Aller au contenu

  • (5 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »

Sondage : prendre un amant ou une maitresse (127 membre(s) ont voté)

Vote Les invités ne peuvent pas voter

Note : - - - - - Prendre un amant pour ou contre?

28 août 2008 - 19:03 #41

0
Yop, mon amour, je sais que tu postes en pensant à moi, ne t'inquiète pas, je resterai dans l'ombre, aime-moi, désire-moi, mais ne la trompe pas ! Je serai forte mon amour. :snif:

L'utilisateur est hors-ligne Chapacha   Membre+
Folle de chats, yo !, 47 ans


À l'Instant

28 août 2008 - 19:06 #42

0

Voir le messagelore, le mercredi 27 août 2008 à 17:41, dit :

Pourquoi le fait d'avoir un amant ou une maitresse est forcément une trahison, un manque d'épanouissement ou de sentiments?

Que ce soit le cas pour certains oui mais pas tous.


Ben je crois que c'est forcément une trahison à partir du moment où l'autre n'est pas mis au courrant AVANT.
Si on est dans le cas d'une union libre, il n'y a pas de trahison, on est dans la base du couple, mais si l'on est dans un couple traditionnel où une fidélité est implicitement attendu par l'autre on le trahis forcément. Et on le sait, vu qu'on ne lui en parle pas.

D'autant plus s'il s'agit d'un couple marrié. Il me semble que l'on jure fidélité lorsque l'on se marrie, non ?

C'est un manque d'épanouissement lorsque la recherche d'un amant sert a combler un manque.Et c'est souvent le cas.
Quand c'est juste une passade, le coup d'un soir, c'est juste une envie , un désir, l'epanouissement n'est pas remis en cause, mais il n'empeche qu'il y a tout de meme trahison. Mais lorsqu'il s'agit d'aventure répétées ...je crois qu'il est important de se poser la question.

Pour les sentiments, à partir du moment ou l'autre attend de maniere tacite de la fidélité, comment estimé que l'on est encore amoureux lorsque l'on est capable de faire un acte qui risque de détruire et de faire souffrir le soi disant être aimé?


Je crois que la fidélité n'est pas la clé du bonheur, mais le bonheur est celle de la fidélité.


Citation

Putain, je suis trop moral ! :snif: Et le monde sentimental est si cruel !

T'es pas moral, t'es intègre :snif: intègre avec toi même, intègre avec l'autre.

et etre TROP integre, cela n'existe pas! on l'est ou on l'est pas.

Ce message a été modifié par Elaïs - 28 août 2008 - 19:07.

ex_Elaïs*


28 août 2008 - 19:08 #43

0

Voir le messageyop!, le jeudi 28 août 2008 à 00:14, dit :

Moi je suis contre.

Avoir un amant, c'est mentir à l'autre, c'est jongler avec ses propres doutes. On parle de réflexion, mais cet acte n'est pas anodin ! Le simple fait d'y songer concrètement, de se sentir capable de franchir le pas d'avoir une aventure est déjà assez troublant en soi.

C'est AVANT qu'il faut réfléchir, pas après.

Enfin, c'est mon avis. Ensuite, ça arrive "par accident", dit-on parfois. Rien n'arrive vraiment par hasard dans ce genre de jeu des sentiments.
On occulte souvent des choses. Ne rien s'occulter reste la meilleure prévention.

Il faut savoir d'où vient la faiblesse. Récupérer son couple après ça est quasiment impossible, tout a changé. Moins de surmonter l'épreuve par une compréhension et un pardon immense (si la tromperie est effectivement anodine), ça change les relations à jamais.

Prendre un amant de son plein gré, c'est pour moi du domaine du jeu, du jeu néfaste, de l'engrenage destructeur. Pas de l'amour. D'aucun côté.
Ni respect du conjoint, ni de l'amant qui doivent tous deux partager, se retrouvent soumis à cette situation... qui n'est pas durable.

Enfin bon, s'il y en a qui sont heureux comme ça, c'est leur vie ! :snif:

Moi, si ça m'arrivait, je ne pourrais pas supporter. Pour la même raison, je ne pourrais jamais faire ça à quelqu'un. Autant rompre d'abord, puis faire les choses dans l'ordre.


:snif:

Voir le messageyop!, le jeudi 28 août 2008 à 19:58, dit :

J'étais un peu ironique quand j'ai clamé "tu es trop moral ! Tu es naïf !". C'est ce qu'on me sors dès que je parle de fidélité, chose que je considère importante mais sur laquelle je ne fais pas une fixation.
La fidélité, elle se ressent.

L'excuse : "c'est tellement humain ! éa arrive à n'importe qui !" est vraiment facile.

Les choses arrivent, point. Ensuite, il y a une part d'aléa dans la tromperie mais surtout une grosse part de responsabilité.
Cacher ses sentiments à l'être qu'on prétend aimer ou qu'on a aimé jusqu'alors, c'est bien un problème de franchise. Certes, on peut couvrir son acte par peur de blesser, mais la blessure est faite.

C'est humain de blesser les autres. La tromperie est un acte égoïste, peu importe les raisons. Il n'engage que soit mais implique totalement l'autre malgré lui (ou elle).

On peut tomber amoureux de quelqu'un d'autre, oui. On peut même être amoureux simultanément de deux personnes, oui. Cela excuse t-il la manière de faire ??
Pour moi non. :snif:



L'échangisme ou le libertinage n'est pas la tromperie. On peut avoir une sexualité libérée, mais dans ce cas-là, le conjoint est tacitement d'accord sur cette liberté. La tromperie n'existe pas là !
Et c'est bien là la différence !

Pour tout ce qui est de désirer d'autres personnes, de fantasmer et d'être parfois tenté, je suis d'accord que c'est naturel. Pour l'acte de tromper, je trouve cela peu défendable.

:snif:

Yop ? Tu veux m'épouser ? :snif:

ex_Galen*


28 août 2008 - 19:26 #44

0
il ne faut jamais dire jamais
qui a été trompée....trompa...mais tomba amoureuse... et auj, est malheureuse...

L'utilisateur est hors-ligne ln59
Forumeur survitaminé, 44 ans


28 août 2008 - 19:28 #45

0

Voir le messageSteCatherine, le jeudi 28 août 2008 à 00:14, dit :

Je suis du genre à partir si je n'ai plus les sentiments pour rester...

Après, je crois que ce qui crains, c'est toute la théorisation autour de tout ça. Les relations humaines, c'est pas comme si on allait acheter trois tomates au supermarché du coin, le "pas de sentiment" , ça peut vite déraper d'un côté ou de l'autre, le "soyons discret" idem, le "on se dit tout" aussi...en gros, je crois que ça dépend de l'histoire du couple, des rencontres etc.
Je ne pense pas que les gens se lèvent un matin en se disant "ah , si je prenais un amant/une maîtresse" , là aussi, y'a toute une histoire, un parcours.

Personnellement, ce que je n'excuse pas, c'est l'hypocrisie et le mensonge. Pour moi la tromperie, elle est là.

+1
Ce qui se pas en entre deux partenaires est différent d'un couple à l'autre. En particulier si l'un a un handicap ou s'il y a une grande différence d'âge. La prise d'un amant ou d'une maîtresse, lorsqu'elle se fait avec l'accord de l'autre, n'est pas une tromperie et n'empêche pas les sentiments entre les deux premiers partenaires.

L'utilisateur est hors-ligne Jeanzen
Forumeur activiste


28 août 2008 - 20:11 #46

0
Si pas d'amour à quoi sert la tromperie?, une pulsion , un manque, un remplacement ou autre... :snif:
Le probléme semble etre le manque de dialogue avec son ou sa partenaire...
La plupart des couples ne font plus l'effort de se parler ... :snif:
En cause la vie active de chacun; les horaires de travail, la tv, le sport :snif:
Si les couples partagaient plus de moments complices je pense que le pire pourrait etre évité. :snif:
Réapprenons à nous écouter pour sauver notre couple... :snif:

L'utilisateur est hors-ligne GASCON5933
Forumeur alchimiste, 107 ans


28 août 2008 - 20:28 #47

0

Voir le messageElaïs, le jeudi 28 août 2008 à 20:06, dit :

Ben je crois que c'est forcément une trahison à partir du moment où l'autre n'est pas mis au courrant AVANT.
Si on est dans le cas d'une union libre, il n'y a pas de trahison, on est dans la base du couple, mais si l'on est dans un couple traditionnel où une fidélité est implicitement attendu par l'autre on le trahis forcément. Et on le sait, vu qu'on ne lui en parle pas.

D'autant plus s'il s'agit d'un couple marrié. Il me semble que l'on jure fidélité lorsque l'on se marrie, non ?

C'est un manque d'épanouissement lorsque la recherche d'un amant sert a combler un manque.Et c'est souvent le cas.
Quand c'est juste une passade, le coup d'un soir, c'est juste une envie , un désir, l'epanouissement n'est pas remis en cause, mais il n'empeche qu'il y a tout de meme trahison. Mais lorsqu'il s'agit d'aventure répétées ...je crois qu'il est important de se poser la question.

Pour les sentiments, à partir du moment ou l'autre attend de maniere tacite de la fidélité, comment estimé que l'on est encore amoureux lorsque l'on est capable de faire un acte qui risque de détruire et de faire souffrir le soi disant être aimé?


Je crois que la fidélité n'est pas la clé du bonheur, mais le bonheur est celle de la fidélité.



T'es pas moral, t'es intègre :snif: intègre avec toi même, intègre avec l'autre.

et etre TROP integre, cela n'existe pas! on l'est ou on l'est pas.


Heu Elaïs si tu te maries dans l'église catholique tu jures fidélité et de l'aimer jusqu'à ce que la mort vous sépare et tout le blabla.....

Si tu te maries devant le maire, la notion de fidélité n'entre pas en ligne de compte (ou alors je l'ai pas entendu :snif: ..... on doit se soutenir élever nos enfants dans les lois de la République ...un truc dans le genre..... mué c'est loin tout ça.... mais si j'avais fidélité je m'en serais souvenue.... enfin j'espère :snif: )

Prendre un amant ou une maitresse ne se fait pas systématiquement dans le dos de son conjoint.... il n'y a pas systématiquement souffrance.....

Je pense qu'avant d'être fidèle à un ordre moral ou aux us et coutumes il faut être en accord avec soit même et fidèle à ce que l'on est.....

Dans ce cas là on peut dire que l'on est infidèle si on utilise un sex toy, ou en regardant un film et en fantasmant sur un acteur......

Bien sur qu'une personne qui "va voir ailleurs" montre qu'elle a pas tout dans son couple..... mais a t on toujours tout ce qu'on veut, on peut se lasser, ou être attiré par quelqu'un d'autre.... sans pour autant "désaimer" la personne avec qui on vit avec qui on a choisit de construire une famille.

Doit on casser une famille une vie entière pour une envie passagère ou un besoin de nouveauté.... y'a le couple d'un côté, avec ses hauts et ses bas, et l'envie pour quelques heures de s'évader et de revenir plus épanouie ou plus heureux en étant plus attentif avec son conjoint (même si il ou elle est au courant on est pas très fiers de nous et plus attentif à l'autre, d'autant plus reconnaissant de sa "permission").

Oui y'a le risque de tomber amoureux ou amoureuse de l'autre tout comme on peut tomber amoureux de son facteur, de son voisin ou de son collègue de boulot.... le risque est partout... on cède ou pas à la tentation, avec l'accord de l'autre ou pas mais ce n'est pas parce qu'on aime pas son conjoint.

L'utilisateur est hors-ligne lore   XBannisX
Electron trop libre / Cible à abattre, 45 ans


28 août 2008 - 22:10 #48

0

Voir le messagelore, le jeudi 28 août 2008 à 20:28, dit :

Prendre un amant ou une maitresse ne se fait pas systématiquement dans le dos de son conjoint.... il n'y a pas systématiquement souffrance.....

Je pense qu'avant d'être fidèle à un ordre moral ou aux us et coutumes il faut être en accord avec soit même et fidèle à ce que l'on est.....

