Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • 1
  • 2


Note : - - - - - La colonisation européenne et le système colonial

08 avril 2010 - 17:43 #1

0
J'ai pensé qu'un post sur la colonisation serait intéressant, donc j'ai bossé dessus depuis quelques jours et je vais donc vous parler de la colonisation européenne et le système colonial :blush:

A partir de 1880, les métropoles ont imposées leur modèle économique, social, et idéologique à des territoires sous leur dominance.
Mais quels sont les facteurs et les motivations de l'expansion européenne ? Quelle forme prend la domination coloniale ? Et enfin, pourquoi les revendications nationales s'affirment entre les deux guerres ?

-> L'impérialisme Européen et la conquête coloniale


Dans un premier temps, nous allons aborder le thème de l'impérialisme Européen et de la conquête coloniale (qui nous correspondra à ce premier post :coeur:).
Alors d'abord, pour bien savoir de quoi on parle il faudrait définir assez précisément "l'impérialisme". Qu'est-ce que c'est ? et bien c'est (au XIXè s) une politique qui vise à assurer la domination d'un pays sur d'autres pays (que la domination soit politique, économique, militaire, culturelle). Cette domination est exercée par les puissances européennes sur les autres états, notamment par la conquête coloniale.

Mais il faut replacer l'impérialisme colonial dans son contexte, quelles conditions ont rendue possible cette expansion ?
Et bien d'abord, l'avance de l'Europe sans aucun doute. La révolution industrielle à commencé tôt en Europe, plus précisément en 1780/1850 pour l'Angleterre. Puis on assiste en 1880 à une seconde révolution industrielle, basée elle sur l'électricité, le pétrole et qui va booster l'industrie automobile par exemple.

Ainsi sur le plan des techniques, l'Europe est à l'époque le continent dominant. Cette avance technique à donné les clés de la conquête, notamment avec de nouveaux moyens de transports maritimes. En effet, de nouveaux bateaux plus sûrs sont construits et ce qui à conféré à l'Angleterre la première flotte du monde (militaire et commerciale). En plus de ces nouveaux moyens de transports, de meilleures armes sont construites ce qui donne un avantage militaire sans précédents. On assiste pourtant à de rares exemples d'échecs européens comme par exemple le désastre italien d'Adoua en Ethiopie (en 1896) face au roi Menelik.
Enfin les avancées médicales sont aussi à notées avec par exemple l'apparition de la quinine (contre le paludisme).
Image IPB
Menelik, Roi d'Ethiopie

Bien que l'avance de l'Europe soit un facteur essentiel qui a rendu possible la conquête, on doit aussi parler du développement des échanges internationaux :coeur:
Cette industrialisation dont nous parlions précédemment, augmente la production et rend nécessaire la recherche de nouveaux débouchés et de matières premières. Ainsi jusqu'en 1914, le commerce internationale connait un essor régional. Les pays européens occidentaux réalisent deux tiers des échanges commerciaux dans le monde ! Et la monnaie des règlements internationaux est à cette époque la livre sterling.

Et puis par la suite, il y a ce qu'on a appelé une "Division internationale du travail": l'europe occidentale joue le rôle de pays "usines" exportateurs de produits manufacturés, de biens d'équipements, de produits de consommation. Le reste du monde exportent des produits brutes: minerais, denrées alimentaires, matières premières agricoles.
La première phase de la mondialisation est donc dominée par un seul pôle : l'europe occidentale (et d'ailleurs essentiellement Le royaume-uni, la France et l'Allemagne). L'Europe apporte aussi ses capitaux en investissant ou en prêtant de l'argent aux pays qui cherchent à se reconstruire, à se modernisé :snif:

Enfin, la dernière condition qui a rendu possible cette expansion c'est le fait qu'elle se soit développé au moment où le XIXè s devient le siècle du nationalisme exacerbé (si je puis dire).
En effet, les trois pays dominants d'europe se sentent investis d'une mission: occuper la première place mondiale. Ce nationalisme donne naissance à l'Etat d'Allemagne en 1870, puis à une guerre contre la France où ils gagnent l'Alsace-Lorraine.
Cette compétition entre la France et l'Allemagne est certes source de progrès mais aussi de conflits, évidemment.

