_eyes
Budweiser addict, 25 ans


14 mai 2012 - 23:47 #27

0
Assume tes erreurs : tu as menti en niant l'existence des documentaires allant dans l'autre sens.

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


15 mai 2012 - 07:57 #28

0
Ou vois tu que j'ai nier l'existence de tels documentaires?

Il en existe, même s'ils sont largement inferieurs.

Voir le messageHamourabi, le 13 mai 2012 - 10:18, dit :

Mais bon, je ne m'étonne pas que vous soyez du côté des criminels. Ce qui aurait été étonnant, c'est que vous soyez du côté des honnêtes gens.


En revanche, toi tu mens en affirmant que dans cette guerre, il y avait les criminels d'un coté et les gentils bisounours de l'autre.
Tu dénonces les crimes d'un coté, et tu les minimise de l'autre.

Fais un peu preuve d'objectivité au moins.

L'utilisateur est hors-ligne US_eyes
Budweiser addict, 25 ans


02 juin 2012 - 21:42 #29

0

Voir le messageUS_eyes, le 15 mai 2012 - 07:57, dit :

En revanche, toi tu mens en affirmant que dans cette guerre, il y avait les criminels d'un coté et les gentils bisounours de l'autre.
Tu dénonces les crimes d'un coté, et tu les minimise de l'autre.
Propagande.
Les victimes de ces criminels étaient des non-combattants qui n'avaient rien demandé à personne.

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


02 juin 2012 - 22:32 #30

0
Prend du recul, et sois plus objectif. Je ne nie aucun crime.

Mais toi tu nies les crimes d'un coté, et insiste sur les crimes de l'autre coté.

L'utilisateur est hors-ligne US_eyes
Budweiser addict, 25 ans


02 juin 2012 - 22:51 #31

0
Tu te fous de ma tronche ? C'est toi qui a commencé à nier les crimes en question, à nier qu'il faille faire des reportages sur les crimes d'un côté particulier. Tu cherches à enfumer qui ?

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


02 juin 2012 - 22:58 #32

0
Je nie ça ou ?

Au contraire, je dis que des crimes il y en a eu des 2 cotés ! C'est faire preuve d'objectivité.

L'utilisateur est hors-ligne US_eyes
Budweiser addict, 25 ans


03 juin 2012 - 19:06 #33

0
Le sujet de ce topic est en lui-même idiot ; pas par son sujet en lui-même ; mais parce qu'il le poste en partie histoire ; hors, dans l'historie militaire : les viols ont toujours existé.

Alors pourquoi faire de la provocation en parlant de la guerre d'Algérie ?

Je suis sûr que le créateur du topic le savait. Car qui dit "Guerre d'Algérie" sur un forum francophone, dit FORCEMENT topic-qui-va-partir-en-couille : ça c'est évident.

L'utilisateur est hors-ligne pauv_type   XBannisX
Forumeur inspiré


07 juin 2012 - 15:01 #34

0
C'est de la provocation de parler de la guerre d'Algérie ?

L'utilisateur est hors-ligne Hamourabi
Forumeur alchimiste, 36 ans


08 juin 2012 - 12:13 #35

0
Si tu avait bien lu mon post, tu verrais que se n'est pas se que je dis.

L'utilisateur est hors-ligne pauv_type   XBannisX
Forumeur inspiré


29 octobre 2015 - 18:47 #36

0
Bonjour,

j'effectue un travail de recherche sur la mémoire collective de la guerre d'Algérie en France et je souhaiterais vous poser quelques questions:
En 2000, le journal Le Monde a relancé le débat sur la torture pendant la guerre d'Algérie. Je m'adresse donc à la génération qui se souvient de ce débat:

-Que connaissiez-vous de la guerre d'Algérie avant 2000?
-Pourquoi, selon vous, a-t-il fallu attendre quarante ans avant que le tabou de la torture soit levé?
-Comment vous positionnez-vous quant à l'histoire coloniale française? Condamnez-vous les pratiques de l'armée française de l'époque?


Tous les avis sont les bienvenus: il s'agit ici d'une étude journalistique/sociologique. (Aucun nom ni pseudo ne sera divulgué)

J'aimerais vous soumettre une expérience: Ci-dessous l'article de Florence Beaugé, paru en une du Monde le 20 juin 2000.
Cet article est à l'origine du "retour du refoulé" lié à la guerre d'Algérie.

En lisant cet article:
-Que ressentez-vous? Quelles émotions vous animent?
-Quel est votre avis sur le témoignage de "Lila"? Vous touche-t-il et pourquoi?
-Pourquoi, selon vous, cet article a-t-il eu un tel impact( débat public, regrets d'anciens tortionnaires...)?
-Le témoignage a-t-il plus d'impact sur vous qu'un récit historique, ou que la dénonciation de la torture comme contraire aux Droits de l'Homme? Si oui, pourquoi?