Dans ce cas là on peut dire que l'on est infidèle si on utilise un sex toy, ou en regardant un film et en fantasmant sur un acteur......

Bien sur qu'une personne qui "va voir ailleurs" montre qu'elle a pas tout dans son couple..... mais a t on toujours tout ce qu'on veut, on peut se lasser, ou être attiré par quelqu'un d'autre.... sans pour autant "désaimer" la personne avec qui on vit avec qui on a choisit de construire une famille.

Doit on casser une famille une vie entière pour une envie passagère ou un besoin de nouveauté.... y'a le couple d'un côté, avec ses hauts et ses bas, et l'envie pour quelques heures de s'évader et de revenir plus épanouie ou plus heureux en étant plus attentif avec son conjoint (même si il ou elle est au courant on est pas très fiers de nous et plus attentif à l'autre, d'autant plus reconnaissant de sa "permission").

Oui y'a le risque de tomber amoureux ou amoureuse de l'autre tout comme on peut tomber amoureux de son facteur, de son voisin ou de son collègue de boulot.... le risque est partout... on cède ou pas à la tentation, avec l'accord de l'autre ou pas mais ce n'est pas parce qu'on aime pas son conjoint.

+ 1000, Bravo Lore !

L'utilisateur est hors-ligne Jeanzen
Forumeur activiste


28 août 2008 - 23:10 #49

0

Voir le messagelore, le jeudi 28 août 2008 à 21:28, dit :

Heu Elaïs si tu te maries dans l'église catholique tu jures fidélité et de l'aimer jusqu'à ce que la mort vous sépare et tout le blabla.....

Si tu te maries devant le maire, la notion de fidélité n'entre pas en ligne de compte (ou alors je l'ai pas entendu :snif: ..... on doit se soutenir élever nos enfants dans les lois de la République ...un truc dans le genre..... mué c'est loin tout ça.... mais si j'avais fidélité je m'en serais souvenue.... enfin j'espère ;) )


Les lois de la République estiment que la fidélité est un du dans le cadre du mariage. Art. 212 du Code civil: "les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance."

Le champagne de la noce sans doute :snif: .

Citation

Prendre un amant ou une maitresse ne se fait pas systématiquement dans le dos de son conjoint.... il n'y a pas systématiquement souffrance.....


Oui. les cas d'union libre ect...ont été evoqué. Si tout le monde est consentant, il n'y a ni souffrance, ni trahison. Quoique... :snif: je developpe le quoique dans le prochain quote.


Citation

Je pense qu'avant d'être fidèle à un ordre moral ou aux us et coutumes il faut être en accord avec soit même et fidèle à ce que l'on est.....


Totalement!

Bien qu'il s'agisse d'etre surtout fidele a l'autre en l'espece, plus qu'aux us et coutumes ou tout au moins de rester dans la légalité en ce qui concerne les gens mariés.

Ceder a une envie c'est être fidele à soi meme. Mais systématiquement céder a une envie sans s'interroger sur sa vie, ses attentes amoureuses et son couple est-ce toujours être fidele a soi?

C'est pas le petit coup d'un soir, la baise pour combler son narcissisme defaillant, son besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction qui m'interpelle. C'est la récurrence.

Peut-on reelement estimer que nous sommes comblés lorsque nous trompons régulièrement notre conjoint?
n'est-ce pas là que nous devenons infidele a nous meme?

Dans mon premier post, je disais qu'a 18 ans , j'aurai repondu contre a ce topic.

Et que maintenant, je dirais ni pour ni contre .

La vie m'aurait-elle pervertie? Ai-je perdu la candeur que j'avais devant l'amour?

Doit-on douter de l'amour avec un grand A ? :snif:

En fait, en douter, n'est-ce pas plus facile? n'est ce pas rassurant?

Pourquoi au debut de notre relation amoureuse, nous ne trompons pas , si la tromperie est finalement totalement deconnectée de l'amour ?

Citation

Bien sur qu'une personne qui "va voir ailleurs" montre qu'elle a pas tout dans son couple..... mais a t on toujours tout ce qu'on veut, on peut se lasser, ou être attiré par quelqu'un d'autre.... sans pour autant "désaimer" la personne avec qui on vit avec qui on a choisit de construire une famille.

Doit on casser une famille une vie entière pour une envie passagère ou un besoin de nouveauté.... y'a le couple d'un côté, avec ses hauts et ses bas, et l'envie pour quelques heures de s'évader et de revenir plus épanouie ou plus heureux en étant plus attentif avec son conjoint (même si il ou elle est au courant on est pas très fiers de nous et plus attentif à l'autre, d'autant plus reconnaissant de sa "permission").


Doit-on renoncer a l'absolu? :snif:

En fait, ce qui m'inquiete c'est le danger de passer a coté de sa vie en trouvant les 40 000 bonnes et mauvaises raisons que j'evoquais dans mon premier post et qui nous rassure sur la légitimité de prendre un amant.



Citation

Oui y'a le risque de tomber amoureux ou amoureuse de l'autre tout comme on peut tomber amoureux de son facteur, de son voisin ou de son collègue de boulot.... le risque est partout... on cède ou pas à la tentation, avec l'accord de l'autre ou pas mais ce n'est pas parce qu'on aime pas son conjoint.


Ce n'est jamais un risque de tomber amoureux. C'est le pied même! :snif:
mais c'est sur qu'a mes yeux il me semble difficile de tomber amoureux de quelqu'un lorsque l'on est soit disant deja à terre avec un autre.

ex_Elaïs*


28 août 2008 - 23:19 #50

0
J'ai toujours eu des maîtresses, du moins jusqu'en CM2... :snif:
_ _ _

Bof bof, moi ça ne me branche pas trop ! Je préfère laisser les histoire de tromperie aux séries TV débiles... :snif:

Par contre, si ma copine me trompe, je crois que je la "plaquerais" et j'irais foutre une beigne au connard d'amant... :snif:

L'utilisateur est hors-ligne Maki   Membre+
Maki Sard... Tsar... euh Star ! , 24 ans


28 août 2008 - 23:23 #51

0
Prendre un amant par la main.... :snif:
zut...c un enfant :snif:
nul je dégage :snif:

L'utilisateur est hors-ligne GASCON5933
Forumeur alchimiste, 107 ans


28 août 2008 - 23:31 #52

0

Voir le messageElaïs, le vendredi 29 août 2008 à 00:10, dit :

Les lois de la République estiment que la fidélité est un du dans le cadre du mariage. Art. 212 du Code civil: "les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance."

Le champagne de la noce sans doute :snif: .



Oui. les cas d'union libre ect...ont été evoqué. Si tout le monde est consentant, il n'y a ni souffrance, ni trahison. Quoique... :snif: je developpe le quoique dans le prochain quote.




Totalement!

Bien qu'il s'agisse d'etre surtout fidele a l'autre en l'espece, plus qu'aux us et coutumes ou tout au moins de rester dans la légalité en ce qui concerne les gens mariés.

Ceder a une envie c'est être fidele à soi meme. Mais systématiquement céder a une envie sans s'interroger sur sa vie, ses attentes amoureuses et son couple est-ce toujours être fidele a soi?

C'est pas le petit coup d'un soir, la baise pour combler son narcissisme defaillant, son besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction qui m'interpelle. C'est la récurrence.

Peut-on reelement estimer que nous sommes comblés lorsque nous trompons régulièrement notre conjoint?
n'est-ce pas là que nous devenons infidele a nous meme?

Dans mon premier post, je disais qu'a 18 ans , j'aurai repondu contre a ce topic.

Et que maintenant, je dirais ni pour ni contre .

La vie m'aurait-elle pervertie? Ai-je perdu la candeur que j'avais devant l'amour?

Doit-on douter de l'amour avec un grand A ? :snif:

En fait, en douter, n'est-ce pas plus facile? n'est ce pas rassurant?

Pourquoi au debut de notre relation amoureuse, nous ne trompons pas , si la tromperie est finalement totalement deconnectée de l'amour ?



Doit-on renoncer a l'absolu? :snif:

En fait, ce qui m'inquiete c'est le danger de passer a coté de sa vie en trouvant les 40 000 bonnes et mauvaises raisons que j'evoquais dans mon premier post et qui nous rassure sur la légitimité de prendre un amant.





Ce n'est jamais un risque de tomber amoureux. C'est le pied même! :snif:
mais c'est sur qu'a mes yeux il me semble difficile de tomber amoureux de quelqu'un lorsque l'on est soit disant deja à terre avec un autre.


'tain tu me fais réfléchir à cette heure-çi.... c'est pas humain .... (t'es pas couchée toi encore? :snif: )

Pour le mariage républicain ....

1 - j'ai pas du suivre l'adjoint au maire qui nous a marié en 15 min chrono.... puis j'ai du murmurer quelque chose au lieu du oui (*lore mauvaise foi on*)

2- j'étais pas encore saoule (j'avais peut être pas toute ma tête... )

3 - il me semble (et je peux me tromper que l'adultère n'est plus une faute dans un divorce)

J'y reviendrais demain la ce soir j'y arriverais pas lol ;)

L'utilisateur est hors-ligne lore   XBannisX
Electron trop libre / Cible à abattre, 45 ans


29 août 2008 - 01:13 #53

0
Il y a différents niveaux dans la prise d'un amant (qui par essence est caché au conjoint, sinon c'est un partenaire).

Pulsion passagère et sans lendemain.
Relation plus construite et problématique.

Pour le premier : Est-ce qu'obéir à tous ses désirs, sur l'instant, sans réfléchir, au mépris de tout ce qu'on a construit dans un couple et en toute connaissance de ce que ça va provoquer est une preuve d'épanouissement ? Est-ce un acte qui vaut le coup ?
Cet assouvissement est-il irrépréssible ou est-ce juste se voiler la face, ceder à la facilité, ou une volonté un peu desespérée de faire réagir l'autre ?

Je ne vois pas vraiment de facteur d'épanouissement... :snif:

Pour le second : Là, on entre dans une spirale de double-vie, de mensonge, de procrastination. Le mensonge n'est pas épanouissant non plus et il est quasiment impossible de cumuler deux amours sans mentir et donc trahir et faire souffrir.
Rien de plus dramatique qu'une personne cocue qui l'ignore, tout le monde en convient.

Que l'on éprouve plein de désirs, d'envies, que l'on puisse se lasser ou changer de sentiments envers les gens, tout cela existe et arrive.
Mais il y a des désirs que l'on peut contrôler (envie de tuer, envie de se suicider, envie d'enfreindre la loi,...) et que l'on s'efforce de contrôler. Il faut savoir ce que l'on veut préserver et ce qui est déjà fini. ;)

Epanouissement et mensonge ne vont pas ensemble. :snif:

Autant un couple qui bat de l'aile ne s'en sortira bien qu'en étant honnête avec ses sentiments, autant il s'effritera dans le mensonge.
Ce n'est pas le désir qui est remis en cause, c'est la confiance. Confiance en la parole de l'autre, en ses sentiments, en sa séduction, en presque tout.

Ensuite, des situations comme ça arrivent depuis la nuit des temps. Et les témoignages nous montrent que ça se passe mal la plupart du temps. je ne connais pas de cocu(e) heureux(se).

Mais des libertins satisfaits, oui. :snif: Et avec le temps, ils sont d'ailleurs tous devenus très fidèles !

Voir le messageChapacha, le jeudi 28 août 2008 à 20:03, dit :

Yop, mon amour, je sais que tu postes en pensant à moi, ne t'inquiète pas, je resterai dans l'ombre, aime-moi, désire-moi, mais ne la trompe pas ! Je serai forte mon amour. :snif:

Hé, numéro 18 ! Evite de trop t'enflammer ! ;)

Voir le messageGalen, le jeudi 28 août 2008 à 20:08, dit :

Yop ? Tu veux m'épouser ? :snif:

Il me faut une décharge de l'autorité compétente d'abord. Mais j'ai pas dit non ! :snif:


Voir le messageln59, le jeudi 28 août 2008 à 20:26, dit :

il ne faut jamais dire jamais
qui a été trompée....trompa...mais tomba amoureuse... et auj, est malheureuse...

