Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3


Note : - - - - - le progrès scientifique:bon ou mauvais?

10 juillet 2007 - 16:42 #11

0
Le progrès n'est bon qu'appartir du moment où il va dans la bonne direction comme par exemple la médecine, lutte contre la polution... Mais il n'est pas bon quand il va du côter de la création d'armes pour tuer et faire du mal ! Tout simplement ! Mais d'un côter toutes les bonnes chose en une fin !!

L'utilisateur est hors-ligne korloff   XBannisX
Forumeur accro, 26 ans


À l'Instant

10 juillet 2007 - 18:14 #12

0
science sans conscience n' est que ruine de l' âme

L'utilisateur est hors-ligne GMB
Gentil Mignon Bisounours, 37 ans


10 juillet 2007 - 19:01 #13

0

Voir le messagemr C, le mardi 10 juillet 2007 à 01:13, dit :

depuis la fin du moyen âge, notre niveau de vie ne cesse d'augmenter, grâce aux progrès de la médecine, des équipements...

Mais je me rend compte, que dans la société actuelle, chaque découverte ne fait qu'augmenter les injustices( par ex: on a trouvé des médicaments contre le paludisme, mais les pays concernés ne peuvent pas en bénéficier, sauf en payant des fortunes aux pays déjà riches...).
Les guerres n'ont jamais été aussi meutrière(grâce aux nouvelles technologies) , et les pays les plus riches sont sur de les gagné (imaginé le Pakistan déclarant la guerre aux USA, même s'ils étaient 20 fois plus nombreux, ils n'auraient aucune chance).

Alors faut-il dire stop; renoncer au progrès qui fait aujourd'hui plus de mal que de bien?

Cela ne me convainc pas : je ne pense pas que notre soiété soit moins juste que la société européenne du moyen âge.

Voir le messageGrandMasterB, le mardi 10 juillet 2007 à 19:14, dit :

science sans conscience n' est que ruine de l' âme

Une analyse de cette citation : http://www.cyberprofs.com/reponses-et-corr...e-de-l-ame.html

Citation

Pour réussir votre dissertation, il me semble utile de montrer qu'un tel point de vue est limitatif, car il subordonne un mode d'explication rationnel à un jugement moral qui ne l'est pas. Autrement dit, comment guider par des principes moraux et religieux la réalisation d'un progrès qui est objectif, c'est-à-dire ne dépend pas d'un jugement de valeur mais se fait à la faveur exclusive de la découverte des évènements tels qu'ils arrivent. Plutôt que science sans conscience n'est que ruine de l'âme, il faudrait dire que la science est toujours sans conscience car la science échappe à la conscience pour se faire de façon autonome. Cela veut donc dire que ce n'est pas tant la science qui a besoin de conscience que l'homme qui apprend la science et qui ne sait pas l'utiliser. Plus exactement cela revient à penser que la science ne véhicule aucune idéologie et que les errements de l'âme telle qu'elle se révèle incapable d'utiliser la science font qu'elle risque de se ruiner. Ce sont donc les principes moraux et les traditions tenus pour vrai qui se montrent indadptés au progrès scientifique (Cf toutes les atrocités commises au nom de la religion au des traditions dans les sociétés d'Ancien Régime) et les modalités de rapport entre science et conscience doivent être repensées pour affirmer que la conscience procède de la science, c'est-à-dire de la réflexion sur ce qui est possible et sur la façon dont le progrès s'établit.
Toutefois...

L'utilisateur est hors-ligne Grenouille Verte   XBannisX
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 98 ans


10 juillet 2007 - 19:27 #14

0

Voir le messagemr C, le mardi 10 juillet 2007 à 01:13, dit :

depuis la fin du moyen âge, notre niveau de vie ne cesse d'augmenter, grâce aux progrès de la médecine, des équipements...

Mais je me rend compte, que dans la société actuelle, chaque découverte ne fait qu'augmenter les injustices( par ex: on a trouvé des médicaments contre le paludisme, mais les pays concernés ne peuvent pas en bénéficier, sauf en payant des fortunes aux pays déjà riches...).
Les guerres n'ont jamais été aussi meutrière(grâce aux nouvelles technologies) , et les pays les plus riches sont sur de les gagné (imaginé le Pakistan déclarant la guerre aux USA, même s'ils étaient 20 fois plus nombreux, ils n'auraient aucune chance).

Alors faut-il dire stop; renoncer au progrès qui fait aujourd'hui plus de mal que de bien?



Renoncer au progrès bien sur que non, il faut simplement faire attention a ce que l'on fait et comme dit raph il faut une ethique.
Quelque chose qui limite pour ne pas aller trop loin, pour le moment c'est quand même la médecine qui doit primer et le combat contre la polution.