Torturée par l'armée française en Algérie, " Lila " recherche l'homme qui l'a sauvée
BEAUGE FLORENCE

" ALGER de notre envoyée spéciale - " J'étais allongée nue, toujours nue. Ils pouvaient venir une, deux ou trois fois par jour.
Dès que j'entendais le bruit de leurs bottes dans le couloir, je me mettais à trembler. Ensuite, le temps devenait interminable.
Les minutes me paraissaient des heures, et les heures des jours. Le plus dur, c'est de tenir les premiers jours, de s'habituer à la douleur.
Après, on se détache mentalement, un peu comme si le corps se mettait à flotter. " Quarante ans plus tard, elle en parle avec la voix blanche.
Elle n'a jamais eu la force d'évoquer avec sa famille ces trois mois qui l'ont marquée à vie, physiquement et psychologiquement. Elle avait vingt ans.
C'était en 1957, à Alger. Capturée par l'armée française le 28 septembre, après être tombée dans une embuscade avec son commando, elle avait été
transférée, grièvement blessée, à l'état-major de la 10e division parachutiste de Massu, au Paradou Hydra. " Massu était brutal, infect. Bigeard n'était
pas mieux, mais, le pire, c'était Graziani. Lui était innommable, c'était un pervers qui prenait plaisir à torturer. Ce n'était pas des êtres humains. J'ai souvent
hurlé à Bigeard : " Vous n'êtes pas un homme si vous ne m'achevez pas ! " Et lui me répondait en ricanant : "Pas encore, pas encore ! " Pendant ces trois mois,
je n'ai eu qu'un but : me suicider, mais, la pire des souffrances, c'est de vouloir à tout prix se supprimer et de ne pas en trouver les moyens. " Elle a tenu bon,
de septembre à décembre 1957. Sa famille payait cher le prix de ses actes de " terrorisme ". " Ils ont arrêté mes parents et presque tous mes frères et soeurs. Maman a subi le supplice de la baignoire pendant trois semaines de suite. Un jour, ils ont amené devant elle le plus jeune de ses neuf enfants, mon petit frère
de trois ans, et ils l'ont pendu... " L'enfant, ranimé in extremis, s'en est sorti. La mère, aujourd'hui une vieille dame charmante et douce, n'avait pas parlé.

Sa fille aurait fini par mourir, dans un flot d'urine, de sang et d'excréments, si un événement imprévu n'était intervenu. " Un soir où je me balançais la tête de droite à gauche, comme d'habitude, pour tenter de calmer mes souffrances, quelqu'un s'est approché de mon lit. Il était grand et devait avoir environ quarante-cinq ans. Il a soulevé ma couverture, et s'est écrié d'une voix horrifiée : " Mais, mon petit, on vous a torturée ! Qui a fait cela ? Qui ? " Je n'ai rien répondu. D'habitude, on ne me vouvoyait pas. J'étais sûre que cette phrase cachait un piège. " Ce n'était pas un piège. L'inconnu la fera transporter dans un hôpital d'Alger, soigner, puis transférer en prison. Ainsi, elle échappera aux griffes de Massu, Bigeard et Graziani. Louisette Ighilahriz, " Lila " de son nom de guerre, retrouvera la liberté cinq ans plus tard, avec l'indépendance de l'Algérie. Depuis, elle recherche désespérément son sauveur. Ce souhait est même devenu une idée fixe, une obsession. " J'ai tout essayé, envoyé des messages partout, avec de moins en moins d'espoir de le retrouver vivant. S'il l'est encore, il doit avoir à peu près quatre-vingt-cinq ans. Je ne veux qu'une chose : lui dire merci. "

Elle ne sait presque rien de Richaud, sinon son nom, pour l'avoir entendu - mais elle n'est même pas sûre de l'orthographe -, sa fonction probable : médecin militaire, et son grade : commandant. A défaut de le revoir, Louisette Ighilahriz voudrait remercier sa fille : " Je me souviens qu'il m'avait dit : "Je n'ai pas vu ma fille depuis six mois, vous me faites terriblement penser à elle." Alors, je la cherche, elle aussi. Je voudrais lui dire combien son père l'aimait et à quel point il pensait à elle, là-bas, en Algérie... "

MERCI À TOUS CEUX QUI VOUDRONT BIEN M'AIDER À MENER À BIEN MA RECHERCHE.