Bein, malheureusement, personne n'est vraiment à l'abri de se retouver dans l'une ou l'autre de ses situations. La nature humaine est facilement... corruptible ?

Ce message a été modifié par yop! - 29 août 2008 - 01:13.

L'utilisateur est hors-ligne yop!   Modérateur
Gonade Absolutrice, 34 ans


29 août 2008 - 06:31 #54

0

Voir le messageyop!, le vendredi 29 août 2008 à 02:13, dit :

Il y a différents niveaux dans la prise d'un amant (qui par essence est caché au conjoint, sinon c'est un partenaire).

Pulsion passagère et sans lendemain.
Relation plus construite et problématique.

Pour le premier : Est-ce qu'obéir à tous ses désirs, sur l'instant, sans réfléchir, au mépris de tout ce qu'on a construit dans un couple et en toute connaissance de ce que ça va provoquer est une preuve d'épanouissement ? Est-ce un acte qui vaut le coup ?
Cet assouvissement est-il irrépréssible ou est-ce juste se voiler la face, ceder à la facilité, ou une volonté un peu desespérée de faire réagir l'autre ?

Je ne vois pas vraiment de facteur d'épanouissement... :snif:

Pour le second : Là, on entre dans une spirale de double-vie, de mensonge, de procrastination. Le mensonge n'est pas épanouissant non plus et il est quasiment impossible de cumuler deux amours sans mentir et donc trahir et faire souffrir.
Rien de plus dramatique qu'une personne cocue qui l'ignore, tout le monde en convient.

Que l'on éprouve plein de désirs, d'envies, que l'on puisse se lasser ou changer de sentiments envers les gens, tout cela existe et arrive.
Mais il y a des désirs que l'on peut contrôler (envie de tuer, envie de se suicider, envie d'enfreindre la loi,...) et que l'on s'efforce de contrôler. Il faut savoir ce que l'on veut préserver et ce qui est déjà fini. :snif:

Epanouissement et mensonge ne vont pas ensemble. :snif:

Autant un couple qui bat de l'aile ne s'en sortira bien qu'en étant honnête avec ses sentiments, autant il s'effritera dans le mensonge.
Ce n'est pas le désir qui est remis en cause, c'est la confiance. Confiance en la parole de l'autre, en ses sentiments, en sa séduction, en presque tout.

Ensuite, des situations comme ça arrivent depuis la nuit des temps. Et les témoignages nous montrent que ça se passe mal la plupart du temps. je ne connais pas de cocu(e) heureux(se).

Mais des libertins satisfaits, oui. :snif: Et avec le temps, ils sont d'ailleurs tous devenus très fidèles !


+1

La confiance. Le maître mot.
Je pense que rares sont les couples dans lesquels la confiance en l'autre permet d'avoir le désir d'autres bras, et plus encore de passer à l'acte avec l'assentiment de son conjoint.
Là où je trouve dommage de prendre un amant en cachette, c'est que les efforts à entreprendre pour dissimuler la chose gâchent une partie du plaisir.
Il n'y a pas là de plaisir au risque, ou alors c'est que le couple n'en est plus vraiment un...

J'ai toujours été admiratif des couples libertins qui s'aiment sincèrement et arrivent à vivre ainsi, c'est une communion des âmes et une confiance assez épatante qu'il faut envers l'autre partenaire.

L'utilisateur est hors-ligne Nephalion   Modérateur
A ghost in the shell, 41 ans


29 août 2008 - 09:47 #55

0
Bon c'est bien parce que tu es venue me réveillée sur mon profil (j'attends toujours mon café d'ailleurs ma belle... ;) )

Citation

Citation (lore @ jeudi 28 août 2008 à 21:28) *
Heu Elaïs si tu te maries dans l'église catholique tu jures fidélité et de l'aimer jusqu'à ce que la mort vous sépare et tout le blabla.....

Si tu te maries devant le maire, la notion de fidélité n'entre pas en ligne de compte (ou alors je l'ai pas entendu sleep8ge.gif ..... on doit se soutenir élever nos enfants dans les lois de la République ...un truc dans le genre..... mué c'est loin tout ça.... mais si j'avais fidélité je m'en serais souvenue.... enfin j'espère tongue.gif ).



Les lois de la République estiment que la fidélité est un du dans le cadre du mariage. Art. 212 du Code civil: "les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance."

Le champagne de la noce sans doute wink1.gif .


Citation
Prendre un amant ou une maitresse ne se fait pas systématiquement dans le dos de son conjoint.... il n'y a pas systématiquement souffrance.....



Oui. les cas d'union libre ect...ont été evoqué. Si tout le monde est consentant, il n'y a ni souffrance, ni trahison. Quoique... smile.gif je developpe le quoique dans le prochain quote.



Citation
Je pense qu'avant d'être fidèle à un ordre moral ou aux us et coutumes il faut être en accord avec soit même et fidèle à ce que l'on est.....


Totalement!

Bien qu'il s'agisse d'etre surtout fidele a l'autre en l'espece, plus qu'aux us et coutumes ou tout au moins de rester dans la légalité en ce qui concerne les gens mariés.

Ceder a une envie c'est être fidele à soi meme. Mais systématiquement céder a une envie sans s'interroger sur sa vie, ses attentes amoureuses et son couple est-ce toujours être fidele a soi?

C'est pas le petit coup d'un soir, la baise pour combler son narcissisme defaillant, son besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction qui m'interpelle. C'est la récurrence.

Peut-on reelement estimer que nous sommes comblés lorsque nous trompons régulièrement notre conjoint?
n'est-ce pas là que nous devenons infidele a nous meme?

Dans mon premier post, je disais qu'a 18 ans , j'aurai repondu contre a ce topic.

Et que maintenant, je dirais ni pour ni contre .

La vie m'aurait-elle pervertie? Ai-je perdu la candeur que j'avais devant l'amour?

Doit-on douter de l'amour avec un grand A ? crying8vr.gif

En fait, en douter, n'est-ce pas plus facile? n'est ce pas rassurant?

Pourquoi au debut de notre relation amoureuse, nous ne trompons pas , si la tromperie est finalement totalement deconnectée de l'amour ?


Citation
Bien sur qu'une personne qui "va voir ailleurs" montre qu'elle a pas tout dans son couple..... mais a t on toujours tout ce qu'on veut, on peut se lasser, ou être attiré par quelqu'un d'autre.... sans pour autant "désaimer" la personne avec qui on vit avec qui on a choisit de construire une famille.

Doit on casser une famille une vie entière pour une envie passagère ou un besoin de nouveauté.... y'a le couple d'un côté, avec ses hauts et ses bas, et l'envie pour quelques heures de s'évader et de revenir plus épanouie ou plus heureux en étant plus attentif avec son conjoint (même si il ou elle est au courant on est pas très fiers de nous et plus attentif à l'autre, d'autant plus reconnaissant de sa "permission").



Doit-on renoncer a l'absolu? smile.gif

En fait, ce qui m'inquiete c'est le danger de passer a coté de sa vie en trouvant les 40 000 bonnes et mauvaises raisons que j'evoquais dans mon premier post et qui nous rassure sur la légitimité de prendre un amant.




Citation
Oui y'a le risque de tomber amoureux ou amoureuse de l'autre tout comme on peut tomber amoureux de son facteur, de son voisin ou de son collègue de boulot.... le risque est partout... on cède ou pas à la tentation, avec l'accord de l'autre ou pas mais ce n'est pas parce qu'on aime pas son conjoint.



Ce n'est jamais un risque de tomber amoureux. C'est le pied même! smile.gif
mais c'est sur qu'a mes yeux il me semble difficile de tomber amoureux de quelqu'un lorsque l'on est soit disant deja à terre avec un autre.




Mué j'aime beaucoup le code civil il dit des jolies choses :snif: .... des choses aussi très connes et je le lis jamais.... à la limite je m'en servirais pour assommer le premier qui viendra me casser les pieds mais à part ça.... j'avoue que dans ma vie quotidienne ce que dit le code civil (quoi? .... oui...... je suis d'une totale mauvaise foi et en plus c'est pas interdit par le code civil :snif: ... enfin je crois pas...... flûte va falloir que je fasse attention ;) )

La vie m'aurait-elle pervertie? Ai-je perdu la candeur que j'avais devant l'amour? Tu as été candide un jour? Sérieusement on évolue tous, on grandi..... le prince charmant, l'amour à la vie à la mort ça fait longtemps que je n'y crois plus.... c'est joli mais c'est de l'ordre de l'utopie....

Doit-on douter de l'amour avec un grand A ? crying8vr.gif Non d'ailleurs c'est joli c'est l'amour toujours qui est un problème je crois pas qu'il soit éternel

En fait, en douter, n'est-ce pas plus facile? n'est ce pas rassurant?Oui carrément plus :snif:

Pourquoi au debut de notre relation amoureuse, nous ne trompons pas , si la tromperie est finalement totalement deconnectée de l'amour ?
Heuuuuu qui à dit ça? :snif:

Doit-on renoncer a l'absolu? smile.gif Non garder les pieds sur terre et se dire que rêver c'est bien, mais y 'a la réalité et même si elle est moins jolie et moins drôle on doit faire avec......

En fait, ce qui m'inquiete c'est le danger de passer a coté de sa vie en trouvant les 40 000 bonnes et mauvaises raisons que j'evoquais dans mon premier post et qui nous rassure sur la légitimité de prendre un amant.

Mué je crois pas que le fait de prendre un amant ou une maitresse soit passer à côté de sa vie.... y'a pas de mal à se faire du bien..... trouver des petits bonheurs, se faire plaisir, et arrêter de se poser des questions sur le bien le mal, vivre l'instant présent, aimer et être aimée comme si c'était la première fois, comme si on avait 16 ans à nouveau et pour un court moment vivre pour soit et pour le plaisir..... Oui c'est égoïste mais tu sais quoi? c'est bon!!

Par contre la ou je ne serais pas d'accord Elaïs c'est que tomber amoureux de son amant ou de sa maitresse oui y'a danger que les couples éclatent, de faire passer l'amant avant son mari ou sa famille..... Même si le mari est au courant il faut qu'il soit persuadé qu'il compte plus que l'autre, que ses décisions, ses envies passent avant l'autre....
Tomber amoureux de l'autre c'est le réel danger de ce genre de relations mais on ne maitrise pas toujours ses sentiments non plus


PS: je t'ai mis en rose (oui pour t'embêter :snif: je suis sûre que tu vas adorer la couleur :snif: ... pour le coup je suis carrément en retard .... à plus ;) )

L'utilisateur est hors-ligne lore   XBannisX
Electron trop libre / Cible à abattre, 45 ans


29 août 2008 - 10:08 #56

0
Mon côté fleur bleue me pousse à croire encore et toujours à l'Amour avec grand A.
Je suis marié depuis 7 ans, en couple depuis 12 ans.
Des crises nous avons traversé, dont certaines très éprouvantes.
Et pourtant nous nous Aimons, avec un grand A.
J'ose croire que c'est possible toute sa vie.

Et oui à mon âge je crois au père noël peut-être.
Mais rien ne m'a montré pour l'instant qu'il n'existait pas en amour.

Ya aucun mal à se faire du bien, je dirai même qu'il faut prendre le plaisir là où il se trouve.
Mais le plaisir n'est total que lorsque aucune contrainte n'est là pour l'entraver.

Prendre un amant, c'est prendre un risque.
C'est agréable mais terriblement dangereux, pour soi, pour le couple, pour la famille....
Il faut pouvoir prouver à son conjoint si il est au courant, qu'il est plus important que tout.
Et là c'est pas chose facile.
Il est facile de se mentir à soi même, ne pas voir ses propres sentiments évoluer vis à vis de l'amant, ne pas voir le doute s'installer dans le regard de son conjoint.