-> Les motivations des impérialismes européens

Maintenant que nous avons vue les conditions qui ont rendues possible l'expansion, nous allons nous concentré sur les motivations des impérialismes européens.
Dans le débat colonial, quels arguments la France et l'Allemagne avancent pour justifier cette volonté de conquête qui leur parait légitime ?
Et bien il y a plusieurs arguments justifiants la politique coloniale, des arguments d'abord économiques. En effet, les colonies, c'est une nécessite parce qu'elles constituent des débouchés pour les exportations des produits manufacturés dans le contexte de la grande dépression (1873/1896). Mais cela coûte cher, et le budget militaire coûterait beaucoup d'argent.
Les pays avancent aussi un argument idéologique. L'europe est investie d'une mission civilisatrice, elle doit porter partout les valeurs qu'elle considère comme universelles.
Image IPB
Et comme dernier argument, il y a bien sur l'argument politique.. Un empire colonial, c'est un élément de puissance pour une France affaiblie depuis la défaite de 1870 et la perte de l'Alsace-Lorraine. Et puis c'est aussi un moyen d'exalter la fierté nationale !

En plus de cela, plusieurs forces ont encouragé la colonisation.
Les sociétés savantes comme les sociétés géographiques qui ont financé les expéditions d'exploration au XIXè siècle. Ils ont préparé le terrain pour des explorateurs comme Savorgnan de Brazza, un francais qui a découvert le Congo :bo: D'autres explorateurs sont célèbres, comme par exemple les anglais Stanley et Livingstone, qui ont remonté le Nil.
Tout cela à préparé le terrain pour l'arrivée des militaires et à contribué à un certain goût pour l'exotisme.
Mis à part ces sociétés savantes, des religieux ont aussi encouragé la conquête.

En effet les missionnaires catholiques et protestants y voyaient la mission civilisatrice et la propagation de leur religion.
Pour les religieux c'est donc avant tout un but noble. Il existe néanmoins des "associations coloniales" (ce sont des politiciens, industriels, négociants, savants). Ces organismes privés ont pour objectif d'inciter les états à l'aventure coloniale. En France, le comité de l'Afrique française s'est transformé en 1892 en un groupe colonial de la chambre des députés. En 1892 il comptait 42 membres, 20 ans plus tard il en comptait 200.

Mais la colonisation à aussi pu susciter des vocations individuelles pour des gens qui cherchaient l'aventure, l'exotisme ou même pour ceux qui voulaient faire fortune.

-> Les Etapes de la Colonisation

La colonisation à connu plusieurs étapes dont la première correspond à la période 1850/1880.
L'expansion est surtout le fait des britanniques, et secondairement des français ! En 1876, les Indes sont sous l'empire britannique, la reine Victoria devient alors officiellement impératrice des Indes. Sur place, cet empire est gouverné par un vice-roi qui représente la couronne britannique.
A l'empire des Indes il faut rajouter des colonies plus anciennes : le canada, l'australie, le Cap et Aden (deux routes qui mènent aux Indes).
En ce qui concerne la France, elle s'installe en Algérie et débute la colonisation là bas en 1830.
Sous le second empires (donc 1850/1870), la France à déjà un pied en Cochinchine (le sud du Vietnam) à Saïgon, dés 1863. Plus tard, cela deviendra l'Indochine Française (Le Laos, le Cambodge et le Vietnam). Ils ont aussi un pied dans le pacifique en nouvelle Calédonie en 1853. Pour l'anecdote d'ailleurs, des prisonniers politiques y ont été déportés, mais c'est un exil hein pas le bagne :o
Image IPB
Carte des empires coloniaux en 1945

La deuxième étape de la colonisation correspond aux années 1880/1914. Et là, on assiste à une grande vague de colonisation ! Dés 1880, la colonisation s'accélère et s'étend à toute l'afrique subsaharienne. C'est une "course au clocher", c'est à dire une compétition entre les pays Européens. Cette course s'engage afin de s'assurer le plus de territoires possibles.
Lorsqu'on regarde de plus près la conférence de Berlin (novembre 1884/février 1885), on y trouve d'ailleurs pas le mot "colonisation". On dit que si on va là-bas, c'est finalement pour le bien des indigènes. Toujours le même cygle: Commercialisé-Civilisé-Christianisé. La règle dans cette course, c'est : Premier arrivé, premier servi. En effet, le premier arrivé sur le territoire à le droit de s'y installer et doit signifier aux autres sa présence.