Si notre nation, l'europe, le monde occidental en est là c'est a force de travail et de dévellopement, une évolution constante dans divers domaines.
Les pays plus pauvres ne tente pas par eux même de s'en sortir, leurs population préfère quitter le pays et s'installer ailleurs mais ceci est une autres histoire.

Les etats africain quand a eux a part s'entre tuer pour des raison ethnique et politique ne risque pas de les faire avancer alors ils quittent leurs pays pour une nouvelle vie en occident.

Les Grandes puissances militaire n'ont pas toujours gagnés durant certaines guerres, l'armée américaine a échoué au vietnam, ce qui se reproduit plus ou moins en irak et les russes ont échoué en afganistan pendant les années 80.

La france a prit deux claques, une en indo et l'autre en algérie et pourtant nous étions technologiquement supérieur.

Le progrès est très important quoi qu'on en fasse il a une répercution soit bénéfique soit désastreuse tout dépend de se que l'on en fait mais il ne doit pas être stoppé.

Ce message a été modifié par tsukun - 10 juillet 2007 - 19:30.

L'utilisateur est hors-ligne tsukun
Un panda métalleux, 42 ans


10 juillet 2007 - 19:54 #15

0
Le progrès de la science...

d'abord en ce qui concerne la médecine....

La médecine s'attaque à l'effet, mais pas à la cause.
Toutes les maladies sont dues à des désordres du cerveau...
Un mauvais câblage...
Où à une génétique hors normes.
Les médicaments sont mal tolérés par la plus part des personnes.
Mais cela enrichit les laboratoires...

******
Sur Mars, c'est différent.
Les gens sont traités avec respect.
On les considère dans leur humanité complète.
Chacun à de l'importance parce qu'il est unique.
Lorsqu'il est malade - ce qui est rare - La guérison s'obtient de manière naturelle.

******
et hop ! je m'envole !

L'utilisateur est hors-ligne martienne
Baby Forumeur


10 juillet 2007 - 23:38 #16

0

Voir le messagecléa, le mardi 10 juillet 2007 à 17:32, dit :

C'est vrai que certaine forme de progré nous sont trés utiles ,les recherches sur les bio carburants par exemple . Mais parfois on est a la limite du "crétinosse" ,quand certain chercheurs se casse la téte sur des circuits qui seront simplement integrés a des peluches faud pas déconner ; a la base une peluche c'est pas censée parler .Mais , en bref le progrés scientifique est plutot même énormément bénéfique !



Je crois qu'il y a bien plus important que les biocarburants... La recherche contre le sida, les cancers, etc... Faut arreter avec cette mode ecolo qui passe avant tout, meme la vie humaine...

L'utilisateur est hors-ligne Groseille
Forumeur activiste, 35 ans


10 juillet 2007 - 23:44 #17

0

Voir le messageGrandMasterB, le mardi 10 juillet 2007 à 19:14, dit :

science sans conscience n' est que ruine de l' âme



T'as beaucoup de conneries de ce genre

L'utilisateur est hors-ligne L'Homme4   XBannisX
Forumeur balbutiant


11 juillet 2007 - 00:05 #18

0

Voir le messageGroseille, le mercredi 11 juillet 2007 à 00:38, dit :

Je crois qu'il y a bien plus important que les biocarburants... La recherche contre le sida, les cancers, etc... Faut arreter avec cette mode ecolo qui passe avant tout, meme la vie humaine...


Et tu as bien raison ...
Les biocarburants ne constituent en rien une avancée, toute cette histoire est une vaste arnaque visant a enrichir quelques trust et à nous dégager de notre culpabilité environnementale.

La production de biocarburant nécessite d'énormes moyens techniques (machines, engrais, transports ...) qui polluent autant voire plus que les énergies fossiles. De plus ceci engendre une intense déforestation: le Brésil, premier producteur mondial de biocarburant, tend chaque année à detruire une partie non négligeable de la forêt amazonienne.

Mais avant tout les cultures vivrières sont délaissées au profit du colza, de la canne, ... d'où une hausse des cours du prix de certaines matières premières agricoles comme le blé: mieux vaut-il utiliser 1 ha pour produire du biocarburant à destination des pays développées à économie de marché ou pour aider des habitants de pays en développement qui souffrent de disette ?

Dans 30 ans nous seront 9 milliards, il mieux vaut nourrir tout ce monde que produire une quantité TRES LARGEMENT INSUFFISANTE de biocarburant :o
Personnelement je vois un avenir automobile plus axé autour des piles à combustible et du photovoltaique ...



Bon une fois cela mis au point, je pense personellement que le progrès scientifique a été, est et sera au final bénéfique pour l'homme.

On peut persister dans une vision rouseauiste (périmée à mon goût) du "c'était mieux avant quand l'homme se trouvait à l'état de nature et qu'il était tout beau et tout gentil" ou alors on peut alors croire en la science et au fait qu'elle remédiera aux perversions qu'elle a engendrée.
La modernité n'est pas une fatalité: entre une vie de gueux au Moyen-ége et celle d'un homme occidental comtemporain je pense que le choix rationnel d'un individu est vite fait et doit beaucoup au progrès technique et social que la science a engendré.

