Aller au contenu

  • (6 Pages)
  • « Première
  • 4
  • 5
  • 6

Note : - - - - - La France doit-elle payer sa dette ?

28 février 2012 - 17:06 #51

0
EXACTEMENT.
tout le monde se doit de l'argent a tout le monde.
(enfin presque) mais pas dans les memes proportions.

c'est pourquoi on constate un phénomene grandissant:
les sentiments nationalistes de replis sur soi meme, du chacun sa merde.
bref on parle de SOUVERAINETé car le mot est plus joli mais l'idée reste fondamentalement opposée a la dynamique de mondialisation actuelle.

alors les populations doivent faire un choix pour assurer leur stabilité economique:
_ NATIONALISME (s'isoler de la finance mondiale)
ou
_ EQUILIBRE BUDGETAIRE (augmenter ses recettes, diminuer ses dépenses)

:o°

quelqu'un a dit ici que meme sans emprunter sur les marchés la france est deja déficitaire de 50milliards!!
il faut trouver un moyen de reduire cette dette là avant de penser a investir sur l'avenir par le crédit.
(bonne dette contre mauvaise dette)

L'utilisateur est hors-ligne femzi   Animateur
débatteur invétéré, 27 ans


À l'Instant

28 février 2012 - 17:38 #52

0

Voir le messageHead-shot., le 25 février 2012 - 21:22, dit :

Bonjour a tous ,

Voila la question : La France doit-elle refuser de payer sa dette ??


D’une façon ou d’une autre, l’État doit cesser d’être une pompe à fric pour les milliardaires français.

Faire défaut sur une partie de la dette peut être un élément de la solution.




Voir le messageHead-shot., le 25 février 2012 - 21:22, dit :

Tout d'abord , certains pays l'ont fait ( Equateur , Argentine , Paraguay ) , -----> réponse simpliste : Pourquoi pas nous ?


Il me semble au contraire que l’Argentine a fait défaut sur une partie de sa dette.



Voir le messagebibifricotin, le 27 février 2012 - 11:40, dit :

Effacer la dette relève de l'indulgence des états vis 'a vis des pays sous-développés en faillite.


Cela relève aussi de la répartition des revenus, à l’intérieur d’un pays, entre les détenteurs de créances d’une part, et les travailleurs de l’autre.

L'utilisateur est hors-ligne carnifex
Forumeur alchimiste, 32 ans


28 février 2012 - 17:51 #53

0
Question naïve:

a qui pourrait on faire défaut et a qui devrions nous rester redevable?

qui sont les principaux créancier de l'etat francais?
dans quels pourcentages?

:hu:

L'utilisateur est hors-ligne femzi   Animateur
débatteur invétéré, 27 ans


28 février 2012 - 20:10 #54

0
Pour 66 % les créanciers sont étrangers.
"Quels sont les créanciers de la dette publique ?
dimanche 11 septembre 2011 par Jean-Jacques Chavigné
Image IPB Partager | Les créances de la dette publique sont aux mains des heureux détenteurs des titres du Trésor public.


Résidents et non-résidents
La part de la dette publique détenue par les non-résidents d’un pays est variable selon les pays. Dans l’Union européenne, en 2008, les non-résidents détenaient 98,7 % de la dette publique du Portugal ; 82,2 % de celle de l’Irlande ; 73,5 % de la dette publique allemande ; 70,8 % de la dette française, mais seulement 34,7 % de la dette publique du Royaume-Uni.

En 2005, la part de la dette publique française détenue par des non-résidents était de 54,3 %. Elle s’est élevée à 71,4 % en 2010, elle est redescendue à 65,2 % en mars 2011 [1]. Un accroissement, donc, de 10,9 points entre fin 2005 et mars 2011. Cette évolution ne correspond pourtant pas à un quelconque « appauvrissement » de la France. Elle est le résultat d’une politique d’internationalisation de la dette encouragée, en France, par l’Agence Française du Trésor.

Les résidents allemands détiennent ainsi 87,8 milliards d’euros de la dette française. 43,5 milliards d’euros sont détenus par les banques allemandes, soit 49,5 % de ces 87,8 milliards.

Les résidents français détiennent, de leur côté, 140 milliards d’euros de la dette allemande. 65,8 milliards d’euros sont détenus par les banques françaises, soit 46,9 % de ces 140 milliards. 65,9 milliards d’euros sont détenus par les assurances françaises, soit là encore, 46,9 % de ces mêmes 140 milliards d’euros [2].

La part des dettes publiques de l’Espagne, de l’Irlande, de la Grèce et du Portugal est détenue à 55 % par des résidents allemands, français, italiens, néerlandais et britanniques.

La France et l’Allemagne, enfin, se distinguent des autres pays européens par la proportion importante de leur dette publique (42 %) détenue par des non-résidents hors Europe, essentiellement des pays émergents ou pétroliers.


Le poids des banques et des compagnies d’assurances
Derrière les termes de « résidents » et de « non résidents » se trouvent le plus souvent des banques et des compagnies d’assurance. Jean Quatremer a donc tout à fait raison de le souligner [3] : « Les « marchés » qui déstabilisent l’Irlande, le Portugal ou la Grèce sont, la plupart du temps des établissements financiers installés dans les États membres de l’union monétaire ».

39 % des OAT (7 à 50 ans) sont détenus par des résidents français. Au sein de ces 39 % : 51,3 % sont détenus par des assurances ; 35,9 % par des établissements de crédits . Les « petits porteurs » de la dette publique, contrairement à ce que prétendent les libéraux, ne pèsent pas bien lourd et ne possèdent que 1 % du montant global des OAT la dette détenue par des résidents français. Quant aux détenteurs étrangers de la dette publique française, il s’agit pour l’essentiel de fonds souverains des pays émergents ou pétroliers qui n’ont pas grand-chose, eux non plus, à voir avec des « petits porteurs ».

Au total, donc les intérêts payés par l’État au titre de la dette enrichissent avant tout, en France, les actionnaires des banques et des assurances.

Jean-Jacques Chavigné"


Source: http://www.democrati...php?article2452
Il faut aussi savoir que les créanciers ne sont pas obligés de dévoiler leur identité grace à une loi spéciale, faite sur mesure.
http://www.bastamag....1.html?id_mot=6

L'utilisateur est hors-ligne economic dream   Animateur
Forumeur alchimiste, 19 ans


29 février 2012 - 08:31 #55

0

Voir le messageSAVANNA, le 28 février 2012 - 14:48, dit :

Voir le messageAaltar, le 28 février 2012 - 14:44, dit :

Voir le messageSAVANNA, le 28 février 2012 - 12:10, dit :

C'est quand même terriblement bancal , il y a une "chance" sur deux pour couler .
Merci pour le lien Image IPB


On doit plus être à une chance sur 10 de ne jamais revoir ce qu'on donne actuellement :smile2: (et encore, je suis sympa)


Et après on me dit que je suis pessimiste Image IPB
Finalement tout le monde se tient par les c****Image IPB


Oui, mais y en a qu'en ont des plus grosses que d'autres, toute la nuance est là ;)

L'utilisateur est hors-ligne Aaltar   XBannisX
Con de Sysiphe, 37 ans



  • (6 Pages)
  • « Première
  • 4
  • 5
  • 6