Aller au contenu

  • (18 Pages)
  • « Première
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • Dernière »

Sondage : prendre un amant ou une maitresse (127 membre(s) ont voté)

Vote Les invités ne peuvent pas voter

Note : - - - - - Prendre un amant pour ou contre?

28 août 2008 - 19:03 #41

0
Yop, mon amour, je sais que tu postes en pensant à moi, ne t'inquiète pas, je resterai dans l'ombre, aime-moi, désire-moi, mais ne la trompe pas ! Je serai forte mon amour. :snif:

L'utilisateur est hors-ligne Chapacha   Membre+
Folle de chats, yo !, 45 ans


À l'Instant

28 août 2008 - 19:06 #42

0

Voir le messagelore, le mercredi 27 août 2008 à 17:41, dit :

Pourquoi le fait d'avoir un amant ou une maitresse est forcément une trahison, un manque d'épanouissement ou de sentiments?

Que ce soit le cas pour certains oui mais pas tous.


Ben je crois que c'est forcément une trahison à partir du moment où l'autre n'est pas mis au courrant AVANT.
Si on est dans le cas d'une union libre, il n'y a pas de trahison, on est dans la base du couple, mais si l'on est dans un couple traditionnel où une fidélité est implicitement attendu par l'autre on le trahis forcément. Et on le sait, vu qu'on ne lui en parle pas.

D'autant plus s'il s'agit d'un couple marrié. Il me semble que l'on jure fidélité lorsque l'on se marrie, non ?

C'est un manque d'épanouissement lorsque la recherche d'un amant sert a combler un manque.Et c'est souvent le cas.
Quand c'est juste une passade, le coup d'un soir, c'est juste une envie , un désir, l'epanouissement n'est pas remis en cause, mais il n'empeche qu'il y a tout de meme trahison. Mais lorsqu'il s'agit d'aventure répétées ...je crois qu'il est important de se poser la question.

Pour les sentiments, à partir du moment ou l'autre attend de maniere tacite de la fidélité, comment estimé que l'on est encore amoureux lorsque l'on est capable de faire un acte qui risque de détruire et de faire souffrir le soi disant être aimé?


Je crois que la fidélité n'est pas la clé du bonheur, mais le bonheur est celle de la fidélité.


Citation

Putain, je suis trop moral ! :snif: Et le monde sentimental est si cruel !

T'es pas moral, t'es intègre :snif: intègre avec toi même, intègre avec l'autre.

et etre TROP integre, cela n'existe pas! on l'est ou on l'est pas.

Ce message a été modifié par Elaïs - 28 août 2008 - 19:07.

ex_Elaïs*


28 août 2008 - 19:08 #43

0

Voir le messageyop!, le jeudi 28 août 2008 à 00:14, dit :

Moi je suis contre.

Avoir un amant, c'est mentir à l'autre, c'est jongler avec ses propres doutes. On parle de réflexion, mais cet acte n'est pas anodin ! Le simple fait d'y songer concrètement, de se sentir capable de franchir le pas d'avoir une aventure est déjà assez troublant en soi.

C'est AVANT qu'il faut réfléchir, pas après.

Enfin, c'est mon avis. Ensuite, ça arrive "par accident", dit-on parfois. Rien n'arrive vraiment par hasard dans ce genre de jeu des sentiments.
On occulte souvent des choses. Ne rien s'occulter reste la meilleure prévention.

Il faut savoir d'où vient la faiblesse. Récupérer son couple après ça est quasiment impossible, tout a changé. Moins de surmonter l'épreuve par une compréhension et un pardon immense (si la tromperie est effectivement anodine), ça change les relations à jamais.

Prendre un amant de son plein gré, c'est pour moi du domaine du jeu, du jeu néfaste, de l'engrenage destructeur. Pas de l'amour. D'aucun côté.
Ni respect du conjoint, ni de l'amant qui doivent tous deux partager, se retrouvent soumis à cette situation... qui n'est pas durable.

Enfin bon, s'il y en a qui sont heureux comme ça, c'est leur vie ! :snif:

Moi, si ça m'arrivait, je ne pourrais pas supporter. Pour la même raison, je ne pourrais jamais faire ça à quelqu'un. Autant rompre d'abord, puis faire les choses dans l'ordre.


:snif:

Voir le messageyop!, le jeudi 28 août 2008 à 19:58, dit :

J'étais un peu ironique quand j'ai clamé "tu es trop moral ! Tu es naïf !". C'est ce qu'on me sors dès que je parle de fidélité, chose que je considère importante mais sur laquelle je ne fais pas une fixation.
La fidélité, elle se ressent.