Le droit à la conquête est donc définit par le fait d'être le premier et d'occuper d'une manière effective le territoire (présence militaire et autorité politique).
A partir de ça, les autorités n'ont plus le droit de contester la présence du pays adverse ! Mais tout ça, ce n'est valable que pour l'Afrique.
Image IPB
Carte des colonies africaines

Pour imposer sa présence, il y a deux "modes":
- Un accord signé. C'est un protectorat, c'est à dire une forme de colonisation installée par traité où un territoire conserve un souverain (mais aux pouvoirs limités) mais est dominé pour sa défense et sa diplomatie, par une puissance coloniale.
- Une conquête par les armes. Si besoin, les européens n'hésitent pas à utiliser les armes pour être sûrs de la victoire. La conférence de Berlin est loin d'avoir éviter les conflits.

En effet, des conflits éclatent. Que ce soit des conflits Royaume-Uni/France comme à Fachoda en 1898 ou des conflits France/Allemagne.
En 1904, il y a signature de l'entente cordiale. Ce traité consiste en un rapprochement diplomatique entre la France et le Royaume-Uni, une fois que les conflits coloniaux seront réglés. En ce qui concerne le conflit France/Allemagne, il y a deux crises rien que pour le Maroc. Ces crises renforcent le nationalisme des puissances, et ce sont ces nationalismes qui ont conduis à la guerre. Cependant, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ^^ La première guerre mondiale n'est pas née des conflits coloniaux, ils ont seulement contribué à entretenir les tensions. A la veille de la Première guerre mondiale, il y a deux empires dominants: L'empire britannique (30 Millions de km carrés, 450 Millions d'habitants) et l'empire Français (10 Millions de km carrés, 50 Millions d'habitants).

Il y a un seul pays qui à échappé à la colonisation sur le continent Africain, lequel ? j'vous le donne en mille.... Le Liberia ! :bo: (enfin le seul où il n'y a pas eu de conflits avec les puissances parce qu'elle n'ont pas cherché à s'y installé).

Voilà je vais m'arrêter là pour cette première partie déjà bien conséquente ! Dans un prochain post je parlerais des différents formes de domination coloniale, et dans un dernier post plus soft, je parlerais de la contestation de la colonisation :)
En espérant que ça vous ai plus, à la prochaine !

Ce message a été modifié par Marc14 - 08 avril 2010 - 17:55.

L'utilisateur est hors-ligne Marc14
Forumeur survitaminé, 22 ans


À l'Instant

09 avril 2010 - 14:03 #2

0
Dans le post précédent, on a surtout parlé de l'Impérialisme Européen et de la conquête coloniale. Aujourd'hui, nous parlerons comme promis des différentes formes de la domination coloniale.
En effet, on est en droit de se demander comment s'exerce la domination des métropoles ? Je dirais qu'il y a surtout deux formes de dominations: Une domination politique et une domination économique.

-> Une domination politique

Commençons d'abord par la domination politique. Celle-ci s'affirme dans un premier temps par la présence européenne dans les colonies, qui prend des formes variées. En effet il y a deux "sortes" principales de colonies : les colonies de peuplement et les colonies dites d'exploitation.
-> Les colonies de peuplement sont des colonies où résident de nombreux colons issus de la métropole. Par exemple pour la France, l'Algérie est une colonie de peuplement car on y comptait plus d'un million de colons, appelés "pieds noirs" en 1954.
Image IPB
Affiche du syndicat communiste (CGTU) pour le centenaire de la conquête de l'Algérie, 1930

Les Britanniques possédaient aussi des colonies de peuplement comme le Canada, l'Australie ou encore l'Afrique du sud.
Malgré ces rares exemples, la plupart des colonies sont des colonies d'exploitation.
-> Leur but est de fournir à la métropole des matières premières, des denrées alimentaires, avec une présence européenne minime incluant des fonctionnaires, des militaires, des industriels et des commerçants (parfois pas plus de 10 000 personnes en tout ! ).