C'est déjà pas facile de bien se connaître soi-même, alors connaître les autres pour anticiper les problèmes est une véritable gageure :snif:

L'utilisateur est hors-ligne Nephalion   Modérateur
A ghost in the shell, 41 ans


29 août 2008 - 10:27 #57

0

Voir le messageGASCON5933, le jeudi 28 août 2008 à 20:11, dit :

Si les couples partagaient plus de moments complices je pense que le pire pourrait etre évité. :snif:
Réapprenons à nous écouter pour sauver notre couple... :snif:


Je quote cela, mais j'aurais pu en prendre 20 autres dans ce sujet.

Je n'ai pas du tout cette culpabilisation generale. On parle de "faute", du "pire", de chose "a eviter" puis de sauvetage, de reconstruction...

C'est tout de meme une vision tres tragique de la chose... faut arreter les piqures de Racine...

Quand je couche avec quelqu'un qui n'est pas mon officiel, tout ce vocabulaire la ne passe pas un seul instant dans ma tete.
Il ne s'agit ni de combler un manque, ni de se sentir desiree a nouveau, ni d'un probleme dans mon couple.
C'est beaucoup plus instinctif: il me plait, il me drague, j'ai envie de lui, il a envie de moi, on le fait, on rentre chez soi.
Eventuellement, si c'etait bien :snif:, on recommence a l'occasion.

Il n'y a aucune culpabilite, aucun sentiment de faute ( toujours avoir des rapports proteges ), aucun malaise dans mon couple qui soit lie a ca, et je ne vois pas pourquoi il devrait en etre autrement.

Et surtout, je ne vois pas pourquoi ceux qui n'ont aucune aventure extra-conjugale se sentent obliges ne nous faire croire qu'ils aiment davantage leur partenaire !

L'utilisateur est hors-ligne Yiauthli   VIP
Forumeur alchimiste, 33 ans


29 août 2008 - 10:29 #58

0
Je ne pense pas qu'avoir un ou des amants-maitresses à long terme puisse apporter du bien à un couple , je suis d'avis que même si les conjoints respectifs sont au courrant, ils en souffriront un jour...Rien est plus beau que de se donner corps et âme à un seul être ....

ex_&va 520*


29 août 2008 - 10:49 #59

0
Bof... si ca te rassure... moi, je ne suis sans doute pas assez romantique pour ca...

et pour faire aussi des jolies phrases, je dirais que pour moi, rien n'est plus beau que l'amour qui ne demande rien d'autre a l'autre que d'etre lui-meme... :snif:

L'utilisateur est hors-ligne Yiauthli   VIP
Forumeur alchimiste, 33 ans


29 août 2008 - 10:51 #60

0

Voir le messageNephalion, le mercredi 27 août 2008 à 15:46, dit :

Je ne suis pas sûr que toutes les personnes qui prennent un amant ou une maîtresse le fassent par ce qu'ils ne sont pas bien avec leur conjoint.
Certaines personnes si sans doute bien sûr.
Mais pour d'autres j'imagine qu'il s'agit de trouver dans l'aventure un petit plus qu'ils n'ont pas dans le quotidien, une sorte d'exotisme. (j'ai pas dit érotisme :snif: )

J'aimerai bien avoir l'avis de gens ayant déjà eu ce genre d'aventures.



Celles qui trompent ont surtout un problème avec elles-même, elles utilisent une autre personne comme un remède à leur problème perso, finalement le conjoint comme l'amant sont des pions. Je trouve ça vraiment égoiste.

Je n'aimerai pas que l'on me trompe, je préfèrerai que l'on me quitte, ça fait moins mal

L'utilisateur est hors-ligne chipette
Forumeur balbutiant


29 août 2008 - 11:13 #61

0
Bin d'après ce que j'ai lu, ça me pose un problème déjà parce que pour avoir un amant ou une maitresse si j'ai bien compris faut surtout pas être amoureuse de la personne en question... sinon c'est la panique... Mais moi si je ne suis pas amoureuse je n'ai pas envie de faire l'amour...
Ca ne fonctionne pas... :snif: y a qu'à moi que ça fait ça ?

Ensuite le mensonge, ce n'est pas mon truc. Devoir mentir ça me pose un sérieux problème (sans compter que ça se voit tout de suite en plus :snif: ).

Et puis, je ne suis pas du genre jalouse, je ne me considère pas spécialement possessive mais j'avoue qu'apprendre d'une manière ou d'une autre que la personne que j'aime a couché avec d'autres filles, ça me ferait un peu mal... "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse" C'est une façon de penser que j'aime bien appliquer au maximum...

Maintenant toutes ces réflexions sont purement personnelles et je comprends qu'on puisse ressentir les choses différemment. :snif:
Mais globalement ma pensée se rapproche plus de celle de Yop et Elaïs sur ce sujet.

L'utilisateur est hors-ligne madoka
Mexican pig, 40 ans


29 août 2008 - 11:51 #62

0

Voir le messageYiauthli, le vendredi 29 août 2008 à 11:27, dit :

Je quote cela, mais j'aurais pu en prendre 20 autres dans ce sujet.

Je n'ai pas du tout cette culpabilisation generale. On parle de "faute", du "pire", de chose "a eviter" puis de sauvetage, de reconstruction...

C'est tout de meme une vision tres tragique de la chose... faut arreter les piqures de Racine...

Quand je couche avec quelqu'un qui n'est pas mon officiel, tout ce vocabulaire la ne passe pas un seul instant dans ma tete.
Il ne s'agit ni de combler un manque, ni de se sentir desiree a nouveau, ni d'un probleme dans mon couple.
C'est beaucoup plus instinctif: il me plait, il me drague, j'ai envie de lui, il a envie de moi, on le fait, on rentre chez soi.
Eventuellement, si c'etait bien :snif: , on recommence a l'occasion.

Il n'y a aucune culpabilite, aucun sentiment de faute ( toujours avoir des rapports proteges ), aucun malaise dans mon couple qui soit lie a ca, et je ne vois pas pourquoi il devrait en etre autrement.

Et surtout, je ne vois pas pourquoi ceux qui n'ont aucune aventure extra-conjugale se sentent obliges ne nous faire croire qu'ils aiment davantage leur partenaire !


N'ayant pas d'aventure extra-conjugale, je ne sais pas si ta remarque m'es adressée ou pas. :snif:
A tout hasard je préfère donc préciser qu'en aucun cas je ne pense aimer ma femme plus que quelqu'un qui a ce genre d'aventure. Pas plus, pas moins, juste différemment.

Sur le principe, je ne suis pas contre cette manière de vivre.
Et la manière dont tu en parles me plait assez en fait.
Mais je ne pourrais pas franchir ce pas car je sais que Mme ne pourrait pas l'accepter, et je ne peux pas imaginer une seule seconde le faire en cachette.
Et même si elle me disait oui, il me serait bien difficile, de par l'expérience que j'ai de notre couple, de croire que cela pourrait se faire sans risque.
Or des risques de cette nature, je ne suis pas disposé à en prendre.

Je passe donc sans doute à côté d'expériences interressantes, mais le mieux étant l'ennemi du bien....

L'utilisateur est hors-ligne Nephalion   Modérateur
A ghost in the shell, 41 ans


29 août 2008 - 12:20 #63

0
beh contre

Ce message a été modifié par luce - 09 septembre 2008 - 16:03.

L'utilisateur est hors-ligne luce   Membre+
Rabat joie, 32 ans


29 août 2008 - 12:22 #64

0
Je suis mariée depuis longtemps déjà et je m'étais mariée très jeune et amoureuse. Une passion débordante ne peut que s'estomper avec les années en laissant la place à un amour plus calme.

Bien sûr que l'on aime plaire mais on n'a pas besoin de prendre un amant pour savoir que l'on plaît. Il suffit du regard des hommes pour le voir.

Je n'ai jamais eu d'amant et je sais que j'en aurais jamais. Si je devais aller avec quelqu'un d'autre ça serait parce que je ne serais plus en couple. Pour moi c'est une question d'éthique personnelle, rien à voir avec le fait de trahir en fin de compte notre corps nous appartient.

Tant que je suis avec quelqu'un je suis fidèle, les personnes ne peuvent pas être comme les vieilles télés dont on se lasse, même si elles fonctionnent, pour remplacer par le dernier plasma.

Aller avec un homme qui couche avec une femme mariée? Qu'est ce que je serais pour lui? un jouet? Quel respect aura-t-il pour moi?

Et s'il est lui même marié, qu'est ce qu'il cherche? Un passe-temps?

Bien sûr que cela doit être excitant, bien sûr que l'on doit se sentir comme une aventurière, mais si j'ai de l'amour à donner je prèfere le donner à celui qui est avec moi, qui partage mes ennuis, mes prises de têtes, mes mauvais jours... est ce que l'amant partagerait tout ça? Non, lui c'est seulement pour le sexe. Trop facile !

Allez casser les pompons à votre amant avec vos soucis de ménage et des gosses, vous verrez combien de temps il lui faudra pour déguerpir ! Allez lui dire, ce soir j'ai mal à la tête. Combien de temps ça va durer ?

C'est sûr que la routine est un tue l'amour mais je pense que si l'on a de l'énergie à donner autant la donner à celui qui est à nos côtés pour le pire et pour le meilleur.

Les amants, qu'ils s'aillent s'occuper de leur ménage et de leurs gosses.

C'est mon opinion

L'utilisateur est hors-ligne Nohate
Forumeur accro, 37 ans


29 août 2008 - 12:53 #65

0
Bon désolé Lore j'ai fait un peu le con sur ton sondage j'ai voté à toutes les cases :snif:
Je pensais que ça allait me refuser le vote...

Enfin bref...

Soyons plus sérieux!

Contre ce genre de pratique... :snif:

L'utilisateur est hors-ligne Cisco
Sans vous, je suis inutile sur le forum, 34 ans


29 août 2008 - 14:56 #66

0
Sérieusement contre...

Ceux qui répondent que l'amour et le sexe n'ont rien à voir et sont 2 choses distinctes n'ont pas vraiment compris le sens du mot "aimer" je pense...

Quand on aime quelqu'un on reste avec et uniquement avec...sinon c'est pas de l'amour...

L'utilisateur est hors-ligne Kaauk
Forumeur en herbe, 29 ans


29 août 2008 - 18:11 #67

0

Voir le messagelore, le vendredi 29 août 2008 à 10:47, dit :

</FONT>
Mué j'aime beaucoup le code civil il dit des jolies choses :snif: .... des choses aussi très connes et je le lis jamais.... à la limite je m'en servirais pour assommer le premier qui viendra me casser les pieds mais à part ça.... j'avoue que dans ma vie quotidienne ce que dit le code civil (quoi? .... oui...... je suis d'une totale mauvaise foi et en plus c'est pas interdit par le code civil ;) ... enfin je crois pas...... flûte va falloir que je fasse attention :mur: )


:snif: Si, la mauvaise foi est condamnée par le c.civ dans de nombreux articles, heureusement :mur: et si t'assomes avec un c.civ, pense a prendre un c.pénal pour ta défense :coeur:

Citation

La vie m'aurait-elle pervertie? Ai-je perdu la candeur que j'avais devant l'amour? Tu as été candide un jour? Sérieusement on évolue tous, on grandi..... le prince charmant, l'amour à la vie à la mort ça fait longtemps que je n'y crois plus.... c'est joli mais c'est de l'ordre de l'utopie....


Oui je pense avoir été candide un jour, comme toi Lore ;)
Oui , on évolue, on grandit, mais est-ce bien raisonnable de grandir? :coeur:

C'est là où je diverge. En fait, on estime que c'est de l'ordre de l'utopie parce que nos propres experiences personnelles nous le font conclure. J'ai l'impression que l'état d'esprit est le suivant : "Je couche avec un autre, ce n'est pas grave, c'est normal, c'est naturel, cela ne peut pas etre parce que je ne l aime plus, vu qu' être heureux et fidele et passioné par l'autre toute une vie est forcément impossible, vu que ...ben vu que je ne le vis pas".

Mais est-ce parce que nous ne vivons pas le Grand Amour que celui n'existe pas? Ne peux-t-on pas envisager que c'est tout simplement parce que la personne que l'on a choisit ne l'était pas, ce grand amour? Admettre que l'on s'est fourvoyé est difficile et délicat surtout lorsque cela fait 20 ans.