L'excuse : "c'est tellement humain ! éa arrive à n'importe qui !" est vraiment facile.

Les choses arrivent, point. Ensuite, il y a une part d'aléa dans la tromperie mais surtout une grosse part de responsabilité.
Cacher ses sentiments à l'être qu'on prétend aimer ou qu'on a aimé jusqu'alors, c'est bien un problème de franchise. Certes, on peut couvrir son acte par peur de blesser, mais la blessure est faite.

C'est humain de blesser les autres. La tromperie est un acte égoïste, peu importe les raisons. Il n'engage que soit mais implique totalement l'autre malgré lui (ou elle).

On peut tomber amoureux de quelqu'un d'autre, oui. On peut même être amoureux simultanément de deux personnes, oui. Cela excuse t-il la manière de faire ??
Pour moi non. :snif:



L'échangisme ou le libertinage n'est pas la tromperie. On peut avoir une sexualité libérée, mais dans ce cas-là, le conjoint est tacitement d'accord sur cette liberté. La tromperie n'existe pas là !
Et c'est bien là la différence !

Pour tout ce qui est de désirer d'autres personnes, de fantasmer et d'être parfois tenté, je suis d'accord que c'est naturel. Pour l'acte de tromper, je trouve cela peu défendable.

:snif:

Yop ? Tu veux m'épouser ? :snif:

ex_Galen*


28 août 2008 - 19:26 #44

0
il ne faut jamais dire jamais
qui a été trompée....trompa...mais tomba amoureuse... et auj, est malheureuse...

L'utilisateur est hors-ligne ln59
Forumeur survitaminé, 42 ans


28 août 2008 - 19:28 #45

0

Voir le messageSteCatherine, le jeudi 28 août 2008 à 00:14, dit :

Je suis du genre à partir si je n'ai plus les sentiments pour rester...

Après, je crois que ce qui crains, c'est toute la théorisation autour de tout ça. Les relations humaines, c'est pas comme si on allait acheter trois tomates au supermarché du coin, le "pas de sentiment" , ça peut vite déraper d'un côté ou de l'autre, le "soyons discret" idem, le "on se dit tout" aussi...en gros, je crois que ça dépend de l'histoire du couple, des rencontres etc.
Je ne pense pas que les gens se lèvent un matin en se disant "ah , si je prenais un amant/une maîtresse" , là aussi, y'a toute une histoire, un parcours.

Personnellement, ce que je n'excuse pas, c'est l'hypocrisie et le mensonge. Pour moi la tromperie, elle est là.

+1
Ce qui se pas en entre deux partenaires est différent d'un couple à l'autre. En particulier si l'un a un handicap ou s'il y a une grande différence d'âge. La prise d'un amant ou d'une maîtresse, lorsqu'elle se fait avec l'accord de l'autre, n'est pas une tromperie et n'empêche pas les sentiments entre les deux premiers partenaires.

L'utilisateur est hors-ligne Jeanzen
Forumeur activiste, 62 ans


28 août 2008 - 20:11 #46

0
Si pas d'amour à quoi sert la tromperie?, une pulsion , un manque, un remplacement ou autre... :snif:
Le probléme semble etre le manque de dialogue avec son ou sa partenaire...
La plupart des couples ne font plus l'effort de se parler ... :snif:
En cause la vie active de chacun; les horaires de travail, la tv, le sport :snif:
Si les couples partagaient plus de moments complices je pense que le pire pourrait etre évité. :snif:
Réapprenons à nous écouter pour sauver notre couple... :snif:

L'utilisateur est hors-ligne GASCON5933
Forumeur alchimiste, 105 ans


28 août 2008 - 20:28 #47

0

Voir le messageElaïs, le jeudi 28 août 2008 à 20:06, dit :

Ben je crois que c'est forcément une trahison à partir du moment où l'autre n'est pas mis au courrant AVANT.
Si on est dans le cas d'une union libre, il n'y a pas de trahison, on est dans la base du couple, mais si l'on est dans un couple traditionnel où une fidélité est implicitement attendu par l'autre on le trahis forcément. Et on le sait, vu qu'on ne lui en parle pas.

D'autant plus s'il s'agit d'un couple marrié. Il me semble que l'on jure fidélité lorsque l'on se marrie, non ?

C'est un manque d'épanouissement lorsque la recherche d'un amant sert a combler un manque.Et c'est souvent le cas.
Quand c'est juste une passade, le coup d'un soir, c'est juste une envie , un désir, l'epanouissement n'est pas remis en cause, mais il n'empeche qu'il y a tout de meme trahison. Mais lorsqu'il s'agit d'aventure répétées ...je crois qu'il est important de se poser la question.