L'utilisateur est hors-ligne LiseH3H
Baby Forumeur


29 octobre 2015 - 19:11 #37

0

Voir le messageUS_eyes, le 14 mai 2012 - 23:25, dit :

Bon, apparemment il faut éclaircir certains points.

  • Je ne me considère pas dans la faction "extreme droite". Je suis loin de voter Marine. Si tu lisais mes messages dans la section politique, tu le saurais... Et l'échiquier politique n'a rien à faire ici.
  • Dire que celui qui ne pense pas comme toi est un menteur ne fera pas de toi le détenteur de la vérité.

  • Enfin, après ces futilités malheureusement necessaires, sache que dans une guerre,

    il n'y a jamais les gentils d'un coté et les méchants de l'autre.
    Tu ne peux le nier, sauf si tu ne tiens pas à être objectif.

  • Dire qu'il y a eu des atrocités des 2 cotés, c'est relativiser ces crimes
    ?
    Je ne pense pas.



:blush: C'est un peu facile comme argument et faux !
En Algérie, comme dans tout " l'empire colonial français"
il y avait les "colons" d'un côté et les "colonisés" de l'autre !
Il y avait un peuple qui, selon le DROIT international demandait la LIBERTE et l'indépendance !
Il y avait d'un côté le peuple algérien qui revendiquait ses DROITS et de l'autre l'occupant
qui l'agressait !
Les algériens qui " se défendaient " contre l'armée française qui l'attaquait !

C'est ça l'objectivité !
70 ans plus tard, il serait temps d' accepter la vérité et la réalité historique !
Voilà la carte des empire coloniaux, en Bleu, l'empire colonial français !
Image IPB












L'utilisateur est hors-ligne LouiseAragon
Forumeur alchimiste


29 octobre 2015 - 19:25 #38

0

Voir le messagepauv_type, le 03 juin 2012 - 19:06, dit :

Le sujet de ce topic est en lui-même idiot ; pas par son sujet en lui-même ; mais parce qu'il le poste en partie histoire ; hors, dans l'historie militaire : les viols ont toujours existé.

Alors pourquoi faire de la provocation en parlant de la guerre d'Algérie ?

Je suis sûr que le créateur du topic le savait. Car qui dit "Guerre d'Algérie" sur un forum francophone, dit FORCEMENT topic-qui-va-partir-en-couille : ça c'est évident.


L'historien cherche "la vérité", il cherche à savoir et comprendre !
En quoi serait-ce provocateur ? On ne peut préjuger des intentions de l'historien !
Cela dérange ceux qui n'acceptent pas de regarder en face "l'histoire coloniale de la France "
et ses crimes ! Pourtant, il vaut mieux savoir et réfléchir sur ce passé ^pas si lointain"
de façon à ne pas recommencer, et aussi, à laver la haine que ces crimes ont entrainée ...

Quant au forum francophone, de nombreux pays d'Afrique sont des pays francophones !

Voir le messageUS_eyes, le 02 juin 2012 - 22:32, dit :

Prend du recul, et sois plus objectif. Je ne nie aucun crime.

Mais toi tu nies les crimes d'un coté, et insiste sur les crimes de l'autre coté.


Il y avait d'un côté l'agresseur, de l'autre l'agressé !
Ce n'est pas équivalent, du tout ! :blush:

L'utilisateur est hors-ligne LouiseAragon
Forumeur alchimiste


30 octobre 2015 - 11:15 #39

0
Bonjour,

j'effectue un travail de recherche sur la mémoire collective de la guerre d'Algérie en France et je souhaiterais vous poser quelques questions:
En 2000, le journal Le Monde a relancé le débat sur la torture pendant la guerre d'Algérie. Je m'adresse donc à la génération qui se souvient de ce débat:

-Que connaissiez-vous de la guerre d'Algérie avant 2000?
-Pourquoi, selon vous, a-t-il fallu attendre quarante ans avant que le tabou de la torture soit levé?
-Comment vous positionnez-vous quant à l'histoire coloniale française? Condamnez-vous les pratiques de l'armée française de l'époque?


Tous les avis sont les bienvenus: il s'agit ici d'une étude journalistique/sociologique. (Aucun nom ni pseudo ne sera divulgué)

J'aimerais vous soumettre une expérience: Ci-dessous l'article de Florence Beaugé, paru en une du Monde le 20 juin 2000.
Cet article est à l'origine du "retour du refoulé" lié à la guerre d'Algérie.

En lisant cet article:
-Que ressentez-vous? Quelles émotions vous animent?
-Quel est votre avis sur le témoignage de "Lila"? Vous touche-t-il et pourquoi?
-Pourquoi, selon vous, cet article a-t-il eu un tel impact( débat public, regrets d'anciens tortionnaires...)?
-Le témoignage a-t-il plus d'impact sur vous qu'un récit historique, ou que la dénonciation de la torture comme contraire aux Droits de l'Homme? Si oui, pourquoi?