C'est là, ou je m'interroge sur notre capacité a rester fidele a nous même sans tomber dans le materialisme rassurant , l'habitude appaisante, Et le déni total?



Citation

Doit-on douter de l'amour avec un grand A ? crying8vr.gif Non d'ailleurs c'est joli c'est l'amour toujours qui est un problème je crois pas qu'il soit éternel


Je n'en sais rien. ;)
Il nous faudrait un personne de 85 balais je crois amoureuse comme une ado de l'homme qui l'aurait accompagnée toute sa vie.


Citation

En fait, en douter, n'est-ce pas plus facile? n'est ce pas rassurant?Oui carrément plus :snif:


:p

Citation

Pourquoi au debut de notre relation amoureuse, nous ne trompons pas , si la tromperie est finalement totalement deconnectée de l'amour ?Heuuuuu qui à dit ça? ;)


:snif:
oui c'est vrai, peut être que ceratine personne tombe amoureuse folle le lundi et s'envoie en l'air avec une autre personne rencontrée le lendemain. mais en toute honnêté je n'y crois pas :o

Citation

Doit-on renoncer a l'absolu? smile.gif Non garder les pieds sur terre et se dire que rêver c'est bien, mais y 'a la réalité et même si elle est moins jolie et moins drôle on doit faire avec......


:coeur:

Citation

En fait, ce qui m'inquiete c'est le danger de passer a coté de sa vie en trouvant les 40 000 bonnes et mauvaises raisons que j'evoquais dans mon premier post et qui nous rassure sur la légitimité de prendre un amant.
Mué je crois pas que le fait de prendre un amant ou une maitresse soit passer à côté de sa vie.... y'a pas de mal à se faire du bien..... trouver des petits bonheurs, se faire plaisir, et arrêter de se poser des questions sur le bien le mal, vivre l'instant présent, aimer et être aimée comme si c'était la première fois, comme si on avait 16 ans à nouveau et pour un court moment vivre pour soit et pour le plaisir..... Oui c'est égoïste mais tu sais quoi? c'est bon!!


Ho mais je sais que c'est bon :o fin sur le moment :o
Quand j'avais 16 ans, justement, a l'absolu j'y croyais, meme piiiire, je savais qu'il existait :o et je ne voulais que cela, je n'exigeais que cela et je veux exiger encore, comme quand j'avais 16 ans.

Citation

Par contre la ou je ne serais pas d'accord Elaïs c'est que tomber amoureux de son amant ou de sa maitresse oui y'a danger que les couples éclatent, de faire passer l'amant avant son mari ou sa famille..... Même si le mari est au courant il faut qu'il soit persuadé qu'il compte plus que l'autre, que ses décisions, ses envies passent avant l'autre....
Tomber amoureux de l'autre c'est le réel danger de ce genre de relations mais on ne maitrise pas toujours ses sentiments non plus


la j'avoue que je ne comprend pas trop en fait.

Si tu tombes amoureux de ton amant, et bien, tu tombes amoureux, c'est comme cela. Tu quittes ton mari, tu continues ta vie.

En plus,Si tromper l'autre est déconnecté des sentiments, il n'y a aucune possibilité de tomber amoureux d'une autre personne. Et si tu tombes amoureux d'une autre personne ou est le probleme? Une histoire se termine , une autre commence.

Le probleme se serait plus pour moi de rester dans un foyer avec un homme dont tu n'es plus éprise.

J'ai pas du comprendre la je crois.

Citation

PS: je t'ai mis en rose (oui pour t'embêter :snif: je suis sûre que tu vas adorer la couleur ;) ... pour le coup je suis carrément en retard .... à plus :coeur: )

:snif: J'ai failli répondre tout en rose bonbon mais c'etait horrible a lire..deja que je suis longue ;) bon sache que moi suis plutot guimauve :coeur:

désolée, le sujet est passionnant et les différents avis me font reflechir. C'est quelque chose ou nous pouvons tous etre confronté en tant qu'amant ou cocu. Ca pose des questions sur notre philosophie de vie, notre rapport a l'amour, notre rapport a nous même et a l'autre. C'est tres fort je trouve :o .

Voir le messageNephalion, le vendredi 29 août 2008 à 11:08, dit :

Il est facile de se mentir à soi même, ne pas voir ses propres sentiments évoluer vis à vis de l'amant, ne pas voir le doute s'installer dans le regard de son conjoint.

C'est déjà pas facile de bien se connaître soi-même, alors connaître les autres pour anticiper les problèmes est une véritable gageure :coeur:


Oui c'est tout ca que je trouve compliqué et vraiment difficile a gérer.


Voir le messageYiauthli, le vendredi 29 août 2008 à 11:27, dit :

Je n'ai pas du tout cette culpabilisation generale. On parle de "faute", du "pire", de chose "a eviter" puis de sauvetage, de reconstruction...

C'est tout de meme une vision tres tragique de la chose... faut arreter les piqures de Racine...

Quand je couche avec quelqu'un qui n'est pas mon officiel, tout ce vocabulaire la ne passe pas un seul instant dans ma tete.
Il ne s'agit ni de combler un manque, ni de se sentir desiree a nouveau, ni d'un probleme dans mon couple.
C'est beaucoup plus instinctif: il me plait, il me drague, j'ai envie de lui, il a envie de moi, on le fait, on rentre chez soi.
Eventuellement, si c'etait bien :coeur: , on recommence a l'occasion.

Il n'y a aucune culpabilite, aucun sentiment de faute ( toujours avoir des rapports proteges ), aucun malaise dans mon couple qui soit lie a ca, et je ne vois pas pourquoi il devrait en etre autrement.


Je pense franchement que rien n'est fait par hasard en fait. L'important c'est de bien le vivre.Mais d'etre honnete.

Citation

Et surtout, je ne vois pas pourquoi ceux qui n'ont aucune aventure extra-conjugale se sentent obliges ne nous faire croire qu'ils aiment davantage leur partenaire !


De manière plus exclusive en tout cas, cela c'est certain :snif:

Voir le messageYiauthli, le vendredi 29 août 2008 à 11:49, dit :

Bof... si ca te rassure... moi, je ne suis sans doute pas assez romantique pour ca...

et pour faire aussi des jolies phrases, je dirais que pour moi, rien n'est plus beau que l'amour qui ne demande rien d'autre a l'autre que d'etre lui-meme... :snif:


oui, encore faut-il donner une chance à l'autre de savoir qui nous sommes vraiment en lui disant que nous sommes incapables de fidélité à l'avance :snif:

Ce message a été modifié par Elaïs - 29 août 2008 - 18:13.

ex_Elaïs*


29 août 2008 - 18:36 #68

0
J'ai toujours ete claire la dessus. Il n'y a aucun probleme.

Citation

Je pense franchement que rien n'est fait par hasard en fait. L'important c'est de bien le vivre.Mais d'etre honnete.

Euh...ca je n'ai pas compris :snif:

La fidelite est une norme sociale. Comme manger la bouche fermee, ou mettre la main devant la bouche quand on baille. Rien dont on ne puisse s'affranchir... Ca ne fait pas de l'autre quelqu'un de moins bien, ca n'empeche pas d'aimer, c'est juste une norme non respectee...

L'utilisateur est hors-ligne Yiauthli   VIP
Forumeur alchimiste, 33 ans


29 août 2008 - 19:00 #69

0

Voir le messageElaïs, le vendredi 29 août 2008 à 18:11, dit :

Il nous faudrait un personne de 85 balais je crois amoureuse comme une ado de l'homme qui l'aurait accompagnée toute sa vie.


C'est une question que je me suis posée récemment en voyant deux personnes âgées (dans les 70 ans) qui se promenaient en se tenant tendrement par la main... Y aurait-il des membres concernés qui souhaiteraient témoigner ?
Je connais un couple dont les partenaires vivent ensemble depuis de nombreuses années (30 ans) et qui semblent toujours heureux, complices et sereins. Mais allez savoir si une maîtresse ou un amant est passé par là à un moment de leur vie :snif: . J'ai le sentiment que non... cela laisse un espoir à ceux qui doutent de l'amour pour toute une vie, ou une grande partie de vie...

L'utilisateur est hors-ligne Tanka ob waci
Forumeur survitaminé, 106 ans


29 août 2008 - 22:55 #70

0
L'amour ce n'est pas décoller du sol ? S'enthousiasmer de petits riens et perdre le sens des réalités ?

Je crois que l'amour est fait pour ceux qui ont encore la capacité de le vouloir, de le rêver à deux. Les désabusés (il y en a plein) ont déjà perdu cette capacité hallucinatoire d'un amour puissant. Ils sont le germe même de la limitation de cet amour, de la non-fidélité. Un couple peut se suffire à lui-même, c'est possible.
Mais personne n'a encore proclamé que le couple était la formule idéale pour tout le monde. Ainsi va la vie !

" Puisque dans l'air du temps, on n'aime plus vraiment...
puisque c'est l'ère du vide et que les envies priment sur les sentiments...
"

Monde de désabusés qui dit : l'amour éternel n'existe pas.
L'échelle d'une vie, c'est pas l'éternité, loin de là... donc c'est faisable non ? C'est impossible ?

Merde, je suis trop rêveur ! :snif:

Ce message a été modifié par yop! - 29 août 2008 - 23:08.

L'utilisateur est hors-ligne yop!   Modérateur
Gonade Absolutrice, 34 ans


30 août 2008 - 13:46 #71

0
Les quelques témoignages de ce topic, et la vie en général, ont toujours montré qu'il existe plusieurs conceptions du couple, et plusieurs façons possibles de vivre un couple heureux. Pourquoi vouloir faire de la sienne une vérité universelle ? A chacun de trouver sa place parmi tous ces possibles.

Ceux qui ont raison sont ceux qui vivent heureux.
L'essentiel n'est-il pas que les deux individus concernés s'entendent sur les mêmes principes ? :snif:

Personnellement je crois à l'amour de toute une vie (d'ailleurs il en existe, alors pourquoi n'y croirais-je pas ?) et ma propre conception du couple est assez imprégnée de la morale judéo-chrétienne. MAIS, dans la mesure où il en existe d'autres qui fonctionnent aussi et durent très longtemps, j'en conclue que la fidélité n'est pas la clé du bonheur conjugal.

J'ai beaucoup de mal à imaginer que l'on puisse ne désirer qu'une seule personne et ne jamais franchir le pas au bout de 20, 30, 40 ans de vie commune. Car il est bien là le "problème de l'infidélité", il est dans le désir de l'Autre. Et je n'y vois rien d'immoral.

Au bout de 10, 20 ans, 30 ans, 40 ans¿ si je l'aime et qu'il m'aime encore (car je crois cela possible ;) , je ne voudrais surtout pas qu'il me voit comme le gardien de sa prison. Un couple n'est pas une prison. Il ne m'appartient pas, je ne lui appartiens pas. Pour moi le respect de l'autre est aussi là. :snif: Et je ne me sens pas désabusée du tout, juste lucide.

Mais, comment dire¿ il est évident que ce n'est pas le genre de chose à laquelle on pense au début d'une relation ! Je pense qu'un couple peut sexuellement se suffir à lui-même très très longtemps, et peut-être meme jusqu'à la mort ! Je ne me vois pas lui dire "eh tu sais, chéri, pour moi la fidélité sexuelle compte plus que tout dans un couple, mais bon¿ dans 20 ou 30 ans je comprendrai que tu ailles ailleurs !" :snif: :snif: "et puis surtout, si ça arrive, arrange toi pour que je n'en sache rien, je ne veux pas me poser de questions inutiles" :snif:

Voir le messagechipette, le vendredi 29 août 2008 à 10:51, dit :

Je n'aimerai pas que l'on me trompe, je préfèrerai que l'on me quitte, ça fait moins mal


Ce qui fait mal c'est de le savoir. Personnellement, si on s'aime encore et toujours, je préfèrerais ne rien savoir et que l'on ne se quitte pas. :snif:

Encore une fois, c'est une vision personnelle. Et je pense que la clé du bonheur conjugal se construit au sein de chaque couple et de chaque histoire ; je pense qu'il n'y a pas de règle.