"L'homme est un animal rationnel" disait Aristote, et c'est cette rationnalité qui a caractérisé l'émergence de la science ... celle-ci est quand même plusieurs fois millénaire !!
Je ne pense pas que son apparition soit une erreur, la science semble être le prolongement naturel de l'homme et de sa curiosité. Se poser des questions quant-aux bénéfices et/ou inconvénients de la science c'est se poser des questions sur l'humanité même ... si l'homme engendre la science et que la science a des chances de détruire notre environnement ... l'homme a-t-il une place sur la Terre qu'il menace?

Ce message a été modifié par Stratus - 11 juillet 2007 - 00:06.

L'utilisateur est hors-ligne Stratus
Forumeur inspiré, 25 ans


11 juillet 2007 - 00:08 #19

0

Voir le messagemartienne, le mardi 10 juillet 2007 à 20:54, dit :

Le progrès de la science...

d'abord en ce qui concerne la médecine....

La médecine s'attaque à l'effet, mais pas à la cause.
Toutes les maladies sont dues à des désordres du cerveau...
Un mauvais câblage...
Où à une génétique hors normes.
Les médicaments sont mal tolérés par la plus part des personnes.
Mais cela enrichit les laboratoires...

******
Sur Mars, c'est différent.
Les gens sont traités avec respect.
On les considère dans leur humanité complète.
Chacun à de l'importance parce qu'il est unique.
Lorsqu'il est malade - ce qui est rare - La guérison s'obtient de manière naturelle.

******
et hop ! je m'envole !


Soit vous donnez dans le second degré, ou soit vous êtes membre d'une secte (ou même les deux).

Alors?

L'utilisateur est hors-ligne Stein   XBannisX
Vipère lubrique, 71 ans


11 juillet 2007 - 01:22 #20

0

Voir le messageStratus, le mercredi 11 juillet 2007 à 01:05, dit :

Voir le messageGroseille, le mercredi 11 juillet 2007 à 00:38, dit :

Je crois qu'il y a bien plus important que les biocarburants... La recherche contre le sida, les cancers, etc... Faut arreter avec cette mode ecolo qui passe avant tout, meme la vie humaine...


Et tu as bien raison ...
Les biocarburants ne constituent en rien une avancée, toute cette histoire est une vaste arnaque visant a enrichir quelques trust et à nous dégager de notre culpabilité environnementale.

La production de biocarburant nécessite d'énormes moyens techniques (machines, engrais, transports ...) qui polluent autant voire plus que les énergies fossiles. De plus ceci engendre une intense déforestation: le Brésil, premier producteur mondial de biocarburant, tend chaque année à detruire une partie non négligeable de la forêt amazonienne.

Mais avant tout les cultures vivrières sont délaissées au profit du colza, de la canne, ... d'où une hausse des cours du prix de certaines matières premières agricoles comme le blé: mieux vaut-il utiliser 1 ha pour produire du biocarburant à destination des pays développées à économie de marché ou pour aider des habitants de pays en développement qui souffrent de disette ?

Dans 30 ans nous seront 9 milliards, il mieux vaut nourrir tout ce monde que produire une quantité TRES LARGEMENT INSUFFISANTE de biocarburant :o
Personnelement je vois un avenir automobile plus axé autour des piles à combustible et du photovoltaique ...



Bon une fois cela mis au point, je pense personellement que le progrès scientifique a été, est et sera au final bénéfique pour l'homme.

On peut persister dans une vision rouseauiste (périmée à mon goût) du "c'était mieux avant quand l'homme se trouvait à l'état de nature et qu'il était tout beau et tout gentil" ou alors on peut alors croire en la science et au fait qu'elle remédiera aux perversions qu'elle a engendrée.
La modernité n'est pas une fatalité: entre une vie de gueux au Moyen-ége et celle d'un homme occidental comtemporain je pense que le choix rationnel d'un individu est vite fait et doit beaucoup au progrès technique et social que la science a engendré.

"L'homme est un animal rationnel" disait Aristote, et c'est cette rationnalité qui a caractérisé l'émergence de la science ... celle-ci est quand même plusieurs fois millénaire !!
Je ne pense pas que son apparition soit une erreur, la science semble être le prolongement naturel de l'homme et de sa curiosité. Se poser des questions quant-aux bénéfices et/ou inconvénients de la science c'est se poser des questions sur l'humanité même ... si l'homme engendre la science et que la science a des chances de détruire notre environnement ... l'homme a-t-il une place sur la Terre qu'il menace?



J'avais la paresse de developper (en particulier le passage en gras), merci :o

L'utilisateur est hors-ligne Groseille
Forumeur activiste, 35 ans



  • (3 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3