Torturée par l'armée française en Algérie, " Lila " recherche l'homme qui l'a sauvée
BEAUGE FLORENCE

" ALGER de notre envoyée spéciale - " J'étais allongée nue, toujours nue. Ils pouvaient venir une, deux ou trois fois par jour.
Dès que j'entendais le bruit de leurs bottes dans le couloir, je me mettais à trembler. Ensuite, le temps devenait interminable.
Les minutes me paraissaient des heures, et les heures des jours. Le plus dur, c'est de tenir les premiers jours, de s'habituer à la douleur.
Après, on se détache mentalement, un peu comme si le corps se mettait à flotter. " Quarante ans plus tard, elle en parle avec la voix blanche.
Elle n'a jamais eu la force d'évoquer avec sa famille ces trois mois qui l'ont marquée à vie, physiquement et psychologiquement. Elle avait vingt ans.
C'était en 1957, à Alger. Capturée par l'armée française le 28 septembre, après être tombée dans une embuscade avec son commando, elle avait été
transférée, grièvement blessée, à l'état-major de la 10e division parachutiste de Massu, au Paradou Hydra. " Massu était brutal, infect. Bigeard n'était
pas mieux, mais, le pire, c'était Graziani. Lui était innommable, c'était un pervers qui prenait plaisir à torturer. Ce n'était pas des êtres humains. J'ai souvent
hurlé à Bigeard : " Vous n'êtes pas un homme si vous ne m'achevez pas ! " Et lui me répondait en ricanant : "Pas encore, pas encore ! " Pendant ces trois mois,
je n'ai eu qu'un but : me suicider, mais, la pire des souffrances, c'est de vouloir à tout prix se supprimer et de ne pas en trouver les moyens. " Elle a tenu bon,
de septembre à décembre 1957. Sa famille payait cher le prix de ses actes de " terrorisme ". " Ils ont arrêté mes parents et presque tous mes frères et soeurs. Maman a subi le supplice de la baignoire pendant trois semaines de suite. Un jour, ils ont amené devant elle le plus jeune de ses neuf enfants, mon petit frère
de trois ans, et ils l'ont pendu... " L'enfant, ranimé in extremis, s'en est sorti. La mère, aujourd'hui une vieille dame charmante et douce, n'avait pas parlé.

Sa fille aurait fini par mourir, dans un flot d'urine, de sang et d'excréments, si un événement imprévu n'était intervenu. " Un soir où je me balançais la tête de droite à gauche, comme d'habitude, pour tenter de calmer mes souffrances, quelqu'un s'est approché de mon lit. Il était grand et devait avoir environ quarante-cinq ans. Il a soulevé ma couverture, et s'est écrié d'une voix horrifiée : " Mais, mon petit, on vous a torturée ! Qui a fait cela ? Qui ? " Je n'ai rien répondu. D'habitude, on ne me vouvoyait pas. J'étais sûre que cette phrase cachait un piège. " Ce n'était pas un piège. L'inconnu la fera transporter dans un hôpital d'Alger, soigner, puis transférer en prison. Ainsi, elle échappera aux griffes de Massu, Bigeard et Graziani. Louisette Ighilahriz, " Lila " de son nom de guerre, retrouvera la liberté cinq ans plus tard, avec l'indépendance de l'Algérie. Depuis, elle recherche désespérément son sauveur. Ce souhait est même devenu une idée fixe, une obsession. " J'ai tout essayé, envoyé des messages partout, avec de moins en moins d'espoir de le retrouver vivant. S'il l'est encore, il doit avoir à peu près quatre-vingt-cinq ans. Je ne veux qu'une chose : lui dire merci. "

Elle ne sait presque rien de Richaud, sinon son nom, pour l'avoir entendu - mais elle n'est même pas sûre de l'orthographe -, sa fonction probable : médecin militaire, et son grade : commandant. A défaut de le revoir, Louisette Ighilahriz voudrait remercier sa fille : " Je me souviens qu'il m'avait dit : "Je n'ai pas vu ma fille depuis six mois, vous me faites terriblement penser à elle." Alors, je la cherche, elle aussi. Je voudrais lui dire combien son père l'aimait et à quel point il pensait à elle, là-bas, en Algérie... "

MERCI À TOUS CEUX QUI VOUDRONT BIEN M'AIDER À MENER À BIEN MA RECHERCHE.

L'utilisateur est hors-ligne LiseH3H
Baby Forumeur



Page 1 sur 1