Ce message a été modifié par Théia - 30 août 2008 - 14:03.

ex_Théia*


30 août 2008 - 16:57 #72

0
Une chanson qui m'a fait penser aux topic :snif:

Je suis d'accord avec tout les posts précédents... :snif:
Mais je persiste a penser que le couple n'est pas une cage doré,
romantiqo/sexuel!
J'irais même plus loin ,si un couple se défait en final pour une "passade"
ou un égarement sexuel je trouve cela stupide de la part
du "trahi"


L'utilisateur est hors-ligne mistral gagnant
Forumeur alchimiste


31 août 2008 - 12:40 #73

0
Le sujet du topic, c'est avoir un amant.
Avoir un amant si je ne m'abuse, c'est couché avec un autre homme que le sien, sans que celui-ci le sache. Sinon, c'est du libertinage au sens moderne du terme.



Voir le messageThéia, le samedi 30 août 2008 à 14:46, dit :

Ceux qui ont raison sont ceux qui vivent heureux.


Vivre heureux grâce a des cachotteries est-ce réellement être heureux ?

C'est factice, les dés sont pipés et le pire, c'est que l'un deux deux ne le sait pas, et il ne le sait pas parce que la personne en qui il a le plus confiance au monde le lui cache.
C'est odieux. Quelque part, on vole la vie de l'autre.

Citation

L'essentiel n'est-il pas que les deux individus concernés s'entendent sur les mêmes principes ? :snif:


Oui justement, je suis d'accord la dessus !! Pour moi, c'est même la base d'une relation saine, épanouie et épanouissante pour les 2 individus. S'entendre sur les mêmes principes par rapport au couple, c'est le fondement de la complicité de celui-ci.

Mais voila, avoir un amant, c'est l'antithèse de cela.

"Aimer, c'est regarder ensemble, dans la même direction" Saint Ex. ( Lore ;) )

Ainsi les libertins sont fidèles, fidèles a leurs principes de libertins et vivent dans la franchise. Ce qui n'est pas le cas, dans la configuration du topic.

L'infidélité ce n'est pas seulement être dans le désir d'un autre, c'est être surtout dans un mécanisme de tromperie physique et morale de l'être soit disant aimé mais aussi de nous même.

S'il n'y a pas tromperie, il n'y a pas infidélité ( ex des libertins).

Et je ne vois rien de moral dans la tromperie pour ma part.

Citation

Au bout de 10, 20 ans, 30 ans, 40 ans¿ si je l'aime et qu'il m'aime encore (car je crois cela possible ;) , je ne voudrais surtout pas qu'il me voit comme le gardien de sa prison. Un couple n'est pas une prison. Il ne m'appartient pas, je ne lui appartiens pas. Pour moi le respect de l'autre est aussi là. :snif: Et je ne me sens pas désabusée du tout, juste lucide.


Tout à fait un couple n'est pas une prison, personne n'appartient à personne.
Alors pourquoi donc cacher le fait de coucher ailleurs ? :snif:

Citation

Mais, comment dire¿ il est évident que ce n'est pas le genre de chose à laquelle on pense au début d'une relation ! Je pense qu'un couple peut sexuellement se suffir à lui-même très très longtemps, et peut-être meme jusqu'à la mort ! Je ne me vois pas lui dire "eh tu sais, chéri, pour moi la fidélité sexuelle compte plus que tout dans un couple, mais bon¿ dans 20 ou 30 ans je comprendrai que tu ailles ailleurs !" ;) :snif: "et puis surtout, si ça arrive, arrange toi pour que je n'en sache rien, je ne veux pas me poser de questions inutiles" ;)


Mais si c'est si anodin que cela, pourquoi ne pas vouloir le savoir ?
Quand je vous lis, c'est normal de vouloir jouir avec un autre. Donc, pourquoi ne pas vouloir le savoir ? ou vouloir le cacher ?
Ne serait-ce pas , au hasard, parce que cela fait mal, quand à la base, notre conception du couple repose sur la fidélité , et que le couple s'est construit sur une telle base?

Citation

Ce qui fait mal c'est de le savoir. Personnellement, si on s'aime encore et toujours, je préfèrerais ne rien savoir et que l'on ne se quitte pas. :snif:


J'itère, pourquoi ne pas vouloir le savoir si tout est normal dans le fait de coucher ailleurs ?

Tu dis, " je préfère ne pas le savoir et que l'on ne se quitte pas ".

Tu quitterais donc ton amour s'il couchait ailleurs ?

Qu'est ce qui est le plus dérangeant en fait, qu'il couche ailleurs ou qu'il n'ai rien dit ?

Pour ma part, c'est qu'il ne dise rien, qu'il le cache¿comme si justement, j'étais une prison¿ or je n'en suis pas une.

Pour moi, quoique l'on en dise, dans un couple, il y a des regles, faut être lucide, en effet.

Si la sincérité n'est pas une des règles du couple , soit...en même temps, c'est totalement ubuesque de construire un couple sur la non sincérité. :snif:
Sur des mensonges on ne construit que du vent.

Dans la tromperie, l'une de personnes du couple est exclue d'une part de vérité sur le couple, il lui manque une donnée, donc difficile de construire correctement tout de même.

En fait, y'en a un qui construit pour 2, et qui façonne à son unique manière, sans partage.
On est dans une sorte de dictature totalitaire.

"Je te trompe, parce que c'est ma vie, elle m'appartient et je ne te le dis pas pour cela, mais aussi, parce que je sais d'avance ce que tu vas dire."

On dénie a l'autre toute faculté de nous etonner, on pense savoir mieux que lui ce qu'il a de mieux pour lui. C'est très pretentieux.( je rejoins Nephtalion la sur la difficulté de se connaitre soi meme, alors les autres ...) Et tres commode. ;) On evite le dialogue, la remise en question. On se fait les réponses tout seul, sans l'autre.

A force de tourner la question de l'amant dans ma tête, je commence à me dire que celui qui trompe est justement le geôlier, ou tout du moins, est celui qui pose les fondations de la prison, de la prison de l'autre mais aussi de sa propre cellule.

Ce message a été modifié par Elaïs - 31 août 2008 - 12:42.

ex_Elaïs*


31 août 2008 - 15:39 #74

0

Voir le messageThéia, le samedi 30 août 2008 à 14:46, dit :

Ceux qui ont raison sont ceux qui vivent heureux.
L'essentiel n'est-il pas que les deux individus concernés s'entendent sur les mêmes principes ? :snif:

Et être un couple fait partie d'un des principes de l'amour, non ?
Il y a bien un "avant" la situation de couple.

Un couple demande un investissement de l'un envers l'autre. Ce n'est pas une prison, c'est un choix.
Mais je ne connais pas de cocu heureux ! Je ne connais pas non plus de trompeur amoureux et serein.
Par rapport au regard des autres mais surtout par rapport à son conjoint. Le mensonge ne va pas avec le bonheur. Sinon, c'est de la manipulation, de l'illusion de bonheur entretenue.

La chose la pire qu'on puisse faire à quelqu'un est de fabriquer ce bonheur factice qui LUI risque de s'écrouler pire que juste la fin d'une relation amoureuse.

Citation

MAIS, dans la mesure où il en existe d'autres qui fonctionnent aussi et durent très longtemps, j'en conclue que la fidélité n'est pas la clé du bonheur conjugal.

Est-ce un couple ?
Etre heureux plus qu'à deux, c'est possible apparemment mais on n'est plus dans la même dynamique. Et c'est la franchise qui permet une relation saine et simple.

Devoir mentir continuellement pour préserver son amant et son conjoint, c'est pas très heureux ! On s'épanouit ensemble où sinon, le couple se sclérose !

Citation

J'ai beaucoup de mal à imaginer que l'on puisse ne désirer qu'une seule personne et ne jamais franchir le pas au bout de 20, 30, 40 ans de vie commune. Car il est bien là le "problème de l'infidélité", il est dans le désir de l'Autre. Et je n'y vois rien d'immoral.

Justement. Entre le désir et l'action, il y a un palier. Palier où entrent en jeu les qualités et les faiblesses de la relation amoureuse. C'est là que le pas se franchit.
De toute façon, prendre un amant, un amant régulier, ce n'est pas vraiment pour "avoir encore plus d'amour".
C'est pour compenser certaines choses, chercher ce que le conjoint n'a peut-être pas ou plus.
Très heureux aussi. Ce n'est pas vraiment immoral : c'est dommage et triste, derrière une façade de bonheur retrouvé.

Pour moi, autant dans son fondement que dans ses conséquences, je ne vois pas beaucoup de joie durable dans ces relations. Surement quelques instants magiques, bien sûr, mais beaucoup d'illusions, d'évitement, de fuite.

Reste à savoir si on veut brûler l'amour par les deux bouts ou le faire durer éternellement, au-delà de la mort.

Citation

Au bout de 10, 20 ans, 30 ans, 40 ans… si je l'aime et qu'il m'aime encore (car je crois cela possible :snif: , je ne voudrais surtout pas qu'il me voit comme le gardien de sa prison. Un couple n'est pas une prison. Il ne m'appartient pas, je ne lui appartiens pas. Pour moi le respect de l'autre est aussi là. :snif: Et je ne me sens pas désabusée du tout, juste lucide.

S'il se sent prisonnier, le problème est plus profond. On n'est pas prisonnier d'un couple. On est volontairement lié.
C'est même le plus grand désir que de chercher cet attachement, et d'en recevoir le même en retour. C'est une relation au-delà des autres.

Sinon, on serait tous amis et on baiserait tous ensemble, mais même les Hippies digéraient mal la tromperie.


Citation

Ce qui fait mal c'est de le savoir. Personnellement, si on s'aime encore et toujours, je préfèrerais ne rien savoir et que l'on ne se quitte pas. :snif:

Encore une fois, c'est une vision personnelle. Et je pense que la clé du bonheur conjugal se construit au sein de chaque couple et de chaque histoire ; je pense qu'il n'y a pas de règle.

Oui ! Vision que je ne partage pas, tout en étant justement pas du tout un idéaliste de l'amour. Limite un blasé... :snif:

Prendre un amant me semble briser cette relation précieuse de décider à deux. Sur le terrain des sentiments, des désirs, le couple se doit d'être roi.
Prendre un amant, c'est pour soi-même, pas pour le couple. Inutile de se chercher des excuses, c'est un acte égoïste avant tout.

La tromperie fait mal à tout le monde. On ne prend pas d'amant sans prendre le mensonge qui va avec, et tout ce jeu de merde qui au final va détruire un couple pour en former un nouveau. (l'amant de passage peut sortir sans que le couple se sépare, mais les choses ont alors bien changé).

Le côté "consommable" ou "pas de compte à rendre", je ne trouve pas que ce soit bon. En matière de sentiments, de sexualité, et en fait de quasiment tout, l'élu(e) de son coeur est justement la seule personne envers qui je pense qu'on veut et désire rendre des comptes ! Un devoir d'amour ! :snif:
Quoi de plus libérateur ?

Ce message a été modifié par yop! - 31 août 2008 - 15:47.

L'utilisateur est hors-ligne yop!   Modérateur
Gonade Absolutrice, 34 ans


31 août 2008 - 20:30 #75

0

Voir le messageElaïs, le dimanche 31 août 2008 à 12:40, dit :

Le sujet du topic, c'est avoir un amant.
Avoir un amant si je ne m'abuse, c'est couché avec un autre homme que le sien, sans que celui-ci le sache.