Pour les sentiments, à partir du moment ou l'autre attend de maniere tacite de la fidélité, comment estimé que l'on est encore amoureux lorsque l'on est capable de faire un acte qui risque de détruire et de faire souffrir le soi disant être aimé?


Je crois que la fidélité n'est pas la clé du bonheur, mais le bonheur est celle de la fidélité.



T'es pas moral, t'es intègre :snif: intègre avec toi même, intègre avec l'autre.

et etre TROP integre, cela n'existe pas! on l'est ou on l'est pas.


Heu Elaïs si tu te maries dans l'église catholique tu jures fidélité et de l'aimer jusqu'à ce que la mort vous sépare et tout le blabla.....

Si tu te maries devant le maire, la notion de fidélité n'entre pas en ligne de compte (ou alors je l'ai pas entendu :snif: ..... on doit se soutenir élever nos enfants dans les lois de la République ...un truc dans le genre..... mué c'est loin tout ça.... mais si j'avais fidélité je m'en serais souvenue.... enfin j'espère :snif: )

Prendre un amant ou une maitresse ne se fait pas systématiquement dans le dos de son conjoint.... il n'y a pas systématiquement souffrance.....

Je pense qu'avant d'être fidèle à un ordre moral ou aux us et coutumes il faut être en accord avec soit même et fidèle à ce que l'on est.....

Dans ce cas là on peut dire que l'on est infidèle si on utilise un sex toy, ou en regardant un film et en fantasmant sur un acteur......

Bien sur qu'une personne qui "va voir ailleurs" montre qu'elle a pas tout dans son couple..... mais a t on toujours tout ce qu'on veut, on peut se lasser, ou être attiré par quelqu'un d'autre.... sans pour autant "désaimer" la personne avec qui on vit avec qui on a choisit de construire une famille.

Doit on casser une famille une vie entière pour une envie passagère ou un besoin de nouveauté.... y'a le couple d'un côté, avec ses hauts et ses bas, et l'envie pour quelques heures de s'évader et de revenir plus épanouie ou plus heureux en étant plus attentif avec son conjoint (même si il ou elle est au courant on est pas très fiers de nous et plus attentif à l'autre, d'autant plus reconnaissant de sa "permission").

Oui y'a le risque de tomber amoureux ou amoureuse de l'autre tout comme on peut tomber amoureux de son facteur, de son voisin ou de son collègue de boulot.... le risque est partout... on cède ou pas à la tentation, avec l'accord de l'autre ou pas mais ce n'est pas parce qu'on aime pas son conjoint.

L'utilisateur est hors-ligne lore   XBannisX
Electron trop libre / Cible à abattre, 44 ans


28 août 2008 - 22:10 #48

0

Voir le messagelore, le jeudi 28 août 2008 à 20:28, dit :

Prendre un amant ou une maitresse ne se fait pas systématiquement dans le dos de son conjoint.... il n'y a pas systématiquement souffrance.....

Je pense qu'avant d'être fidèle à un ordre moral ou aux us et coutumes il faut être en accord avec soit même et fidèle à ce que l'on est.....

Dans ce cas là on peut dire que l'on est infidèle si on utilise un sex toy, ou en regardant un film et en fantasmant sur un acteur......

Bien sur qu'une personne qui "va voir ailleurs" montre qu'elle a pas tout dans son couple..... mais a t on toujours tout ce qu'on veut, on peut se lasser, ou être attiré par quelqu'un d'autre.... sans pour autant "désaimer" la personne avec qui on vit avec qui on a choisit de construire une famille.

Doit on casser une famille une vie entière pour une envie passagère ou un besoin de nouveauté.... y'a le couple d'un côté, avec ses hauts et ses bas, et l'envie pour quelques heures de s'évader et de revenir plus épanouie ou plus heureux en étant plus attentif avec son conjoint (même si il ou elle est au courant on est pas très fiers de nous et plus attentif à l'autre, d'autant plus reconnaissant de sa "permission").

Oui y'a le risque de tomber amoureux ou amoureuse de l'autre tout comme on peut tomber amoureux de son facteur, de son voisin ou de son collègue de boulot.... le risque est partout... on cède ou pas à la tentation, avec l'accord de l'autre ou pas mais ce n'est pas parce qu'on aime pas son conjoint.

+ 1000, Bravo Lore !

L'utilisateur est hors-ligne Jeanzen
Forumeur activiste, 62 ans


28 août 2008 - 23:10 #49

0

Voir le messagelore, le jeudi 28 août 2008 à 21:28, dit :

Heu Elaïs si tu te maries dans l'église catholique tu jures fidélité et de l'aimer jusqu'à ce que la mort vous sépare et tout le blabla.....