Mais la domination politiques s'affirment aussi par différents statuts qui peuvent coexister .
Par exemple l'Algérie occupe un statut particulier, c'est le prolongement du territoire Français, elle est donc divisée en 3 départements (Oran-Alger-Constantine) relevant du ministère de l'intérieur. A l'époque des indépendantistes, c'est Mitterrand le ministre des affaires étrangères, il n'est donc pas question de révolte.
Nous parlions plus haut des protectorat, pour la France on peut citer le Maroc et la Tunisie.
Image IPB
Affiche de propagande concernant la colonisation du Maroc

Il y a aussi ce que l'on appelle des mandats, ce sont des territoires confisqués à l'Allemagne après la première guerre mondiale et placés sous tutelle provisoire des puissances victorieuses par la S.D.N (société des nations, l'ancienne O.N.U).Par exemple, la France à reçu un mandat sur le Liban et la Syrie pour le Moyen-orient, et sur le Cameroun pour l'Afrique.
En ce qui concerne l'empire britanniques c'est un peu différents, ils adoptent un système de dominions. Ce terme s'applique uniquement au colonies de peuplement ayant reçu la souveraineté tout en gardant allégeance à la couronne britannique.
Ils constituent avec le Royaume-Uni, le Commonwealth (1931).
Pour se repéré un peu dans le temps, voici la date ou les colonies ont acquis le titre de dominion:
- 1860 pour le Canada
- 1901 pour l'Australie
- 1907 pour la Nouvelle Zélande
- 1910 pour l'Afrique du Sud

Enfin, il existe deux modèles théoriques de politique coloniale : La politique d'assimilation et la politique d'association.
La politique d'assimilation, c'est celle préconisée par la France; La grand Bretagne quand à elle privilégie la politique d'association.

La politique d'assimilation que la France prétend pratiqué, vise à intégrer les populations des colonies dans le modèle de la métropole. Elle vise à conduire les indigènes à adopter progressivement la langue, la culture, les valeur de la métropole et à leur permettre ainsi d'obtenir à terme l'égalité juridique avec les citoyens français.
Ce sont en quelque sorte de "grands enfants" qu'il faut éduqué. Et à long terme, on en fera des citoyens. Cette assimilation n'a concerné que très peu d'individus. De plus, elle est contredite par le code de l'indigénat, recueil de lois qui définit les infractions "spéciales aux indigènes" qui sont punies de manière rigoureuse et sans jugement... le justice est donc arbitraire.
Si vous voulez un exemple d'infraction, les indigènes devaient en permanence avoir leurs papiers et pouvaient être contrôlés à n'importe quel moment.
Bien que les populations des colonies soient françaises, elle ne sont pas citoyennes. Pas de droit de vote évidemment, mais du service militaire et des impôts cela va de soit ! Ces personnes avaient certes beaucoup d'obligations, mais pas beaucoup de droits...
C'est pour cela qu'on peut dire que la France prétend, et seulement prétend pratiqué une politique d'assimilation. Dans les colonies françaises, on laisse peu de place aux élites locales, ce qui est vraiment une différence avec la politique anglaise.

La Grande Bretagne pratique L'Indirect Rule, une politique d'association aussi appelée "tutelle indirecte". C'est à dire que les britanniques font appel aux élites locales souvent formées en Angleterre pour administrer la colonie sous l'autorité d'un gouverneur britannique.
Quels que soient les statuts (protectorat, colonies, etc..), de toute façon la population est dominée avec une part d'autonomie plus ou moins importante.