Euh¿ oui, mais dans mon post je parlais de "vieux" couples et d'aventure extra-conjugale. :snif: Je me suis pas mal éloignée du sujet, du coup je me demande si on parle de la meme chose. A vous lire, toi et yop, j'ai l'impression d'avoir fait un plaidoyer pour l'infidélité¿

Je n'ai meme pas voté au sondage. Prendre un amant dans la durée quand parallèlement il y a une vie de couple officielle, a priori je n'y vois en effet qu'une succession de problèmes. A moins d'etre dans le cadre du libertinage, il me semble difficile d'éviter les mensonges et les malaises. Alors voter "pour" ou "contre", je trouve la question un peu légère. Dans le cas de séparation impossible, oui, pourquoi pas. Mais j'imagine que le couple, les couples, l'officiel et l'officieux, peuvent difficilement vivre heureux longtemps.

Maintenant il y a dans ce topic, quelques témoignages de gens qui n'ont pas la meme conception du couple que la vôtre (ou la mienne). Seulement s'ils y trouvent leur équilibre et qu'ils sont heureux ainsi, je ne vois pas en quoi ils seraient condamnables, ou en foi de quoi on remettrait en question leur bonheur, ou encore pourquoi ils auraient tort !

Citation

Mais si c'est si anodin que cela, pourquoi ne pas vouloir le savoir ?
Quand je vous lis, c'est normal de vouloir jouir avec un autre. Donc, pourquoi ne pas vouloir le savoir ? ou vouloir le cacher ?


Je ne me souviens pas avoir écrit quelque part que c'était "normal", ni meme lu dans un post que c'était "anodin". A moins que j'aie mal lu :snif: , c'est où?

Par contre, dans le cas des couples qui ont duré, je dis que c'est peu étonnant car c'est meme fréquent.


Citation

Ne serait-ce pas, au hasard, parce que cela fait mal, quand à la base, notre conception du couple repose sur la fidélité , et que le couple s'est construit sur une telle base?

Pour moi aussi oui, la fidélité est une des bases, pas la seule d'ailleurs.

Citation

J'itère, pourquoi ne pas vouloir le savoir si tout est normal dans le fait de coucher ailleurs ?
Tu dis, " je préfère ne pas le savoir et que l'on ne se quitte pas ".
Tu quitterais donc ton amour s'il couchait ailleurs ?

Si je le quitterais ? je n'en sais rien :snif: ! par contre si je l'aime, il y a des risques que j'en souffre !

et toi que ferais tu?

Pourquoi je préfèrerais ne pas le savoir si notre amour n'est pas remis en question ? c'est pourtant simple.
A partir du moment où l'on a connaissance que cet(te) autre existe réellement, les questions sont inévitables : "comment est il/elle ?" « Qu'as-t-il/elle de plus que moi", "qu'ai-je fait ? ou pas fait ?" , "avec qui est-il/elle au téléphone", etc¿ Or la plupart du temps ces questions ne servent à rien. De toutes façons, ce qu'il ou elle a de plus, c'est d'être un/une "autre". "Autre" que, j'aurais beau avoir tout essayé, je ne serai jamais. Et ce n'est pas du tout un moyen d'éviter le dialogue ou de se remettre en question ! Mais enfin, il ne s'agit pas d'attendre d'être "trompé" pour se remettre en question. Non :snif: ?

Et préférer ignorer ne signifie pas pour autant accepter, ou s'en moquer.

Je n'ai jamais vécu la situation de "femme trompée". Je ne crois pas l'avoir été mais je n'en sais rien. Et je n'ai jamais cherché à savoir. Et ma foi, quand je vois les questions torturantes que cela implique, je ne m'en porte pas plus mal ! ce qui ne signifie pas que je ne me remette jamais en question, ou que je pratique la politique de l'autruche, bien au contraire, mais je fais confiance. Et quand je dis confiance, cela sous entend aussi que je ne suis pas celle qui interdit (pas plus que celle qui autorise !), d'où ma comparaison au gardien de prison que je ne veux pas être.
Permettez-moi quand même de penser que j'ai raison de penser comme je pense :snif: !puisque ça ne concerne que moi et mon couple.
De même que ce que vous pensez est valable pour vous ! (meme si votre conception est partagée, elle ne l'est pas forcément de tous, non?)

Citation

Si la sincérité n'est pas une des règles du couple , soit...en même temps, c'est totalement ubuesque de construire un couple sur la non sincérité.
Sur des mensonges on ne construit que du vent.
Là je ne sais pas si tu t'adresse à moi ou si tu parles en général. Si c'est en réponse à ce que j'ai écrit, alors je demande : se taire est-il forcément mentir ? d'autant plus si JE déclare ne pas vouloir savoir ? :snif:

Citation

On est dans une sorte de dictature totalitaire.

y'a pas un peu d'abus là ? ;)

Citation

Mais je ne connais pas de cocu heureux !

Je reçois de nombreux témoignages de gens qui ont appris avoir été "trompés". Je ne connais pas non plus de cocu heureux. Le fantasme de l'autre rival !! c'est pire que tout. C'est se battre contre des chimères, le combat est perdu d'avance. Rare sont les couples qui retrouvent leur entière complicité après s'etre senti "trahi". Pourtant ils s'aiment ! mais ils s'aiment en souffrant¿
Je me répète, ce qui fait mal c'est de le savoir. Alors quand je lis sur ce forum (pas dans ce topic en particulier) "Si tu l'as trompé(e) dis le lui ! c'est une preuve d'honnêté", je ne suis pas tout à fait d'accord. Encore une fois, il n'y a pas de règle ! Est ce de l'honnêteté ou déculpabilisation ? un besoin d'être pardonné ? ;) ¿ on peut se poser la question.

Mais là je me suis sérieusement éloignée du topic, qui serait plutot "faut-il révéler une infidélité ?"

Je pense que la majorité des couples qui s'aiment encore depuis 40 ans ont leurs secrets. Il se trouve que je suis très souvent dans la confidence de ces secrets. Nombreux sont ceux qui ont eu une ou des aventures extra conjugales. L'amour qu'ils portent l'un pour l'autre n'est pourtant pas à remettre en question.

Aurait-il mieux valu qu'ils rompent avant de coucher avec quelqu'un d'autre ? pas sûre puisqu'ils s'aiment¿

Aurait-il mieux valu qu'ils ne franchissent pas ce pas de toute leur vie ? pas sûre non plus¿ parfois le fantasme est plus fort que la réalité, quand il tourne à l'obsession il peut alors détruire doucement un couple. Tout dépend du contexte.

Il se trouve que l'infidélité n'est pas toujours incompatible avec l'amour, un amour vrai, profond et sincère.

Et que l'on ne généralise pas mes propos svp,! ne faites pas de ce que j'écris là un plaidoyer pour l'infidélité ;) J'ai ma propre vision du sujet, mais je relativise le discours qui la plupart du temps est associé à cette infidélité. Il faut dire aussi que j'adhère peu à toute sorte de discours généraliste, surtout quand il concerne des individus. Chaque vie, chaque expérience est particulière.

Pour le reste, ma propre conception du couple est assez proche de la vôtre yop et elaîs. Ma vison a déjà évolué, peut-être changera-t-elle encore, je n'en sais rien. Mais je considère qu'elle n'engage que moi ! enfin¿ lui et moi. Si c'est celle qui me convient, alors j'ai raison. De même, s'il vous convient de penser différemment, vous avez raison ! Puisque le but est de vivre heureux !

Ce message a été modifié par Théia - 31 août 2008 - 20:34.

ex_Théia*


31 août 2008 - 23:31 #76

0

Voir le messageThéia, le dimanche 31 août 2008 à 21:30, dit :

Euh¿ oui, mais dans mon post je parlais de "vieux" couples et d'aventure extra-conjugale.


Ca tombe bien.

Les aventures extra-conjugales et leur bien-fondé ou pas, c'est le sujet!

ex_Elaïs*


01 septembre 2008 - 09:20 #77

0
Pour un coup de foudre
Image IPB
Crac ! Comme un coup de tonnerre, comme dans un film : le coup de foudre ! On ne sait pas trop ce qui nous arrive. On mène une vie bien tranquille avec son doudou qu'on aime jusqu'au jour où l'on croise la route de l'Homme, celui qui fait chavirer notre c¿ur et perdre la raison. Du jour au lendemain, on est prête à tout abandonner pour suivre à l'autre bout de la terre, ou jusqu'à l'hôtel du coin, cet inconnu au regard magnétique. Cela ne s'explique pas, c'est comme ça.
Ben voyons¿ L'amour a bon dos. Mais parle-t-on réellement de sentiments ? N'a-t-on pas davantage à faire à un coup de folie (pour rester correcte) plutôt qu'à un coup de c¿ur ? Retrouvez vos esprits pour voir clair dans le jeu de cet hidalgo surgi de nulle part.
Non ? Vraiment ? Vous ne pouvez pas résister ? On s'incline. Après tout, on ne vit qu'une fois !

Pour affirmer sa sexualité

Image IPB
Après quelques années de vie en couple, on fait parfois le triste constat que nos ébats ne sont plus à la hauteur de nos espérances. Il faut donc se rendre à l'évidence : on s'ennuie au lit. On prend alors conscience de ses désirs. Malheureusement, le compagnon fait rarement partie du casting.
L'habitude, la peur d'avouer ses véritables envies, la tendresse désérotisante qui s'est installée, la soif de nouveauté et le fait de ne pas complètement assumer ses fantasmes sont autant de raisons qui expliquent ce besoin de trouver un nouveau partenaire sexuel¿ Sans pour autant quitter le précédant.
Libérée d'un regard familier et d'un éventuel jugement, la femme se déculpabilise en appliquant le fameux adage populaire : "là, où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir !" Mais il est alors indispensable de dissocier amour et sexe afin d'éviter toute confusion des sentiments.


LES POUR ET LES CONTRE

Les pour
Image IPB
1. Reprendre confiance en soi
En se sentant désirée à nouveau, on se sent belle et on fait tout pour le rester ! On prend davantage soin de soi et cela se voit ! Tout le monde en profite : vous, l'officiel et l'officieux.

2. Une sexualité débridée
Libérée d'un regard familier et de certaines barrières, on part à la quête du plaisir. On change de lieu, on se hâte, on tente de nouvelles positions¿ Tout est permis et on en profite pour se lâcher. On perfectionne son CV érotique !

3. Mettre du piquant

Une liaison, c'est comme ajouter quelques épices dans la monotonie de son quotidien. On se réveille de bonne humeur, on chantonne, on imagine de nouveaux lieux de rendez-vous et des jeux sensuels à pratiquer en duo. Bref, on ne s'ennuie pas.

4. Braver l'interdit
Un petit frisson d'excitation vous parcourt dès que vous songez à ce que penseraient certaines personnes si elles apprenaient que vous menez une double vie : les mères bien-pensantes des copines de votre fille, votre patron hyper réac ou encore votre collègue super trendy et délurée, qui vous considère comme une «fille coincée». Vous faites un peu votre rebelle !

5. Avoir un secret

Un amant c'est un comme un trésor que l'on cache dans une boîte fermée à clé. On le chérit clandestinement, il n'est qu'à nous et personne ne le sait. Agréable vertige. On sourit toute seule dans le bus, sous sa douche, à la cantine. On a de nouveau 15 ans !

6. Un éternel recommencement amoureux

Rien n'est jamais acquis, les habitudes ne peuvent pas s'installer puisque aucun jour ne ressemble à un autre. On réinvente le quotidien, on se donne des rendez-vous, on ne se voit que pour le plaisir¿ Bref, on connaît les émois du début ¿ et c'est bon ! On revit ses premières fois. Cela faisait longtemps !

7. L'attrait de la nouveauté
Nouvelle peau, nouveau parfum, nouveaux gestes, nouveau corps, nouvelle conversation¿ Bref, tout sent le neuf, l'inédit et l'inconnu. Une promesse de changement qui fait vibrer la midinette qui sommeille en chacune de nous !

8. La remise en question

Cette petite ou grosse incartade permet parfois de regarder en face les problèmes et les failles de son couple. Si l'on souhaite alors arranger la situation, on peut envisager une thérapie à deux ou tout simplement un dialogue constructif avec sa moitié

Les contre
Image IPB
1. La peur au ventre
L'angoisse d'avoir laissé une preuve, la peur du téléphone qui sonne, de croiser une connaissance dans la rue alors qu'on est avec son officieux¿ Bref, la terreur de se faire prendre. Très désagréable à vivre en permanence.