Si tu te maries devant le maire, la notion de fidélité n'entre pas en ligne de compte (ou alors je l'ai pas entendu :snif: ..... on doit se soutenir élever nos enfants dans les lois de la République ...un truc dans le genre..... mué c'est loin tout ça.... mais si j'avais fidélité je m'en serais souvenue.... enfin j'espère ;) )


Les lois de la République estiment que la fidélité est un du dans le cadre du mariage. Art. 212 du Code civil: "les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance."

Le champagne de la noce sans doute :snif: .

Citation

Prendre un amant ou une maitresse ne se fait pas systématiquement dans le dos de son conjoint.... il n'y a pas systématiquement souffrance.....


Oui. les cas d'union libre ect...ont été evoqué. Si tout le monde est consentant, il n'y a ni souffrance, ni trahison. Quoique... :snif: je developpe le quoique dans le prochain quote.


Citation

Je pense qu'avant d'être fidèle à un ordre moral ou aux us et coutumes il faut être en accord avec soit même et fidèle à ce que l'on est.....


Totalement!

Bien qu'il s'agisse d'etre surtout fidele a l'autre en l'espece, plus qu'aux us et coutumes ou tout au moins de rester dans la légalité en ce qui concerne les gens mariés.

Ceder a une envie c'est être fidele à soi meme. Mais systématiquement céder a une envie sans s'interroger sur sa vie, ses attentes amoureuses et son couple est-ce toujours être fidele a soi?

C'est pas le petit coup d'un soir, la baise pour combler son narcissisme defaillant, son besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction qui m'interpelle. C'est la récurrence.

Peut-on reelement estimer que nous sommes comblés lorsque nous trompons régulièrement notre conjoint?
n'est-ce pas là que nous devenons infidele a nous meme?

Dans mon premier post, je disais qu'a 18 ans , j'aurai repondu contre a ce topic.

Et que maintenant, je dirais ni pour ni contre .

La vie m'aurait-elle pervertie? Ai-je perdu la candeur que j'avais devant l'amour?

Doit-on douter de l'amour avec un grand A ? :snif:

En fait, en douter, n'est-ce pas plus facile? n'est ce pas rassurant?

Pourquoi au debut de notre relation amoureuse, nous ne trompons pas , si la tromperie est finalement totalement deconnectée de l'amour ?

Citation

Bien sur qu'une personne qui "va voir ailleurs" montre qu'elle a pas tout dans son couple..... mais a t on toujours tout ce qu'on veut, on peut se lasser, ou être attiré par quelqu'un d'autre.... sans pour autant "désaimer" la personne avec qui on vit avec qui on a choisit de construire une famille.

Doit on casser une famille une vie entière pour une envie passagère ou un besoin de nouveauté.... y'a le couple d'un côté, avec ses hauts et ses bas, et l'envie pour quelques heures de s'évader et de revenir plus épanouie ou plus heureux en étant plus attentif avec son conjoint (même si il ou elle est au courant on est pas très fiers de nous et plus attentif à l'autre, d'autant plus reconnaissant de sa "permission").


Doit-on renoncer a l'absolu? :snif:

En fait, ce qui m'inquiete c'est le danger de passer a coté de sa vie en trouvant les 40 000 bonnes et mauvaises raisons que j'evoquais dans mon premier post et qui nous rassure sur la légitimité de prendre un amant.



Citation

Oui y'a le risque de tomber amoureux ou amoureuse de l'autre tout comme on peut tomber amoureux de son facteur, de son voisin ou de son collègue de boulot.... le risque est partout... on cède ou pas à la tentation, avec l'accord de l'autre ou pas mais ce n'est pas parce qu'on aime pas son conjoint.


Ce n'est jamais un risque de tomber amoureux. C'est le pied même! :snif:
mais c'est sur qu'a mes yeux il me semble difficile de tomber amoureux de quelqu'un lorsque l'on est soit disant deja à terre avec un autre.

ex_Elaïs*


28 août 2008 - 23:19 #50

0
J'ai toujours eu des maîtresses, du moins jusqu'en CM2... :snif:
_ _ _

Bof bof, moi ça ne me branche pas trop ! Je préfère laisser les histoire de tromperie aux séries TV débiles... :snif:

Par contre, si ma copine me trompe, je crois que je la "plaquerais" et j'irais foutre une beigne au connard d'amant... :snif:

L'utilisateur est hors-ligne Maki   Membre+
Maki Sard... Tsar... euh Star ! , 22 ans



  • (18 Pages)
  • « Première
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • Dernière »