-> Une domination économique

L'autre forme de domination que j'ai cité au début du post, c'est la domination économique. D'abord, la diversité des modes de mise en valeur est grande mais il s'agit avant tout d'une exploitation des ressources des territoires colonisés.
Les empires sont au service des économies européennes qui couvrent une partie de leurs besoins de matières premières et fournissent les denrées alimentaires tropicales.
Selon les ressources, L'Inde fournit le coton et le thé par exemple, et L'Indochine fournit du caoutchouc naturel.
La colonisation à sacrifié les cultures vivrières au profit d'une agriculture commerciale das le cadre de grandes exploitations: les plantations qui accaparent les meilleures terres. L'exploitation des ressources su sous-sol est confiée par les états à des sociétés privées (compagnie minières). A charge pour ces sociétés, de faire des dépenses d'infrastructures nécessaires pour aménager le territoire exploité (routes, chemin de fer). Ces routes ne concernent qu'une partie du territoire, notamment les ports. La présence coloniale dans ces pays d'Afrique à amené la construction de routes, mais pas sur tout le territoire :coeur: Ce système nécessite de la main d'¿uvre indigène au mieux mal payée, au pire dans le cadre du travail forcé.
Image IPB
Affiche illustrant la domination du colons armé sur des indigènes

Ainsi les populations colonisées constituent une main d'¿uvre bon marché voir gratuite dans le cadre du travail forcé surtout pratiqué dans les colonies Africaines portugaises, belges et françaises. Quelques rares français comme Albert Londres, dénoncent les conditions de travail des colonies (notamment au Congo français) mais ces conditions ne sont pas imposées par l'état français, seulement par les compagnies.

Pour finir sur la domination économique, l'empire ne serait t-il pas un recours lors de la crise ?
En 1913, le trafic entre la France et ses colonies représente 13% du commerce extérieur total de la France, 25 ans plus tard il en représente 28%.
Les britannique imposent en 1932 la préférence impériale, un régime douanier qui permet à la métropole d'écouler ses produits dans les colonies et d'avoir un quasi monopole de l'approvisionnement en matières premières.
-> Des sociétés dominées

Si on s'intéresse rapidement à ces sociétés colonisées dans un dernier temps, on s'aperçoit qu'elles sont très hiérarchisées.
Les élites locales sont formées en France (des profs, médecins ou même avocats), mais ils ont une situation difficile car ils sont partagés entre deux cultures: leur culture d'origine et la culture qui leur à permit de réussir. De toute façon, les indigènes sont toujours méprisés par les colons donc cette élite va se tourné vers le nationalisme de leur culture d'origine.

Ainsi donc le pouvoir colonial à donné naissance à de nouvelles élites apparues dans les années 1920-1930. Celles-ci sont souvent déchirées entre deux cultures même s'ils aspirent à une meilleure reconnaissance de leur situation par les autorités coloniales.

Je m'arrêterais ici concernant ces formes de colonialisme je pense avoir dit l'essentiel :blush: Pour toute question n'hésitez pas à venir en discuter ici ce post à pour but de parler de la colonisation ce n'est pas juste un exposé ou il ne faut pas parlé... :coeur:

Dans mon troisième et dernier post je terminerais le sujet avec cette idée : "La colonisation, entre acceptation et rejet" =D

Ce message a été modifié par Marc14 - 09 avril 2010 - 14:08.

L'utilisateur est hors-ligne Marc14
Forumeur survitaminé, 22 ans


09 avril 2010 - 18:21 #3

0
Je vais terminer tout de suite vu que ça n'a pas l'air d'attirer du monde :blush:
Donc ce dernier post fera l'objet du triomphe du colonialisme, ainsi que de sa contestation.

-> Triomphe de l'idéologie coloniale


D'abord, nous allons voir que les années 1920-1930 sont celles du triomphe de l'idéologie coloniale dans les métropoles, et particulièrement en France.
Pour la première guerre mondiale, la France à recruté 200 000 travailleurs et 600 000 soldats dans les colonies. Ainsi les colonies contribuent à la croissance de la puissance démographie, territoriale, économique et militaire de la France. L'empire est donc comme je l'ai dit plus haut, un vrai recours à la crise !

La France se plait à dire qu'elle à "apporté beaucoup à des colonies qui n'avaient pas grand chose". Mais en fait ces civilisations ont construits des choses magnifiques dans le passé ! On va exalter l'¿uvre civilisatrice de la France et montrer qu'en même temps ces civilisations ont un savoir faire certain. C'est un joli paradoxe.

En 1931 à lieu une exposition coloniale qui obtient un grand succès. on a dépassé les "zoo humain" où l'on montrait le sauvage. On a évolué et on montre les splendeurs réalisées par ces peuples. Il y a d'ailleurs en France une vraie fascination pour l'art nègre (dont la première exposition eu lieu en 1919).
Image IPB
Constantin Brancusi, Mlle Pogany, 1920
Image IPB
Affiche de l'exposition coloniale de 1931

-> Une domination contestée

Malgré tout cela, la domination coloniale est contestée tant dans les colonies que dans les métropoles.
Dans les métropoles, l'anticolonialisme est très présent. Ce terme est d'abord utilisé pour désigné les activités des Européens hostiles à la colonisation. Des hommes politiques comme Clemenceau (et surtout des hommes de droite) pense que la France ferai mieux de préparer la revanche contre l'Allemagne plutôt que de dispersé les forces au loin. Puis à gauche (socialistes puis communistes), c'est pour eux une exploitation de l'homme par l'homme. Cet Anticolonialisme des communistes s'appuie sur le marxisme.

Le colonialisme est aussi contesté dans les colonies. La première guerre mondiale marque un tournant car beaucoup de colonies ont été mobilisées pour la guerre, et donc beaucoup de morts. Ils veulent une reconnaissance de leurs sacrifices pour la majorité. Bien que certains veuillent seulement plus de droits, d'autres commencent à vouloir l'indépendance. Ce sont les jeunes intellectuels qui ont travaillés en Europe et qui renvoient aux métropoles les valeurs qu'elles défendent (Liberté, égalité, Fraternité).
C'est le cas d'Hô-chi-minh, de Gandhi et d'Ahmed Messali Hadj.
Le nationaliste en Asie et en Afrique du Nord se structure en partis modernes et organisés. Par exemple en Inde, le Parti du congrès née en 1886 est le premier parti nationaliste dans les pays colonisés.

Dés 1915, Gandhi y joue un rôle important en prônant la non-violence:
- Boycott des produits anglais
- Désobéissance civile, c'est à dire le refus de payer les impôts.

En 1930, Ho-chi-minh fonde le viet minh, la ligue vietnamienne pour l'indépendance d'inspiration marxiste.


En conclusion, les colonies n'ont pas toutes atteintes le même niveau d'anticolonialisme (fort en Asie, faible en Afrique). La décolonisation n'était pas du tout à l'ordre du jour pour la France, ce qui à mené à deux guerres de décolonisation de huit ans chacune ! Et c'est le seul pays ayant connu cela.

J'en ai finit avec la colonisation européenne et le système colonial, si vous notez des oublis ou des erreurs, n'hésitez pas à corriger !

L'utilisateur est hors-ligne Marc14
Forumeur survitaminé, 22 ans


11 avril 2010 - 20:41 #4

0
oO Tu as fais un énorme travail .
Je n'ai ni le temps ni le courage de le lire maintenant, mais je regarderai ça demain :coeur:

En tous cas, bravo à toi :blush:

L'utilisateur est hors-ligne Yuzbec
Forumeur activiste


12 avril 2010 - 12:41 #5

0
Merci beaucoup :blush: Oui c'est vrai que c'est énorme je ne m'en rendais pas compte sur le coup^^ sur que ça doit rebuter beaucoup de monde =/

L'utilisateur est hors-ligne Marc14
Forumeur survitaminé, 22 ans


12 avril 2010 - 19:24 #6

0
J'ai lu ta fiche, et elle me paraît bien complète :blush:
Rien à redire. ça rafraichit la mémoire, pratique...

Merci et bravo pour le travail que tu as fourni :coeur:

L'utilisateur est hors-ligne Yuzbec
Forumeur activiste


28 avril 2010 - 08:12 #7

0
Salut
travail impressionnant mais tu as oublié que la colonisation européènne débute en 1490 avec l'invasion espagnole des Canaries et la quasi extermination des guanches, dés 1500 c'est l'Amérique centrale et du sud qui sera colonisée par l'Espagne et le Portugal. Il est maintenant admis que le dévelloppement espagnol est lié à l'afflux d'or venant de ces colonies. Il y a donc 200 ans de plus au début de la colonisation européenne.
De plus la révolution industrielle européènne découle de l'esclavage, les premières machines industrielles furent les tisseuses de coton qui augmentaient le rendement du travail servile. quant tu parles d'avance, il s'agit d'une avance technologique et non sociétale.
Dans ton exposé, on ne se rend pas compte du drame humain et de l'impact de la colonisation sur les sociètès conquises, ni de la violence avec laquelle cette main mise s'est mise en place. En Afrique les peuples ont résisté farouchement à l'invasion ils en ont payé le prix fort; il y a eu quasi extermination de certaines populations parmi les plus irrédentes au Niger, Mali tous ces faits sont en général passé sous silence. Nous n'aimons pas parler des massacres dont nos ancètres sont responsables, même si nous n'en sommes pas responsables nous même.
Tu oublies aussi de signaler combien le statut d'indigénat maintenait ces populations conquises dans un état de sous citoyens dans leur propre pays, que l'administration française a systématiquement détruit les administrations locales pour les remplacer par la notre. Créant de ce fait, une rancune( qui se structurera en mouvement d'émancipation) mais aussi une acculturation de ces sociètès.
xris

Ce message a été modifié par héritier de 1789 - 28 avril 2010 - 11:09.

L'utilisateur est hors-ligne héritier de 1789
Forumeur survitaminé, 52 ans


28 avril 2010 - 13:23 #8

0
Je savais bien que j'avais oublié des choses =) Il est vrai qu'à partir des années 1820 (1825 au plus tard si je ne me trompe pour la Bolivie), l'indépendance des colonies d'Amérique latine marque la fin des empires espagnols et portugais. Je n'ai pas étudié la colonisation en Amérique Latine parce qu'elle était surtout le fait de l'Espagne et du Portugal et que cela aurait été plus complexe de mêler des dates du XVIè pour l'Amérique latine et des dates du XIXè pour l'Afrique et L'Asie (exceptions faites des Canaries et des Philippines).

Il est vrai que je ne suis pas concentré sur le drame humain, et je m'en excuse ^^ J'ai parlé du code de l'Indigénat en donnant un ou plusieurs exemples mais merci de donner plus de précisions :o°


Pour revenir à ce que tu disais: " . Il y a donc 200 ans de plus au début de la colonisation européenne". C'est vrai bien sur, mais c'est au cours du XIXè siècle que le phénomène colonial prend une grande ampleur notamment avec les conquêtes britanniques, en Inde et en Afrique, et avec les conquêtes françaises en Algérie, Indochine et Afrique Noire.

L'utilisateur est hors-ligne Marc14
Forumeur survitaminé, 22 ans


28 avril 2010 - 14:40 #9

0
Oui tout à fait, l'expansion coloniale du XIX siecle a put se faire aussi parce qu'il y avait déjà un précédent, celle du XV-XVI siecle. Les deux sont liées, parce qu'il y a eu des terres nouvelles à exploiter, il a fallut trouver une main d'oeuvre peu chère pour les mettre en valeur, de là vient l'esclavage atlantique industriel qui a ouvert une porte aux invasions futures en créant des dépendances économiques des états de la côte ouest africaine vis à vis des comptoirs marchands et des compagnies européennes.
xris :o°

L'utilisateur est hors-ligne héritier de 1789
Forumeur survitaminé, 52 ans


28 avril 2010 - 17:56 #10

0

Voir le messageMarc14, le vendredi 09 avril 2010 à 18h21, dit :

Je vais terminer tout de suite vu que ça n'a pas l'air d'attirer du monde :o°


En faites, je ne crois pas que ce genre de topic soit vraiment utile sur un forum comme celui-ci.
Tu aurais dû faire un petit texte explicatif et lancer un débat ensuite.

Attention Marc14, je ne dis pas cela avec méchanceté mais si je veux m'informer sur la colonisation je vais sur un site qui en parle et sur un forum d'histoire comme Passion-Histoire (qui est un excellent forum d'ailleurs).

L'utilisateur est hors-ligne Torouk Makto   XBannisX
Forumeur en herbe



  • (2 Pages)
  • 1
  • 2