2. La culpabilité
Votre mari vous offre une rose et vous fondez en larmes, vous lui concoctez soudainement des petits plats, vous avez du mal à vous regarder dans le miroir, on vous demande votre carte de «fidélité» à la caisse et vous tiquez ? Vous vous sentez coupable.

3. La honte
Oui vous êtes une femme libre et vous avez le droit de vous faire plaisir, mais vous savez bien que vous trahissez la confiance de l'homme qui vous aime. Et au fond de vous, vous n'en êtes vraiment pas fière.

4. Un gouffre financier
A force de vous offrir de la lingerie sexy, des soins beauté, de payer des restos, de régler les chambres d'hôtel, vous avez fini par fâcher votre banquier, et votre découvert vous donne le vertige !

5. Le corps réagit
Dans la folie du moment, vous avez zappé le préservatif et vous vous retrouvez 9 mois plus tard avec un nouvel invité à table ! Sans oublier les MST et autres réjouissances qui peuvent transformer une partie de jambes en l'air en gros drame...

6. Le pot de glue

D'Adonis sexy et ténébreux, votre amant s'est transformé en harceleur barjo ! Il vous appelle nuit et jour, se plante devant chez vous, contacte vos proches, vous suit, menace d'appeler votre conjoint¿ Glups !

7. La fin de l'aventure
Possessif ou lassé de vous attendre, votre amant a décidé de mettre un terme à votre histoire. Effondrée, vous vous sentez trahie. Mais vous pleurez en toute discrétion dans votre salle de bain ! Il est difficile de trouver une oreille compatissante après une rupture suite à un adultère.

8. Un changement irrévocable
Lorsque le conjoint apprend la nouvelle, les choses ne peuvent plus être comme avant. Un lien s'est cassé et la confiance n'est plus de mise. Le mépris et la douleur de votre mari sont extrêmement difficiles à vivre. Peu de couples s'en sortent renforcés. Bien au contraire.

9. La fin de votre couple

Il a tout découvert ou vous avez avoué la vérité. Blessé, Monsieur n'a pas envie de vous donner une seconde chance et décide de vous quitter. La séparation, forcément douloureuse, peut aussi être violente : vous êtes mise à la porte du jour au lendemain, votre entourage est mis au courant brutalement¿ En plus du chagrin, vous devez gérer le scandale.


article auféminin.com

L'utilisateur est hors-ligne lore   XBannisX
Electron trop libre / Cible à abattre, 45 ans


01 septembre 2008 - 10:45 #78

0
c'est clair qu'il vaut mieux dans ce cas être célibataire et
avoir des relations d'un soir ou par ci par là , un couple est basé sur la confiance
et puis on avance à deux ou c'est pas la peine autant se séparer je vois pas l'intêret
plus de mal et de souffrance qu'autre chose!

L'utilisateur est hors-ligne metissa
Forumeur alchimiste, 28 ans


01 septembre 2008 - 19:24 #79

0

Voir le messagelore, le lundi 01 septembre 2008 à 10:20, dit :

Pour un coup de foudre
Image IPB
Crac ! Comme un coup de tonnerre, comme dans un film : le coup de foudre ! On ne sait pas trop ce qui nous arrive. On mène une vie bien tranquille avec son doudou qu'on aime jusqu'au jour où l'on croise la route de l'Homme, celui qui fait chavirer notre c¿ur et perdre la raison. Du jour au lendemain, on est prête à tout abandonner pour suivre à l'autre bout de la terre, ou jusqu'à l'hôtel du coin, cet inconnu au regard magnétique. Cela ne s'explique pas, c'est comme ça.
Ben voyons¿ L'amour a bon dos. Mais parle-t-on réellement de sentiments ? N'a-t-on pas davantage à faire à un coup de folie (pour rester correcte) plutôt qu'à un coup de c¿ur ? Retrouvez vos esprits pour voir clair dans le jeu de cet hidalgo surgi de nulle part.
Non ? Vraiment ? Vous ne pouvez pas résister ? On s'incline. Après tout, on ne vit qu'une fois !

Pour affirmer sa sexualité

Image IPB
Après quelques années de vie en couple, on fait parfois le triste constat que nos ébats ne sont plus à la hauteur de nos espérances. Il faut donc se rendre à l'évidence : on s'ennuie au lit. On prend alors conscience de ses désirs. Malheureusement, le compagnon fait rarement partie du casting.
L'habitude, la peur d'avouer ses véritables envies, la tendresse désérotisante qui s'est installée, la soif de nouveauté et le fait de ne pas complètement assumer ses fantasmes sont autant de raisons qui expliquent ce besoin de trouver un nouveau partenaire sexuel¿ Sans pour autant quitter le précédant.
Libérée d'un regard familier et d'un éventuel jugement, la femme se déculpabilise en appliquant le fameux adage populaire : "là, où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir !" Mais il est alors indispensable de dissocier amour et sexe afin d'éviter toute confusion des sentiments.


LES POUR ET LES CONTRE

Les pour
Image IPB
1. Reprendre confiance en soi
En se sentant désirée à nouveau, on se sent belle et on fait tout pour le rester ! On prend davantage soin de soi et cela se voit ! Tout le monde en profite : vous, l'officiel et l'officieux.

2. Une sexualité débridée
Libérée d'un regard familier et de certaines barrières, on part à la quête du plaisir. On change de lieu, on se hâte, on tente de nouvelles positions¿ Tout est permis et on en profite pour se lâcher. On perfectionne son CV érotique !

3. Mettre du piquant

Une liaison, c'est comme ajouter quelques épices dans la monotonie de son quotidien. On se réveille de bonne humeur, on chantonne, on imagine de nouveaux lieux de rendez-vous et des jeux sensuels à pratiquer en duo. Bref, on ne s'ennuie pas.

4. Braver l'interdit
Un petit frisson d'excitation vous parcourt dès que vous songez à ce que penseraient certaines personnes si elles apprenaient que vous menez une double vie : les mères bien-pensantes des copines de votre fille, votre patron hyper réac ou encore votre collègue super trendy et délurée, qui vous considère comme une «fille coincée». Vous faites un peu votre rebelle !

5. Avoir un secret

Un amant c'est un comme un trésor que l'on cache dans une boîte fermée à clé. On le chérit clandestinement, il n'est qu'à nous et personne ne le sait. Agréable vertige. On sourit toute seule dans le bus, sous sa douche, à la cantine. On a de nouveau 15 ans !

6. Un éternel recommencement amoureux

Rien n'est jamais acquis, les habitudes ne peuvent pas s'installer puisque aucun jour ne ressemble à un autre. On réinvente le quotidien, on se donne des rendez-vous, on ne se voit que pour le plaisir¿ Bref, on connaît les émois du début ¿ et c'est bon ! On revit ses premières fois. Cela faisait longtemps !

7. L'attrait de la nouveauté
Nouvelle peau, nouveau parfum, nouveaux gestes, nouveau corps, nouvelle conversation¿ Bref, tout sent le neuf, l'inédit et l'inconnu. Une promesse de changement qui fait vibrer la midinette qui sommeille en chacune de nous !

8. La remise en question

Cette petite ou grosse incartade permet parfois de regarder en face les problèmes et les failles de son couple. Si l'on souhaite alors arranger la situation, on peut envisager une thérapie à deux ou tout simplement un dialogue constructif avec sa moitié

Les contre
Image IPB
1. La peur au ventre
L'angoisse d'avoir laissé une preuve, la peur du téléphone qui sonne, de croiser une connaissance dans la rue alors qu'on est avec son officieux¿ Bref, la terreur de se faire prendre. Très désagréable à vivre en permanence.

2. La culpabilité
Votre mari vous offre une rose et vous fondez en larmes, vous lui concoctez soudainement des petits plats, vous avez du mal à vous regarder dans le miroir, on vous demande votre carte de «fidélité» à la caisse et vous tiquez ? Vous vous sentez coupable.

3. La honte
Oui vous êtes une femme libre et vous avez le droit de vous faire plaisir, mais vous savez bien que vous trahissez la confiance de l'homme qui vous aime. Et au fond de vous, vous n'en êtes vraiment pas fière.

4. Un gouffre financier
A force de vous offrir de la lingerie sexy, des soins beauté, de payer des restos, de régler les chambres d'hôtel, vous avez fini par fâcher votre banquier, et votre découvert vous donne le vertige !

5. Le corps réagit
Dans la folie du moment, vous avez zappé le préservatif et vous vous retrouvez 9 mois plus tard avec un nouvel invité à table ! Sans oublier les MST et autres réjouissances qui peuvent transformer une partie de jambes en l'air en gros drame...

6. Le pot de glue

D'Adonis sexy et ténébreux, votre amant s'est transformé en harceleur barjo ! Il vous appelle nuit et jour, se plante devant chez vous, contacte vos proches, vous suit, menace d'appeler votre conjoint¿ Glups !

7. La fin de l'aventure
Possessif ou lassé de vous attendre, votre amant a décidé de mettre un terme à votre histoire. Effondrée, vous vous sentez trahie. Mais vous pleurez en toute discrétion dans votre salle de bain ! Il est difficile de trouver une oreille compatissante après une rupture suite à un adultère.

8. Un changement irrévocable
Lorsque le conjoint apprend la nouvelle, les choses ne peuvent plus être comme avant. Un lien s'est cassé et la confiance n'est plus de mise. Le mépris et la douleur de votre mari sont extrêmement difficiles à vivre. Peu de couples s'en sortent renforcés. Bien au contraire.

9. La fin de votre couple

Il a tout découvert ou vous avez avoué la vérité. Blessé, Monsieur n'a pas envie de vous donner une seconde chance et décide de vous quitter. La séparation, forcément douloureuse, peut aussi être violente : vous êtes mise à la porte du jour au lendemain, votre entourage est mis au courant brutalement¿ En plus du chagrin, vous devez gérer le scandale.


article auféminin.com


Très bon article qui passe en revue des choses assez justes !

Mais force m'est de constater que les arguments du "pour" son uniquement valable au niveau du trompeur. Ce sont des arguments qui n'impliquent que le plaisir personnel d'un seul membre du couple, le cocufieur.
Les "contre" montrent les conséquences sur le conjoint et sur la vie du couple. Et forcément, c'est moins rose.

Je pense encore que quand on est à deux, nos décisions sentimentales et sexuelles vont forcément impliquer l'autre et qu'il est irrespectueux de ne pas l'y mêler. Il n'y a pas de notion de liberté remise en cause. C'est un devoir moral.

Vouloir laisser arriver ce point de non-retour est pour moi une fuite, un déni ou un abandon de l'avenir du couple. Ou alors une grosse grosse bourde, mais lourde de sens et de conséquences.
Et un certain narcissisme à "punir" l'autre de ses défaillances sans forcément les lui avoir mises sous le nez, et réfléchir aux siennes aussi. Une double-peine ! Accusation et châtiment en même temps. Glups ! :snif:

L'utilisateur est hors-ligne yop!   Modérateur
Gonade Absolutrice, 34 ans


01 septembre 2008 - 19:35 #80

0
pour (et spécialement pour Yop )

9- Plus de culpabilité :
Si votre moitié prend un amant vous pouvez faire la même chose sans avoir de remord ou de sentiment de culpabilité

10- Apprendre de nouvelles choses
Avec un amant ou une maitresse on ose plus, on apprend de nouveaux gestes, de nouvelles choses que l'on met en application dans son propre couple.....

Yop si l'on met son conjoint au courant, voir même en l'impliquant dans la relation avec un ou une autre..... Elaïs appelle cela du libertinage.... mais c'est aussi prendre un amant ou une maitresse simplement il n'y a pas la notion de "tromper" le conjoint puisque le conjoint est au courant.

Maintenant dans le cas du conjoint qui dis : "si tu me trompes.... je ne veux pas le savoir...."

L'utilisateur est hors-ligne lore   XBannisX
Electron trop libre / Cible à abattre, 45 ans


À l'Instant


  • (5 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »